Retour vers le futur: la Russie modernise les navires soviétiques avec des armes dernier cri

Igor Zarembo/Sputnik
C'est dans les vieilles marmites qu'on fait la meilleure soupe: les navires russes de fabrication soviétique bénéficient d'une amélioration technologique et d'une puissance de feu accrue.

D'ici 2019, l'armée russe recevra deux corvettes de missiles datant de l'ère soviétique du projet « Flash » (alias « Tarantoul »), toutes deux modernisées dans le cadre du renforcement des défenses côtières dans les mers Noire et Caspienne.

Les deux corvettes constituent un ajout soudain et inattendu à la Flotte, car ces navires avaient été initialement préparés pour un client étranger dont l'identité est tenue secrète. Cependant, le contrat a été abandonné en raison d'une pénurie de fonds, de sorte que la Russie a intégré ces machines maritimes dans ses rangs.

Lire aussi :  Comment la marine impériale russe a fini ses jours

Les principales différences entre la corvette de missiles soviétique massive des années 80 et la version moderne sont leur architecture et leur armement.

Tout d'abord, les concepteurs ont amélioré les conditions de vie de l'équipage. Deuxièmement, les vieux systèmes d’armes soviétiques ont été remplacés par des missiles antinavires X-35U modernes et une version maritime du fameux système antiaérien Patnsir-S1 - le Pantsir-M.

Armes de choix

Pantsir-M est sans aucun doute l'ajout le plus important du navire. Ironie du sort, les corvettes lance-missiles restaurées ont été les premiers navires de la flotte russe à obtenir ces systèmes.

La version maritime pourra même intercepter des missiles lors de fortes tempêtes et quand le navire tangue. Elle sera également plus compacte que la version terrestre et sera recouverte d'une gaine anticorrosion pour une longévité accrue. De plus, elle sera capable de suivre et d'abattre jusqu'à quatre cibles aériennes ou survolant les eaux en même temps avec des obus de 30 mm et des missiles.

Lire aussi : Les plus impressionnants avions de Russie et d'URRS

La fréquence de tir de Pantsir-M est également impressionnante. Il tire 160 obus d'artillerie par seconde : jusqu'à 9 600 coups par minute.

« Pantsir-M crée un dôme anti-aérien de 20 km autour du navire sur lequel il est installé. Cela en fait une arme de défense efficace dans tout conflit potentiel du futur », a déclaré à Russie Beyond Alexandre Denisov, PDG de Systèmes de haute précision, qui crée Pantsir-M.

Outre un nouveau système de défense aérienne, les corvettes recevront des systèmes de lancement de missiles avec huit fusées X-35U à bord. Ils seront en mesure d’éliminer toutes les cibles au-dessus de l’eau à des distances allant jusqu’à 260 km. Ces corvettes ont également reçu des systèmes anti-électromagnétiques permettant de résister à la guerre électronique. Dans les années à venir, ces navires serviront d'unités de défense côtière et combattront les pirates en mer.

Découvrez maintenant comment la Russie teste les limites de ses forces spéciales

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies