À quoi ressemblera le char russe le plus répandu après sa modernisation?

Vitaly V. Kuzmin
Les guerres modernes dictent de nouvelles réalités de combat et tous les chars T-72 russes ont finalement achevé le cycle complet de modernisation pour correspondre aux normes des technologies de cette génération.

Tout d'abord, la dernière version T-72B3 a reçu un nouveau système de contrôle de tir numérique, une protection dynamique renforcée Relikt et un nouveau moteur turbo-diesel de 1 000 chevaux. Fondamentalement, la dernière modification peut détecter les cibles de plus loin tout en se déplaçant et en tirant plus rapidement et plus efficacement.

Ce modèle développé il y a près d'un demi-siècle était à l’époque devenu le char le plus massif de l'armée russe. En ce qui concerne l’époque actuelle, il existe 2 700 différents types de chars dans l'armée et environ 10 000 appareils dans les hangars de stockage du pays. Evidemment, les remplacer immédiatement par un T-14 Armata flambant neuf est complètement impossible.

Selon une source au sein du complexe militaro-industriel, la modernisation a couvert tous les systèmes de combat de base de la version de base T-72. Ainsi, elle a concerné la mobilité, la protection et la puissance de feu du char.

La nouvelle version T-72B3 est équipée d'un système de contrôle de feu hautement automatisé, de viseurs à plusieurs canaux du système Sosna, d’un suivi automatique, d’un canon amélioré de 125 mm et de nouvelles munitions de haute puissance. Elle a également reçu des écrans latéraux du blindage Relikt - une protection supplémentaire pour les combats urbains.

« Les ingénieurs ont dû changer près de 80% des éléments intérieurs pour correspondre aux normes modernes de la guerre. Le plus grand succès des fabricants est de rendre ce char parfait pour travailler dans des conditions météorologiques de toutes sortes - du soleil brûlant au froid glacial, dans la pluie et les chutes de neige », a mentionné la source.

Lire aussi : Ces sous-marins russes géants qui parcourent les océans

En vue de la modernisation de chaque char T-72, le ministère de la Défense a dépensé près de 3 millions de dollars (2,6 millions d'euros environ). Les améliorations ont également affecté le blindage de la machine. Ainsi, le système de protection Relikt lui confère une armure multicouche qui peut résister aux obus antichars explosifs à charge creuse (HEAT) et antiblindage sous-calibrés. 

Le char a également reçu un nouveau canon de 125 mm pour les obus perforants anti-blindage Svinets et Svinets-1 en plus d'un système de visée balistique numérique moderne, de capteurs de tir et d’un repérage automatique des cibles. Ainsi, la machine d'aujourd'hui est non seulement capable de calculer automatiquement la trajectoire du vol du projectile vers la cible, mais tient également compte des vents et des facteurs de température tout en calculant l’itinéraire de vol des obus.

« En fait, l’opérateur du char a à sa disposition un "assistant" électronique fiable, grâce auquel le temps de visée a été réduit de plusieurs fois et où des dispositifs de guidage nocturne donnent des images thermiques de la cible », a conclu la source.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer