Que savoir au sujet des «passeports» Covid-19 en Russie?

Dans un hôpital temporaire anti-Covid de Moscou

Dans un hôpital temporaire anti-Covid de Moscou

Alekseï Maïchev/Sputnik
L'une des régions de Russie prévoit de délivrer des «passeports» Covid-19. À quoi servent-ils et qui peut les obtenir?

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

À partir du 5 février, les résidents de la République du Bachkortostan, l’une des régions de Russie, pourront recevoir un « passeport Covid-19 », document confirmant qu'une personne possède des anticorps contre le coronavirus. Ces passeports seront délivrés aux individus qui se sont déjà remis de la maladie et à ceux qui ont été vaccinés. Les autorités de la république ont promis que les détenteurs de ce passeport bénéficieraient d'avantages, notamment de réductions dans certains lieux. Cependant, selon les sondages, les Russes sont sceptiques à l'égard de cette initiative.

À quoi ressemble un « passeport Covid-19 » ?

Vaccination d'un homme dans la région de Krasnodar

Il s'agit d'un code QR qu'une personne peut obtenir sur le portail en ligne des services d'État (Gossouslougui) et enregistrer sur son smartphone. Les résidents du Bachkortostan qui ont été vaccinés le recevront automatiquement, 21 jours après avoir reçu la deuxième dose du vaccin qui produira des anticorps contre le coronavirus. Au moment où nous écrivons ces lignes, environ 3 000 habitants de cette république située à proximité du Kazakhstan ont déjà reçu les deux doses du vaccin Spoutnik V, tandis que 7 500 autres ont été vaccinés avec le premier composant et attendent la deuxième injection.

Si une personne s'est remise du coronavirus et veut obtenir le passeport, elle doit passer un test d'anticorps dans l'une des cliniques certifiées de la république (cela coûte environ 1 000 roubles, soit environ 11 euros). Après cela, les résultats apparaîtront automatiquement sur le compte personnel de l'utilisateur du portail évoqué.

Pour ceux qui ont été vaccinés, le passeport sera valable un an, pour ceux qui se sont rétablis du virus – trois mois, mais seulement si le test montre que les anticorps IgG sont supérieurs à 10 unités.

Quels avantages les résidents du Bachkortostan recevront-ils ?

Personnes âgées au domaine de Kolomenskoïé, à Moscou

Un régime d'auto-isolement (sorte de confinement doux) est toujours en vigueur pour les résidents de plus de 65 ans au Bachkortostan, mais munis d’un passeport Covid-19, ils pourront sortir et se promener librement. Les autres détenteurs de ce document pourront visiter les cafés, les concerts, les théâtres et les cinémas en dehors des 30% du taux d'occupation établi par la loi afin d’éviter les regroupements de masse. Les autorités régionales ont également promis d'autres bonus – par exemple, des réductions pour la fréquentation des piscines, gymnases, musées, théâtres et sanatoriums locaux. Les enseignants titulaires d'un passeport obtiendront en outre trois jours de congé supplémentaires.

Parallèlement, même avec un passeport Covid-19, les résidents devront porter un masque dans les lieux publics.

Lire aussi : Huit photos d'archives des campagnes de vaccination en Russie et en URSS

Qu'en est-il des autres régions russes ?

Prélèvement d'échantillon en vue d'un test Covid-19 à Tambov

Selon la présidente du Conseil de la Fédération, Valentina Matvienko, il n'est actuellement pas prévu d'introduire de tels documents dans toute la Russie. « La vaccination ne sera pas utilisée pour établir l'inégalité des droits entre les citoyens », a-t-elle en effet déclaré le 20 janvier, soulignant qu'en Russie, la vaccination est volontaire. Toutefois, elle a précisé que les autorités garderont une trace de ceux qui ont été vaccinés – sous la forme d'un registre électronique.

Le secrétaire de presse de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a quant à lui admis qu'il y avait eu des discussions sur la possibilité d’introduire des passeports Covid-19 pour les voyages internationaux, mais qu’« il n'y a pour l’instant pas de position officielle [sur la question de savoir s'ils seront mis en place ou non] ».

D'autres initiatives régionales ont également été entreprises – par exemple, les autorités locales de Sakhaline, île de l’Extrême-Orient, ont proposé de donner des badges électroniques aux personnes vaccinées. Environ 2 000 personnes y ont déjà reçu le vaccin.

Les Russes qui ont reçu les deux doses de Spoutnik V peuvent en réalité déjà obtenir un certificat électronique du portail des services d’État. Cependant, jusqu’à présent, cela ne leur procure aucun avantage immédiat.

Que pensent les Russes d'un éventuel « passeport » Covid-19 ?

Vaccination à l'aide du Spoutnik V dans un hôpital de Volgograd

De nombreuses personnes dans le pays sont sceptiques à son égard, car elles pensent que ne pas posséder ce document pourrait sérieusement compliquer leur vie. Selon l'enquête menée sur le site de Superjob à la mi-janvier, 59% des Russes sont contre ce type de documents, 12% les soutiennent et près d'un tiers n'ont pas d'opinion. Le principal argument contre était que l'information sur les anticorps s’avère être un secret médical. L'idée d'avoir ces passeports a été soutenue principalement par ceux qui ont besoin de passer souvent des tests Covid, par exemple, pour le travail ou pour voyager.

Selon les données officielles, au 13 janvier, plus d'un million de doses du vaccin ont déjà été administrées en Russie. Il n'existe aucune information sur le nombre de personnes qui ont reçu les deux doses nécessaires pour que le Spoutnik V fonctionne ou seulement la première. La Russie a déjà produit 6,5 millions de doses du Spoutnik V et doit en produire 33 millions supplémentaires d'ici fin mars. En février, une production à grande échelle du second vaccin enregistré dans le pays, appelé EpiVacCorona, devrait commencer. Depuis le 18 janvier, une vaccination de masse est en cours à travers la nation – ce qui signifie que tout le monde a désormais accès au vaccin.

Dans cet autre article, nous vous expliquions comment se déroule la vaccination de masse en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies