Un chat jeté aux ordures devient ministre adjoint d’une région de Russie

Pixabay
Une belle revanche pour ce matou qui aurait pu connaître une fin macabre, après avoir été semble-t-il abandonné par ses maîtres.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

C’est une histoire tragique mais à la fin heureuse qui s’est écrite cette semaine à Oulianovsk (704 kilomètres à l’est de Moscou), ville natale de Lénine, rapporte la presse russe.

Le 21 décembre, dans un centre local de tri des déchets, un chat a en effet été sauvé in extremis d’une mort certaine. Il se trouvait empaqueté dans un sac plastique fermé et ce n’est que grâce à la méticulosité des employés du site qu’il a pu échapper au terrible sort qui l’attendait.

« Quand j'ai pris le sac, j'ai senti quelque chose de mou à l'intérieur. J’ai juste fait une petite coupure dans le sac, et là je vois, que des yeux me regardent. J'ai été surpris, j'ai fait une plus grosse entaille et j'ai sorti un chat. Ce qui est surprenant, c'est que le chat ne miaulait pas et personne ne bougeait dans le sac. Le chat était bien toiletté, propre, et il était évident qu'il n'était pas sans abri, mais domestiqué », témoigne Mikhaïl Toukach, le sauveur du félin.

La vidéo ci-dessous présente le moment de cette trouvaille inattendue.

Le quadrupède a par conséquent tout d’abord élu domicile dans ce complexe industriel, avant d’être transféré, hier, au ministère de la Nature et de l’Économie circulaire de la région d’Oulianovsk. Là, lui a même été confié un poste, certes symbolique, mais des plus prestigieux : celui d’adjoint au ministre en charge de la protection du monde animal.

« Le chat vit directement au ministère, principalement dans la salle d’accueil », a fait savoir l’institution, ajoutant que l’ensemble de ses employés endosseraient la responsabilité du chat miraculé.

Par ailleurs, tandis que sur VKontakte (l’équivalent russe de Facebook) a été lancé un concours public afin de trouver le meilleur nom à cette boule de poils noire et blanche, le ministère a remis à Mikhaïl Toukach une lettre le remerciant « pour son travail consciencieux et sa contribution à la protection du monde animal ». Un geste salutaire qui fera également l’objet d’une prime financière, a annoncé la direction du centre de tri.

Dans cet autre article, nous vous racontions comment un couple russe avait récupéré par miracle ses économies jetées accidentellement aux ordures.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies