Un chat officiellement embauché dans une bibliothèque de Russie

Pixabay

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

L’on parle souvent de « rats de bibliothèque » pour désigner des visiteurs un peu trop assidus de ces lieux de savoir. Or, les habitants du petit village de Gorodnia (133 kilomètres au nord de Moscou), dans la région de Tver, ont semble-t-il pris cette expression un peu trop au sérieux, puisque c’est un chat qu’ils ont embauché comme community manager (animateur des réseaux sociaux) au sein de la bibliothèque municipale, rapporte le journal Komsomolskaïa Pravda.

Stepan, un irrésistible et roux matou, est ainsi le nouvel employé de l’établissement, et ce, officiellement, puisqu’il a même reçu son livret de travail, sorte de livret de famille, où sont indiquées les phases de la carrière d’un individu en Russie. Sa fonction y est ainsi décrite comme étant celle de « community miaounger ». Un choix qui a en réalité été effectué le 1er mars, à l’occasion de la Journée internationale des chats.

>>> Le chat le plus populaire de Russie sur Instagram (Vidéo)

Depuis son arrivée à ce poste, le quadrupède mène par conséquent une vie active sur les réseaux sociaux, où il n’a pas tardé à se faire de nombreux amis. À noter qu’il n’était toutefois pas un inconnu total des visiteurs, Stepan fréquentant depuis longtemps ce lieu.

« Je vous le dis de suite, ce n’est pas un chat de gouttière. Stepan à des maîtres, ils vivent justement en face de la bibliothèque. Mais une fois il est venu sous notre fenêtre. S’y est assis, a regardé. Puis on l’a une fois nourri. Ensuite, un jour de mauvais temps on l’a laissé rentrer pour qu’il se réchauffe. Et il s’est tellement plu ici qu’il a commencé à venir dès le matin et à rester jusqu’au soir, jusqu’à ce qu’on parte », raconte Elena Arkhipova, employée de la structure.

Évidemment, tout travail méritant salaire, Stepan se voit par ailleurs récompensé pour son dur labeur par du poulet, l’un de ses mets préférés. Sans oublier d’incessantes caresses.

Saviez-vous que le légendaire musée de l’Ermitage comptait lui aussi sur le travail de nombreux chats ? Nous vous expliquons cela dans cet autre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies