Un couple russe récupère par miracle ses économies jetées accidentellement aux ordures

Komsomolskaïa Pravda/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Un habitant de Nijni Novgorod (400 kilomètres à l’est de Moscou) a bien failli voir ses économies partir en fumée, littéralement. En effet, ayant malencontreusement jeté à la poubelle une importante somme d’argent, la perspective d’achat d’une nouvelle voiture aurait pour lui bien pu s’évanouir ; mais c’était sans compter sur la réactivité des services locaux, informe la presse russe, se référant à un communiqué du gouvernement régional. Retour sur cette incroyable course contre la montre.

Comme l’a raconté le principal concerné, l’argent, ainsi que les documents nécessaires à l’acquisition d’un véhicule, étaient réunis dans un sac en plastique, qui contenait également une bouteille d’huile.

« À côté se trouvait un sac similaire avec les ordures. Ma femme m’a demandé de le sortir. J’ai donc sorti le sac, duquel quelque chose coulait, pensant qu’il s’agissait de la poubelle », confie-t-il, révélant que ce qui en fuyait n’était autre que l’huile.

Le sac jeté dans la benne commune à ordures, ce n’est qu’après le passage des éboueurs que le couple s’est rendu compte, avec effroi, de l’erreur. L’homme a alors aussitôt contacté l’opérateur régional de ramassage des déchets, dans l’espoir de retrouver son précieux sac. Un appel à l’aide qui s’avèrera salutaire.

« Sur le logiciel de contrôle de ramassage des déchets par GLONASS [l’équivalent russe de GPS] a été suivie la trajectoire de déplacement du camion-poubelle depuis la benne jusqu’au centre de tri. Le véhicule a pu être intercepté avant le déchargement, grâce à quoi la zone de recherche s’est limitée au volume du camion. Le sac a pu être trouvé relativement rapidement grâce à sa description détaillée », relate finalement le communiqué.

À noter que les billets contenus à l’intérieur n’ont que légèrement souffert du trajet.

« Il n’est pas rare que des habitants de Nijni Novgorod nous contactent dans le but de retrouver des objets de valeur jetés par mégarde, mais une somme importante d’argent, c’est la première fois », a de son côté témoigné Grigori Touroussov, l’un des représentants de la société.

Dans cet autre article, nous vous expliquions justement où en est le mouvement freegan, le fait de se nourrir à partir d’aliments trouvés dans les poubelles, en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies