En images: les centres commerciaux et les parcs de Moscou ouvrent après 65 jours de confinement

Des visiteurs passent par les cabines de désinfection à l'entrée du centre commercial Evropeïski

Des visiteurs passent par les cabines de désinfection à l'entrée du centre commercial Evropeïski

Vladimir Pesnia/Sputnik
Cabines de désinfection totale pour les clients et pas de promenades sans masques ou gants: les Moscovites sont contraints de se réveiller dans une nouvelle réalité après leur confinement.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le 1er juin, Moscou a assoupli le régime de confinement mis en place le 28 mars en raison de la pandémie de coronavirus. Les centres commerciaux, les concessions automobiles, les églises et les parcs de la ville ont finalement rouvert après 65 jours, tandis que les Moscovites sont autorisés à sortir se promener à pied selon des horaires précis. Voilà à quoi cela ressemble.

L'été à Moscou a commencé par de fortes pluies et des vents froids. Cependant, de nombreux habitants ayant obtenu le droit de se dégourdir les jambes acceptent volontiers de subir les intempéries pour enfin quitter leur domicile.

Une joggeuse au parc Gorki

Tous les parcs de la ville sont désormais ouverts à la visite, à l'exception de celui de Zariadié, près du kremlin. Les citoyens doivent toutefois désormais y entrer en portant un masque (les gants sont toujours nécessaires pour se déplacer dans les transports publics ou pour entrer dans un commerce). L'amende pour être dehors sans masque s’élève à 4 000 roubles (52 euros) et celle pour l’absence de masque et de gants dans les transports publics est quant à elle de 5 000 roubles (65 euros).

Des femmes se photographiant du haut du Mont des Moineaux

Naturellement, si une personne souhaite courir ou faire des exercices en extérieur, elle doit aussi être dotée d’un masque. À ce propos, toutes les infrastructures extérieures de loisir apparaissent encore fermées. Il s'agit notamment des manèges dans les parcs d'attractions et des aires de jeux pour enfants. Les cafés et les restaurants ne peuvent de leur côté toujours fonctionner qu'en mode « à emporter ».

Un vendeur du GOuM

Outre les parcs, les Moscovites peuvent désormais se promener dans les rues, mais avec certaines restrictions encore (pour l’instant en vigueur jusqu’au 14 juin) : ils ne doivent pas aller plus loin que deux kilomètres de leur domicile, ne peuvent le faire que trois fois par semaine (deux fois pendant les jours ouvrables et une fois le week-end) et uniquement selon les horaires officiels publiés sur le site web de l'administration moscovite, de 9 à 21 heures.  Les gens peuvent également à présent aller à l’église et assister aux services religieux.

À la cathédrale du Christ-Sauveur

Lire aussi : Les multinationales françaises s’engagent dans la lutte anti-coronavirus en Russie

Pour se rendre à pied dans un autre lieu situé à plus de deux kilomètres, les habitants doivent recevoir une autorisation sous la forme d’un code QR (pas plus de deux fois par semaine). La visite des épiceries et des pharmacies proches du domicile n'est pas limitée. Les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes atteintes de Covid-19 et celles qui sont sous observation doivent néanmoins rester chez elles. Les autorités moscovites ont autorisé les gens à louer à nouveau des bicyclettes en libre-service, mais elles demandent aux clients d'utiliser des produits désinfectants avant et après leur utilisation.

Chez un concessionnaire Nissan à Moscou

En outre, depuis le 1er juin, plus de 200 000 personnes à Moscou ont été autorisées à reprendre le travail. Le métro n'est ainsi plus désert.

Dans le métro

Les magasins de vêtements et d'informatique ont par ailleurs rouvert leurs portes. Selon les nouvelles règles, les clients et le personnel doivent porter des masques et des gants à tout moment. Des panneaux rappelant aux gens de conserver une distance sociale ont également été mis en place.

Dans un centre commercial

Cependant, certains centres commerciaux sont allés plus loin dans l'observation des mesures antivirus et n'accueillent leurs clients qu'après une désinfection totale.

Cabine de désinfection dans le centre commercial Evropeïski

En entrant dans la cabine, une personne est traitée par une vapeur désinfectante. Il ne s'agit pas d'un simple désinfectant pour les mains, mais d’un véritable produit industriel.

Cabine de désinfection dans le centre commercial Evropeïski

En dehors de la ville, dans la région de Moscou, les quincailleries et hypermarchés accueillent à nouveau la clientèle, tandis que les salons de coiffure et de manucure suivront bientôt. Toutefois, l'aller-retour de Moscou n'est possible qu'avec une autorisation QR.

Quincaillerie à Mitichtchi, près de Moscou

Dans cet autre article, des Russes ayant réussi à trouver l’amour durant le confinement racontent leur idylle.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies