Ces signes SUBTILS qui indiquent qu’une personne est russe

Pixabay; Vladimir Smirnov/ТАСС; Alexey Malgavko, Nina Zotina/Sputnik
Être propriétaire d'un nom de famille comme «Petrov» ou avoir un fort accent ne sont que quelques-unes des nombreuses choses évidentes qui indiquent: «Je suis russe». Mais pourrez-vous repérer les signes beaucoup plus imperceptibles?

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Bien qu'il existe des indices évidents qui peuvent vous aider à repérer les touristes russes ordinaires en dehors de Russie, gardez une chose à l'esprit : les Russes sont aujourd'hui différents, et beaucoup d'entre eux feront tout ce qui est en leur pouvoir pour dissimuler leurs origines. La raison est simple - ces Russes n'aiment pas être considérés comme des touristes russes à l'étranger - que ce soit comme des « vaches à lait » ou comme « les pauvres venus d’un pays post-soviétique ».

Ces gens d’un nouveau type ont appris à ne pas porter de sandales par-dessus des chaussettes, et n'applaudissent pas lorsque l'avion atterrit. Pourtant, certaines habitudes imperceptibles sont restées, et ce sont celles que nous aborderons ici…

Étiquette à table

Il n'est pas vrai que seuls les Russes boivent beaucoup de thé - les Britanniques, les Chinois et les Indiens, et bien sûr, les Turcs l'apprécient aussi. Mais attention ! Si une personne commande du thé (ou du café) avec de la nourriture, elle est très probablement russe. Une explication probable est que dans les cantines scolaires soviétiques, le thé était servi avec de la nourriture, et les enfants avaient peu de temps pour manger pendant leur pause. Le thé et la nourriture devaient donc être consommés simultanément.

Certaines particularités apparaissent également en ce qui concerne les rôles de genre au restaurant. Vous avez peut-être déjà appris en nous lisant que les femmes russes s'attendent à ce que leurs cavaliers leur ouvrent des portes et les aident à mettre leurs manteaux, donc, pour un homme, faire cela (ou faire ostensiblement un effort pour l'éviter) indique de façon « criante » qu'il est russe.

>>> Témoignage: «Je suis Française, mais j’ai vécu la moitié de ma vie en Russie»

Cependant, il existe un indice plus subtil. En Russie, c’est toujours à l’homme de payer la note. Ainsi, bien que l'étiquette officielle oblige chaque partenaire à commander de la nourriture séparément, en commençant par la femme, dans les couples russes, très souvent, l’homme demande d'abord à sa dame ce qu'elle veut, puis transmet le tout au serveur (tandis que sa moitié parcourt son téléphone distraitement).

En ce qui concerne les pourboires, les Russes « traditionnels » croient toujours qu’un pourboire n’est nécessaire que si le service est vraiment au-dessus de la moyenne. Donc, ne pas laisser de pourboire peut également être interprété comme une habitude russe, tandis que pour les serveurs, c’est une horreur, bien sûr.

Cigarettes et alcool 

Oui, un Russe ne sera jamais vraiment dérangé si vous lui « taxez » une cigarette. L'entraide est une sorte d'honneur pour les fumeurs en Russie ; refuser de donner une cigarette est considéré comme discourtois (s'il est évident que vous fumez et que vous avez des cigarettes). Aux États-Unis, il est obligatoire d'échanger des clopes contre une pièce de 10 cents, en Russie, vous pouvez en demander une gratuitement, voire trois (« Pour mes amis là-bas au coin ; au fait, Dieu aime la Trinité ! »).

Côté boisson, un Russe ne voudra pas partager sa bière, même si vous prenez quelques gorgées uniquement. Pour les Russes, il ne s'agit pas juste d’une question d'alcool – l’important est le groupe avec lequel vous le consommez. 

Looks, selfies et plus

Être « sur son 31 » tout le temps, même lorsque vous allez à l'épicerie, est devenu une habitude vestimentaire des femmes russes. Cependant, les nouvelles générations de demoiselles russes ont cessé de porter des robes de soirée 24h/24. Elles sont maintenant aussi casual que n'importe quelle fille française ou espagnole.

>>> Huit moyens infaillibles pour repérer un touriste russe

Néanmoins, il y a encore des indices qui trahissent une Russe. Plus précisément, les cheveux et les chaussures. Ces dernières sont toujours d'une propreté impeccable, même si les rues sont pleines de boue ou de neige. Les cheveux seront très probablement « subtilement » coiffés avec de la laque, un fer à friser, etc.

En ce qui concerne l'art moderne du selfie, il est difficile de dire si les Russes se démarquent de manière significative, non ? Pas si vite ! Voici quelque chose de subtil que quelques étrangers ont appris après des années de communication avec les Russes : une femme russe essaiera souvent de mettre subtilement une jambe devant l'autre lors de la pose - ou un bras sur la hanche, ou quelque chose de similaire pour embellir une photo ennuyeuse - et elle n’arborera probablement pas un sourire pour la caméra, mais plutôt une expression faciale prédatrice comme dans les magazines. En effet, chaque photo est vouée à devenir un portrait à la pointe de la mode pour sa page Instagram - par opposition à un simple reflet de moments amusants avec des amis (par exemple, lorsque la photo montre des paysages absolument horribles et disgracieux, ce qui n'empêche pas la fille d'essayer de ressembler à une invitée du Festival de Cannes).

Voici une autre chose qui pourrait insinuer qu'une personne est russe - tout en étant totalement évidente pour un autre Russe : feindre une admiration exagérée sur les photos réalisées près de sites renommés. « Me voici à côté de la Tour Eiffel, et, juste au cas où vous ne comprendriez pas à quel point ce fait est génial, je vais le montrer dans une simulation d'incrédulité feinte et d'étonnement ». Il y a, bien sûr, des variations - l'une d'entre elles consiste à écarter les mains sur le côté, comme pour inciter le spectateur à ressentir quelque chose de plus que ce qu'il éprouve déjà en regardant les Alpes suisses.

Une autre particularité des Russes qu’un de mes amis français a remarquée est leur « peur du gel douche ». Les Russes ont l'habitude d'utiliser du savon solide qui peut être complètement rincé avec de l'eau, contrairement au savon liquide qui laisse une fine couche de crème hydratante. Cela, les Russes ne l'aiment pas, peut-être parce qu'ils sont habitués au savon dur bon marché utilisé par leurs mères dans leur enfance. Peut-être que ce savon est en fait un autre point de la liste : « Qu'est-ce qui fait que les Russes sont si durs ? ».

Dans cet autre article, découvrez les bizarreries auxquelles vous êtes susceptible d’être confronté lors de vos voyages en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies