Pêche, tigres et taïga: où et comment Poutine passe ses vacances?

Kremlin.ru
Si Poutine s’accorde un moment de repos au-delà de la capitale, soyez sûr que son choix se portera sur la Russie et, il est fort probable qu’il s’enfoncera dans la taïga.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

« Certes, c’est la tâche du président de servir d’exemple pour populariser les endroits dont la plupart des citoyens peuvent ignorer l’existence », c’est ainsi que le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a répondu en 2019 à la question de savoir pourquoi le dirigeant russe ne passait ses vacances qu’à l’intérieur du pays.

Et bien que comme tout autre fonctionnaire il bénéficie de 30 jours de congé, il est rare qu’il parte pour de longues périodes. Ses congés ne durent d’habitude que quelques jours. Où pratique-t-il la chasse et en compagnie de qui ? Que mange-t-il et que boit-il ? Dans le présent article, nous parlons des destinations de prédilection de Vladimir Poutine.

La taïga de la République de Touva

Vous souvenez-vous de cette photo montrant Poutine à cheval, torse nue ?

« Il est très inhabituel pour un chef d’État » d’adopter une telle posture, a plus tard conclu le journaliste autrichien Armin Wolf, interviewant le président. Poutine a alors répondu : « Vous avez dit "à moitié nu". Dieu merci que pas "nu". Si je me repose je ne trouve pas nécessaire de me cacher derrière des arbustes et je n’y vois aucun mal ».

Ce cliché a été pris en août 2009 lors de ses vacances dans la République de Touva, à 3 717 km à l’est de Moscou, non loin des frontières avec la Mongolie. Et, apparemment, il s’agit de l’endroit favori du président russe, car la taïga touvaine arrive en tête des lieux que le leader russe a fréquentés durant ses vacances. L’un des premiers déplacements y a été effectué en 2007, en compagnie du prince Albert II de Monaco. Alors, Poutine a descendu le fleuve Ienisseï en canot, a parcouru quelque 50 km à pied et s’est adonné à la pêche.  

>>> Sept phrases de Vladimir Poutine qui ont choqué ses auditeurs et embarrassé ses traducteurs

En 2009, la descente déjà traditionnelle du fleuve a été accompagnée de cette célèbre promenade à cheval, monture qui appartenait à un paysan local rencontré lors de la randonnée. En 2013, Poutine s’est de nouveau rendu au Touva et a alors pêché un brochet de 21kg !

La séance de pêche sans doute la plus célèbre a suivi en août 2017 – une caméra GoPro fixé à sa tête, il a pratiqué la pêche sous-marine. Les clichés alors pris seront plus tard largement relayés par les médias. Selon le Kremlin, pendant plusieurs heures le Président a suivi un brochet.  

Sans doute, l’emplacement varie à chaque fois, la taïga sibérienne étant immense. Mais on connaît le nom d’au moins l’une de ses destinations : « Il y a la rivière Khemtchik, le plus grand affluent de la rive gauche du Haut-Ienisseï, où, comme l’appellent les locaux, Ouloug-Khema. Je le garantis à tout le monde – c’est un repos inoubliable. D’ailleurs, pas que sur les rives de Khemtchik, mais dans la République de Touva dans son ensemble », se confiait Poutine. C’est d’ailleurs là-bas que l’énorme brochet avait été pêché.  

De retour au Touva en 2018, le président s’est alors contenté d’une paisible promenade en compagnie du ministre de la Défense Sergueï Choïgou, originaire du coin, et du directeur du FSB Alexandre Bortnikov, avec qui il a cueilli des champignons et fait des grillades. À l’automne, il y est de nouveau retourné avec le chef du département militaire.

Sotchi

Le ski alpin – tel est le sort d’hiver favori de Poutine. « C’est un sport dynamique, technique et une excellente occasion de passer des vacances actives et de maintenir la forme », a-t-il déclaré. Or, c’est à Sotchi qu’il préfère s’y adonner. Encore avant les Jeux olympiques d’hiver 2014, Poutine y avait fait à plusieurs reprises son apparition, testant les nouvelles pistes, rencontrant des sportifs et des responsables de stations. Mais la popularité croissante de Krasnaïa Poliana constitue en quelque sorte un problème : l’infrastructure locale ne permet pas de cacher le président aux regards étrangers, si bien qu’il doit s’adonner au ski freeride sur la crête d’Aïbga, loin des pistes aménagées.

>>> Quels sports Vladimir Poutine pratique-t-il?

Abzakovo, dans l’Oural

Autre endroit fréquenté par Poutine pour ses vacances d’hiver, le village montagneux d’Abzakovo, en Bachkirie, comptant parmi ses titres celui de « Meilleure station de ski de l’Oural » ou encore de « Station de ski la plus accessible de Russie ». Il possède 15 pistes d’une étendue totale de 18 km. Pour la première fois, le dirigeant est venu ici après sa première victoire aux élections présidentielles, en 2000. Depuis, il y est retourné chaque année jusqu’en 2003.

La Volga, région d’Astrakhan

« Pour être sérieux, la meilleure pêche au monde, d’après mon propre classement, est dans la région de Mourmansk, et dans le delta de la Volga, près d’Astrakhan », a assuré un jour Poutine.

Il est allé sur la Volga en 2011 en compagnie de Dmitri Medvedev, alors président. Se promenant sur une rive du fleuve, ils ont fait une partie de pêche, avant de s’immerger dans le fleuve pour prendre des photos sous-marines. Pour clore la journée, ils se sont promenés sur le cours d’eau en vedette, les deux possédant le permis nécessaire pour conduire cette embarcation.

Lac Ilmen, l’île de Lipno

Poutine et Medvedev ont entrepris un autre voyage conjoint en septembre 2016, se rendant aux bords du lac Ilmen, dans la région de Novgorod (473 km au nord de Moscou). Poutine a alors inspecté l’île, s’est baladé en vedette, a visité une ancienne église et a dégusté de l’oukha, une populaire soupe de poisson, en compagnie de pêcheurs.

>>> Comment une des régions préférées de Vladimir Poutine a rejoint la Russie… deux fois !

La taïga de Khakassie

C’est en 2018 que le président s’est rendu en ce lieu, et ce, après un sommet des pays de la CEI tenu à Douchanbé, au Tadjikistan. Il y a passé une seule journée avant d’aller assister à une compétition de Formule 1 à Sotchi. Le Kremlin n’a pas précisé en compagnie de qui le président avait effectué ce déplacement.

Les réserves naturelles russes               

Il n’est pas rare que Poutine profite de ses sorties dans la nature pour rencontrer nos amis les animaux. En août 2008, il s’est ainsi rendu dans la réserve de l’Extrême-Orient spécialisée dans l’étude et la sauvegarde du tigre de Sibérie. Sur place, il est allé voir une tigresse de 5 ans tombée dans un piège et lui a enfilé un collier spécial doté d’un traceur GPS.

En août 2010, il est allé au Kamtchatka et, en compagnie de spécialistes, a pris le large pour faire un prélèvement de tissus à une baleine grise. Pour ce faire, il a dû tirer à l’arbalète et n’a réussi son coup qu’à la quatrième tentative.

En octobre 2016, il est enfin allé à la réserve naturelle d’Orenbourg (proche du Kazakhstan), où l’on travaille à la réintroduction d’une population de cheval de Przewalski. Le moment clef de ce voyage : Poutine sur un quad, suivi d’un haras.

Dans cet autre article, nous vous expliquons quels sports pratique Poutine.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies