Dix scènes de la vie provinciale sur la Volga

« Je pense que le paysage reflète les homme et leur mode de vie. Un grand fleuve, au cours lent, donne de la stabilité à la vie », affirme Babourov. Sur la photo : Un petit village près de Kazan.

« Je pense que le paysage reflète les homme et leur mode de vie. Un grand fleuve, au cours lent, donne de la stabilité à la vie », affirme Babourov. Sur la photo : Un petit village près de Kazan.

Denis Baburov
Un voyage en photo sur le plus grand fleuve de Russie
La Volga est le plus grand fleuve de Russie, et le plus long d’Europe. On trouve le long de la Volga quatre villes d’une population supérieure à un million d’habitants (Kazan, Samara, Volgograd, Nijni Novgorod), et des centaines de petits villages. Sur la photo : La ville de Doubna.
« Aucune des photographies de la série n’est mise en scène. J’ai demandé à cette femme avec une bassine allant au bania (sauna russe, ndlr) pour son « jour du bain » de s’arrêter une seconde pour la photo ». Sur l'image : Plyos.
« Je voyageais seul et dormais sur les canapés des gens, et cela m’a souvent permis de rencontrer les habitants locaux ». Sur la photo : Saratov.
La série de photos a été prise dans les villes de Plios, Doubna et Kaliazine et dans des villages près de Nijni Novgorod et de Saratov. Sur l'image : Le clocher Nikolskaya à Kalyazine.
Le photographe russe Denis Babourov a voyagé dans de nombreuses villes de la Volga, grandes comme petites. Sur l'image : La ville de Plyos.
« Ivan est un ouvrier de Moldavie. Comme la plupart de ses compatriotes, il a quitté son pays pour aller gagner de l’argent à l’étranger. Il a un peu travaillé en Italie, puis est venu en Russie. Il travaille maintenant dans une petite ville sur les rives de la Volga ». Sur la photo : Plios.
« Par-dessus tout, j’ai été ébloui par la croisière fluviale sur la Volga. Tous les passagers étaient comme une nation à part dans un grand pays ». Sur l'image : Passagers d’une croisière fluviale entre Kazan et Volgograd.
« Rapidement, on ne remarque plus la Volga, car elle est toujours là. Souvent, elle sépare une grande ville en deux moitiés. Le développement de la ville dépasse souvent la vitesse de construction des ponts. Résultat, les routes sont toujours encombrées ». Sur la photo : Sviyajsk.
« Les petites villes, comme partout dans le pays, souffrent d’un manque de moyen et d’une infrastructure vieillissante, la plupart des jeunes montent à la capitale. ». Sur l'image : Volgograd.