Diamond Princess: le bilan des Russes infectés au coronavirus s’alourdit

Reuters

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Deux autres citoyens russes se trouvant à bord du navire de croisière Diamond Princess, accosté dans un port nippon, ont contracté la maladie, informe l’ambassade de Russie au Japon sur sa page Facebook.

« Le coronavirus a été diagnostiqué chez deux autres citoyens de Russie. Dans les plus brefs délais ils seront transportés à l’hôpital où une aide médicale nécessaire leur sera fournie », déclare la représentation diplomatique, ajoutant que les Russes se portent bien.

Le premier cas de coronavirus diagnostiqué chez les passagers russes du navire placé sous quarantaine depuis le 5 février ayant été ensuite démenti, le nombre de Russes y étant contaminés s’établit donc à 3 personnes.

Le 19 février, les passagers ont commencé à quitter le Diamond Princess et des quelque 3 700 individus se trouvant à son bord, 621 se sont avérés infectés. D’après la NHK, deux passagers nippons, hospitalisés il y a à peu près une semaine, sont décédés à l’hôpital.

Sur le sol russe, deux cas ont été enregistrés depuis le début de l’épidémie dans le pays voisin, tous deux ressortissants chinois.

Par souci de protection, la Russie a provisoirement fermé ses frontières aux citoyens chinois, une mesure entrée en vigueur ce 20 février.

Dans cet autre article, nous nous intéressons aux conséquences du coronavirus sur l’économie russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies