Coronavirus: la Russie ferme provisoirement son territoire aux citoyens chinois

Pékin

Pékin

Reuters

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

« Par souci de protéger la santé de ses citoyens » et de « prévenir la propagation du nouveau coronavirus » sur son territoire, la Russie a provisoirement interdit l’entrée aux citoyens chinois, a annoncé la cellule de crise en charge de la lutte contre le COVID-2019 qui sévit dans le pays voisin. L’arrêté ad hoc a été signé par le premier ministre Mikhaïl Michoustine.

Cette interdiction entrera en vigueur le 20 février et couvrira toutes les catégories de visiteurs, qu’ils soient étudiants, entrepreneurs ou touristes. La seule exception concerne les voyageurs en transit.

En outre, la Russie suspend la délivrance et le traitement des documents, des visas et des invitations aux citoyens de ce pays asiatique.

Mesures précédentes

Début février, le gouvernement russe avait déjà ordonné de suspendre provisoirement les voyages touristiques sans visa, prévus dans le cadre d’un accord bilatéral russo-chinois. Cette mesure entrée en vigueur le 2 février 2020 concernait uniquement les Chinois venant en Russie dans le cadre de groupes touristiques.

L’ordre de suspendre le traitement et la délivrance des invitations et autorisations de travail pour les citoyens chinois se trouvant en dehors du territoire russe a également été donné.

Dans cet autre article, nous vous expliquions, vidéos à l’appui, comment le coronavirus avait déclenché une vague de canulars en Russie

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies