Comment obtenir la citoyenneté russe si vous êtes d’origine russe?

Alexander Ryumin/TASS
La réponse courte serait: consultez le consulat russe le plus proche. Mais soyez préparé - le processus sera sûrement long et difficile.

Un de vos parents possède un passeport russe ? Vous vous considérez comme un russophone ? Si l'un de ces cas vous concerne, vous pouvez être éligible pour une demande de citoyenneté russe via la procédure de demande dite « simplifiée »

Selon Alexeï Gavrichev, membre de l’Association des avocats de Russie, par rapport à la procédure classique, la version simplifiée permet au demandeur d’obtenir immédiatement un permis de séjour permanent, sans obligation de vivre dans le pays avec un permis de séjour temporaire de cinq années. Elle réduit également le délai d'évaluation des demandes à six mois. La procédure simplifiée est disponible pour certaines catégories de candidats, y compris ceux qui :

- Ont un parent citoyen russe et vivant en permanence dans le pays

- Possèdent le statut de « russophone » (déterminé par un jury spécial)

- Avaient un passeport soviétique et résident actuellement dans un pays post-soviétique

- Sont mariés à un citoyen russe depuis plus de 3 ans

- Ont un enfant qui a la citoyenneté russe

Notez que cette liste n’est pas exhaustive ! 

>>> Cinq raisons d’être fier de ses origines russes

Depuis 2007, le pays gère également un programme d’État visant à aider les Russes ethniques résidant à l’étranger à se réinstaller en Russie qui, jusqu'en mars 2019, avait permis à 826 000 personnes de revenir dans le pays. Les personnes participant au programme peuvent également demander la citoyenneté russe via une procédure simplifiée.

La liste des documents requis pour la demande peut varier en fonction de la catégorie à laquelle vous appartenez, mais peut inclure un formulaire de demande, une copie du permis de séjour, un passeport traduit, des photos et un acte de naissance. Selon les modifications de 2019, certaines catégories de candidats étrangers ne seront plus obligés de renoncer à leur citoyenneté actuelle, de passer le test de russe ou de fournir la preuve de leurs revenus financiers. Alexander Inoïadov, avocat au cabinet d'avocats BMS, note que ces privilèges s'appliquent uniquement aux compatriotes participant au programme de réinstallation, aux migrants originaires d'Ukraine et aux citoyens afghans, irakiens, yéménites et syriens nés dans la République soviétique de Russie et ayant par le passé possédé la citoyenneté soviétique.

« Le processus de candidature peut comporter de nombreux pièges et mauvaises surprises, explique Vladimir Postaniouk, fondateur de son propre cabinet d’avocats à Moscou. Cela prend beaucoup de temps et demande beaucoup d’efforts et de patience, à commencer par la collecte de tous les documents nécessaires et d’innombrables files d’attente. La moindre erreur dans les documents (inexactitudes dans le passeport), l'expiration de l'enregistrement temporaire ou d’un autre certificat entraînera le refus du personnel et vous obligera à faire la queue à nouveau ».

Si l'un de vos parents est russe et que vous êtes né en Russie, mais que vous avez déménagé dans un autre pays quand vous étiez enfant, votre situation pourrait être un peu plus facile. Maria (nom modifié) a vécu presque toute sa vie au Royaume-Uni, mais en mai 2018, alors qu'elle vivait à Berlin à ce moment-là, elle a décidé d'étudier la possibilité d'obtenir un passeport russe. Elle a pris contact avec le consulat russe local et a appris qu’elle devait présenter son acte de naissance et le passeport de sa mère sur lequel était écrit le nom de Maria. Cela prouverait qu’elle avait déjà la citoyenneté russe à sa naissance.

>>> Quiz: connaissez-vous les symboles de la Russie?

« Le fait d’avoir possédé la citoyenneté russe signifiait que je pouvais simplement demander mon premier passeport sans avoir à renoncer à ma citoyenneté britannique ni mener à bien un processus de naturalisation complet, dit-elle. Un autre document important a été mon enregistrement dans un appartement à Moscou ».

Selon ses souvenirs, la procédure de demande de passeport a duré environ quatre mois. Elle a soumis les documents avec le formulaire de demande et a dû revenir plusieurs fois (car certains documents étaient incorrects), mais sa demande a finalement été envoyée à Moscou. Après deux mois d’attente de l’approbation de Moscou, le consulat a délivré le passeport en un mois.

« Le consulat de Berlin m'a délivré un passeport zagran (passeport de voyage international) puis, une fois arrivée à Moscou, j’ai pu me rendre au centre de services gouvernementaux avec mon adresse d’enregistrement et mon passeport zagran et on m’a émis un passeport intérieur (équivalent de la carte d’identité en France). J'ai attendu environ un mois le passeport intérieur », explique-t-elle.

En résumé, si vous voulez vraiment devenir citoyen russe, évitez de chercher une solution sur Internet. La Russie met constamment à jour ses lois afin de faciliter le processus. Pour éviter de perdre du temps (ce qui sera dans tous les cas inévitable), contactez un consulat à proximité.

(La demande n'est pas pour les âmes sensibles - c'est vrai. Mais qui sait, peut-être que les Russes testent simplement les candidats et sélectionnent les plus solides moralement pour rejoindre leurs rangs ?).

Comment évolue l’attitude des Russes envers les migrants ? Trouvez la réponse dans notre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies