Quelles races de chiens servent dans la police russe?

Valery Matytsin

TASS
Un Jack Russell ou un spitz pourraient-ils servir dans la police ? Les experts dans le domaine des chiens disent que vous pouvez former presque tous les chiens au travail policier, mais il existe tout de même des races qui conviennent mieux à ce genre de missions.

Le chien est le meilleur ami de l’homme non seulement dans la vie quotidienne, mais également dans la lutte contre le crime. En juin, les cynologues russes ont célébré leur fête professionnelle. Il y a 110 ans, le 21 juin 1909, le premier élevage russe de chiens policiers a ouvert à Saint-Pétersbourg. Depuis lors, ces toutous pas comme les autres pourchassent vaillamment les criminels et veillent à l'ordre public.

Il existe actuellement en Russie environ 200 centres d’élevage et environ 14 500 spécialistes-cynologues. En tant que chef du Centre de soutien cynologique du ministère russe de l’Intérieur, le colonel de police Sergueï Kachkine a déclaré que, pour 2018 et le premier trimestre de 2019, des chiens avaient aidé à résoudre des milliers de crimes, dont 500 meurtres, 11 252 dommages causés à la santé, 11 662 infractions liées à la drogue et 1 664 affaires de trafic d'armes, de munitions et d'explosif.

Depuis plus de cent ans, les tâches principales des chiens n'ont pas beaucoup changé : ils sont toujours impliqués dans des enquêtes, la protection des personnes et l’arrestation des criminels. Et comme le disent les maîtres-chiens, vous pouvez entraîner presque tous les chiens, quelle que soit leur race, à travailler dans la police. Le principal est que l’animal ait la capacité et de l'intérêt pour ce genre de missions. Malgré cela, il existe des races de chiens que l'on trouve plus souvent dans la police russe…

Lire aussi : La Russie forme un commando… de dauphins et de phoques

Berger allemand

Les bergers allemands ont historiquement toujours été et restent les principaux assistants de la police russe. Ce sont des chiens universels qui constituent environ la moitié des chiens policiers en Russie. Ils sont efficaces pour trouver des explosifs et des drogues et sont idéaux pour appréhender et escorter les criminels. De plus, les chiens de berger sont parfois mieux adaptés pour travailler dans des conditions météorologiques difficiles. Selon un cynologue de Novossibirsk, les rottweilers, par exemple, ne conviennent pas aux conditions sibériennes et les bergers allemands s'y sentent plus à l'aise.

Berger belge malinois

Au cours des dernières années, la popularité des bergers belges monte en puissance dans la police russe. Par son tempérament, le berger belge est colérique, très actif et travailleur. Ils se distinguent par leur grande envie de travailler et leur endurance.

« Ces animaux nécessitent une attention particulière, déclare Sergueï Kachkine. Ils ne pardonnent pas toujours les erreurs du cynologue, comme cela se produit par exemple chez les bergers allemands. Néanmoins, je peux dire que le niveau de préparation de ces chiens au ministère russe de l'Intérieur augmente chaque jour et que le nombre de bergers belges augmente constamment ».

Berger d’Europe de l’Est

C’est une race de chiens créée dans les années 1930 en URSS pour servir dans l'Armée rouge dans diverses conditions climatiques et pour répondre aux besoins de l'économie nationale. Ils sont équilibrés, confiants en eux, mais méfiants envers les étrangers. Pour son héroïsme, le berger d'Europe de l'Est a été qualifié de chien le plus patriote.

Garçon et la cynologue Larissa Nassonova

Pendant la Seconde Guerre mondiale, ces chiens étaient des détecteurs de mines, des messagers, et ils ont ensuite été utilisés pour le service aux frontières, pour des opérations de sauvetage et pour la protection des personnes et de leurs biens. Les bergers d’Europe de l’Est sont largement utilisés en Russie par les services départementaux de protection des sites et des territoires, en vue de la recherche d’explosifs et de stupéfiants, la détention et le convoi des contrevenants, ainsi que pour le travail dans les forces frontalières, la police et le service de sécurité du métro.

Rottweiler

Les rottweilers travaillent principalement dans les services de patrouille, et sont idéaux pour appréhender et escorter des criminels. Ces chiens sont capricieux et nécessitent un travail long et pénible de la part des maitres-chiens, mais comme ces derniers le confient, l’effort en vaut la chandelle : « Un chien de cette race dressé est un vrai combattant ». Comme le raconte le service de maîtres-chiens d'Oriol, leur rottweiler Ronnie les aide à poursuivre des criminels, à trouver des armes, des scènes de crime et des victimes.

Labrador

Le labrador, avec le berger allemand et l’épagneul, se distingue par son instinct très aigu. C'est pourquoi ils se trouvent le plus souvent dans les services de recherche, dans la protection du métro et à la douane.

Ce sont des « chiens-détecteurs » qui aiment les hommes et sont capables de trouver des explosifs et des drogues. Comme le dit Kachkine, le nombre de labradors dans la police est encore faible, car ils ne sont pas très bons en situation de défense. « La pratique est qu'un cynologue rencontre souvent des criminels armés, et dans une telle situation, il est important que le chien puisse venir en aide au propriétaire. C'est pourquoi nous renonçons progressivement aux chiens de petites taille, comme les labradors, qui réagissent mal face à l’agressivité », dit-il.

Cocker Spaniel

Le cocker spaniel est un autre « chercheur » au talent remarquable. Ils trouvent efficacement les explosifs et les drogues et travaillent la plupart du temps à la douane, où il y a beaucoup de choses à renifler. Ils sont également plus faciles à transporter et à lâcher dans des locaux. Par rapport aux chiens de berger, ils sont moins fréquents - encore une fois en raison de leur incapacité à protéger une personne, si nécessaire.

Bonus : corgi

Le corgi Rygi en mission

Malgré leur petite taille, la police russe a commencé il n'y a pas si longtemps à attirer des corgis dans ses rangs. Ce sont eux aussi des chiens de berger ! Jusqu'à présent, il n'y a qu'un seul corgi-détective dans le pays, qui travaille dans l'administration des transports du ministère russe de l'Intérieur dans le district fédéral de la Volga. Il y opère depuis six ans et participe à la recherche de drogues. En général, la petite taille de cette race permet aux chiens d'inspecter les voitures et d'effectuer d'autres missions de recherche.

Dans cette autre publication, nous parlons de l'histoire des hommes-grenouilles soviétiques 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies