Meilleur ami de l’homme: les chiens dans la police et l’armée russes

Grigory Sysoev/Sputnik
Les chiens ont été utilisés par l'armée russe dès le milieu du XIXe siècle. Découvrez en image comment ils ont contribué à la sécurité du pays.

Des archives datant de 1840 montrent que les militaires utilisaient des chiens pendant la guerre de Crimée, l'un des conflits les plus longs de l'histoire de la Russie - il a duré plus de 60 ans. Les chiens ont servi de gardes de premier rang et étaient utilisés comme éclaireurs pour avertir leurs maîtres de l'avancée de l'ennemi.

Le général Skobelev, célèbre commandant militaire russe, a utilisé des chiens lors de sa campagne en Asie centrale dans les années 1890. Ils étaient utilisés pour transporter des munitions, livrer du courrier et patrouiller.

Les chiens ont été activement utilisés pendant la guerre russo-japonaise (1904-1905) et la Première Guerre mondiale. Karo, un chien-médecin, a écrit son nom dans les livres d'histoire en sauvant 37 officiers et soldats. Au cours de la Grande guerre, des chiens ont également été formés comme démineurs.

Au début du XXe siècle, des chiens ont été intégrés à la police russe. Cela est dû en partie à un responsable du ministère de l'Intérieur, Vassili Lebedev, impressionné par les chiens qu'il avait vu travailler en Allemagne. En 1908, une organisation spéciale fut créée pour promouvoir l'utilisation des chiens sur le terrain en Russie.

En 1909, la première école de dressage de chiens policiers a ouvert à Saint-Pétersbourg. Un de ses anciens élèves les plus célèbres était un doberman pinscher appelé Tref, qui aidait à traquer les voleurs et les terroristes.

En URSS, les autorités ont repris la tradition consistant à dresser des chiens pour la police et l'armée à partir du milieu des années 20. Au cours des années 1930, le berger allemand est devenu le chien de prédilection de la milice soviétique.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, environ 60 000 chiens ont été enrôlés dans l'armée. Près de 700 000 soldats blessés ont été évacués des champs de bataille par ces soldats à quatre pattes. On attribue également aux chiens la découverte de millions de mines et même la destruction de chars ennemis en posant des bombes. Un chien légendaire appelé Julbars a découvert 7 000 mines et obus d'artillerie. Après avoir été blessé au combat, il a été porté dans les bras d'un soldat lors du défilé de la Victoire à Moscou en juin 1945.

Depuis la guerre, la police et l'armée du pays emploient de plus en plus de chiens. Presque toutes les unités de police comptent maintenant au moins un chien.

Dans les unités militaires russes stationnées dans l'Arctique, les chiens sont utilisés pour tirer des traîneaux.

Dans cette autre publication, nous parlons de l'histoire des hommes-grenouilles soviétiques 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies