Dauphins mortels: histoire des hommes-grenouilles soviétiques

Oleg Lastotchkine/RIA Novosti
L’unité des Dauphins, composée de nageurs de combat soviétiques, a été formée peu de temps après le début de la Seconde Guerre mondiale. Elle y a d’ailleurs joué un rôle important dans la défaite de l’Allemagne et du Japon. Durant de nombreuses années, ces combattants ont été d’indispensables éclaireurs et saboteurs sous-marins, participant secrètement à de multiples conflits durant la guerre froide. Ce n’est que dans les années 90 qu’a pris fin la glorieuse épopée de l’unité des Dauphins.

Des super-soldats subaquatiques

Imaginez, vous êtes en mission et avez pour objectif de faire exploser une base navale ennemie. Eh bien ! cela ne semblerait pas si effrayant si vous étiez un homme-grenouille et membre de l’unité des Dauphins, un corps relevant des Forces spéciales d’URSS. Vous seriez en effet bien préparé pour ce job, et après avoir suivi l’entrainement nécessaire, ce genre de tâches serait pour vous un véritable jeu d’enfant.

Votre entraînement serait quelque chose de vraiment particulier, même pour les standards militaires. En tant que cadet, durant sept semaines vous ne seriez autorisé à dormir que trois ou quatre heures par nuit. Chacune de vos journées comprendrait 15 heures d’études, en plus d’exercices physiques intensifs. Les Dauphins devaient en effet être capables de survivre dans des conditions presque inhumaines. Alors bien évidemment tout le monde ne pourrait pas intégrer l’unité, parmi les 20 cadets, un seul passerait le stade initial de l’entrainement.

Ce n’est néanmoins que le début. Durant l’étape suivante (de 11 semaines), vous apprendriez à vous battre avec toutes sortes d’armes, et même sans arme. Vous seriez entrainé à conduire différents types de véhicules, à sauter en parachute, à miner, à grimper ... Durant cette phrase, vous et vos camarades cadets formeriez des groupes de deux, trois ou quatre et apprendriez à échanger de petits ordres qui vous rendront capables d’agir ensemble, comme un mécanisme unique. Ce niveau de coopération serait un atout indispensable pour vos futures missions.

Lire aussi : La Russie forme un commando… de dauphins et de phoques

L’étape finale de votre entrainement durerait huit semaines. Pendant cette période, vous auriez à suivre une formation au sein de différentes bases navales afin de vous habituer à intervenir dans des territoires spécifiques. Les hommes-grenouilles se spécialisaient en effet dans des régions diverses, telles que l’Amérique latine, l’Amérique du Nord, l’Asie du Sud-Est, etc. Les intérêts de la Mère Patrie devaient être défendus partout !

Combattre les nazis et les Japonais

Les nageurs de combats sont apparus en URSS en même temps qu’ailleurs dans le monde, durant les sombres jours de la Seconde Guerre mondiale. Créée en août 1941, ces nouvelles unités avaient pour mission de récolter des informations, de détruire des bases et des ponts et de couler les bateaux ennemis.

Ces divisions sont rapidement devenues incontournables, notamment à Léningrad (l’actuelle Saint-Pétersbourg), où ils ont contribué à la mise en place des infrastructures de la « Route de la vie », construite à travers le lac Ladoga et qui a été la seul voie d’approvisionnement de la ville durant son siège. Malgré les bombardements incessants, les hommes-grenouilles ont sans relâche taché d’entretenir cette route.

Lire aussi : La marine russe reçoit le sous-marin le plus puissant de son histoire

Une fois l’Allemagne vaincue, les Forces spéciales, Dauphins compris, ont rapidement été mobilisés pour combattre les Japonais. À la fin de la guerre, le gouvernement a néanmoins décidé de dissoudre cette unité.

Techniques spéciales

Différents leaders, et notamment le célèbre maréchal Gueorgui Joukov, ont par la suite tenté de rétablir les Forces spéciales navales, ce qui n’a toutefois été accompli qu’à la fin des années 60. En 1970, l’unité des Dauphins renait de ses cendres. Les Soviétiques avaient alors à rattraper leur retard vis-à-vis des Occidentaux en termes de technologie, d’équipement et d’armement pour leurs nageurs de combat.

Ils y sont parvenus, en équipant ces soldats subaquatiques avec des armes incomparables, telles que les fusils sous-marins APS, et les pistolets SPP. Les Dauphins avaient également des sous-marins Piranhas à leur disposition. Ces petits submersibles étaient capables de transporter les hommes-grenouilles sur une distance de 1600 kilomètres, avec une autonomie de 10 jours.

Lire aussi : Deux mois sous l’eau, la vie quotidienne d’un sous-marinier russe

Tout autour du monde

Alors que les tensions se sont accentuées durant la guerre froide, les Dauphins étaient toujours prêts à servir les intérêts de la Nation. Dans le cas d’une guerre totale, ils auraient été mobilisés pour détruire les communications occidentales dans les océans Pacifique et Atlantique. Mais comme vous le savez, cela n’a pas été nécessaire.

Si affrontement direct a été évité, les nageurs de combat n’avaient toutefois pas le temps de paresser. Ils ont pris part à presque tous les conflits survenus lors de la guerre froide. Ils ont ainsi été envoyés, entre autres, au Nicaragua, en Angola, au Mozambique, au Vietnam et en Ethiopie. Bien sûr, leur participation n’était pas officielle, puisqu’ils y étaient enrôlés en tant que conseillers militaires.

L’unité des Dauphins a finalement été dissoute en 1990 après la chute de l’URSS. Cela ne signifie toutefois pas que les compétences des nageurs de combats se sont perdues. Certains membres de la division évoluent aujourd’hui au sein de différentes unités des Forces spéciales russes, transmettant aux nouvelles générations leurs savoirs et leurs compétences.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer