La libération des animaux captifs de la «prison des baleines» russe immortalisée en vidéo

vniro

Alors que 6 des 90 bélugas et 2 des 12 orques illégalement retenus captifs dans l’Extrême-Orient russe ont été relâchés en milieu naturel hier, une vidéo montrant leur réaction a été publiée sur Instagram.

Or, la nature de leur comportement a divisé les commentateurs. D’un côté, la coalition d’organisations écologistes Liberté pour les orques et bélugas avance qu’ils présentent des symptômes de stress et même de myopathie (maladie affectant les muscles), qui résulteraient du long trajet entre la « prison des baleines » et le lieu de libération, distants de 1 800 kilomètres, sans temps de réadaptation nécessaire. De l’autre, les chercheurs chargés de l’opération se veulent rassurants et affirment que les mouvements des mammifères ne sont que le reflet de leur joie suite à leur libération.

>>> En Russie, un premier groupe d’animaux marins de la «prison des baleines» relâché en milieu naturel

« Les chercheurs pensent qu’il s’agit de joie. Ils se mouvaient de manière synchronisée, et c’est visible sur la vidéo. Ils se dressent, tournent. En cas de myopathie, ils auraient été raides et n’auraient clairement pas pu effectuer de tels mouvements synchronisés », affirme Alekseï Smorodov, porte-parole de l’Institut panrusse de recherches scientifiques sur la pêche et l’océanographie (VNIRO), cité par l'agence de presse TASS.

L’établissement, pour soutenir ses propos, a par ailleurs informé que les animaux avaient rapidement vu leur instinct sauvage refaire surface, et avaient déjà parcouru une centaine de kilomètres vers les îles Chantar, où ils avaient été capturés et où se trouvent potentiellement leurs proches.

Pour rappel, c’est en octobre 2018 que l’existence de la « prison des baleines » avait été révélée par Greenpeace, après quoi les autorités russes avaient déterminé que la capture de ces animaux, destinés à être vendus à des oceanariums chinois, était illégale. Inaptes à retourner aussitôt à l’état sauvage, ces 90 bélugas et 12 orques n’avaient cependant pu être relâchés immédiatement.

Dans cet autre article, nous vous présentons un groupe de passionnés russes de la plongée proposant aux touristes d’approcher des baleines en pleine mer.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies