Un archipel de l’Arctique russe placé en état d’urgence, assailli par des ours blancs

Vera Kostamo/Sputnik

L’archipel de la Nouvelle-Zemble, dans l’Arctique russe, est entré samedi 9 février en état d’urgence suite à une invasion massive d’ours polaires dans différents lieux de peuplement, rapportent les médias russes.

En effet, depuis décembre dernier, ces imposants quadrupèdes ont pris d’assaut plusieurs localités, et particulièrement le village de Belouchia Gouba, autour duquel se sont établis quelque 52 ours blancs, et dont les rues sont parcourues par 10 autres.

« Je suis sur la Nouvelle-Zemble depuis 1983, mais jamais il n’y avait eu auparavant d’invasion aussi massive d’ours blancs, raconte Jiganchi Moussine, chef de l’administration locale. Ils pourchassent littéralement les gens et pénètrent même dans les entrées d’immeubles résidentiels ».

>>> Des modèles russes posent avec un ours, une autruche et d’autres animaux

Dans la peur de sortir de chez eux et de laisser leurs enfants se rendre à l’école, les locaux de cet archipel vaste comme le Portugal en sont ainsi venus à réclamer aux autorités la garantie de leur sécurité. Des barrières sont par conséquent en cours d’installation autour des écoles maternelles, tandis que le transport des enfants, militaires et salariés d’entreprises est à présent assuré par des véhicules spéciaux et que des patrouilles ont été mises sur pied.

Ces mesures semblent toutefois insuffisantes, les ours polaires ne réagissant pas aux tentatives de les chasser à l’aide de véhicules de patrouille et de chiens, ne les craignant visiblement pas.

Aussi, un groupe opérationnel sera envoyé sur place à l’initiative de l'agence locale de Rosprirodnadzor, service fédéral de contrôle de la gestion de l’environnement, et du gouvernement régional. Si l’utilisation d’armes létales contre ces animaux, inscrits au Livre rouge des espèces menacées, n’a pour le moment pas été autorisée, les experts avancent toutefois qu’elle pourrait l’être en cas d’inefficacité des autres méthodes.

>>> Froid extrême, hackeurs, ours… Pourquoi la Russie est le pays de tous les dangers?

À noter que la raison de cette inhabituelle invasion serait en réalité le réchauffement climatique, les glaces au sud de l’archipel disparaissant et celles au nord apparaissant donc plus stables, les ours se retrouvent forcés de migrer en direction de ces dernières. Leur halte imprévue au sein des points de peuplement humains s’explique quant à elle par la présence, dans ces villages, de décharges, sources abondantes de nourriture pour ces animaux.

Dans cet autre article, nous vous expliquons où rencontrer des ours en Russie, à l’état sauvage mais sans risque votre peau.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies