Des modèles russes posent avec un ours, une autruche et d’autres animaux

Olga Barantseva, une photographe russe, a récemment connu le succès grâce à une séance photo avec deux beautés russes et un ours de 700 kg prénommé Stépan, qui s’est déroulée dans une forêt russe enneigée : les deux jeunes femmes ont posé dans les bras d’un gentil ours. Il se trouve qu’Olga n’a pas travaillé uniquement avec des ours.

Olga nous parle de son travail avec d’autres animaux : « Le lévrier irlandais est une race canine magnifique, ils sont immenses ! Le plus difficile est d’essayer de les tenir en place. Nous tournions dans une forêt, ils voulaient juste jouer et courir partout ».

« Dans mes photos, je veux montrer l’harmonie et la coexistence paisible des humains dans le monde ».

« En 2012, j’ai fait ma première séance photo d’un modèle avec un serpent, puis un corbeau et un hibou… puis, j’ai rencontré Katerina Plotnikova qui m’inspire encore à ce jour ».

« Je crois que la séance photo avec l’ours est encore la plus insolite que j’ai jamais faite. Il est impossible d’exprimer le sentiment qu’on a lorsqu’on est à proximité d’un animal gentil et aussi massif. Ce n’était pas difficile de travailler avec lui : c’est un vrai artiste et un professionnel, et il comprend et fait ce que son propriétaire lui demande ».

« Les ratons laveurs sont des êtres très curieux, surtout quand ils sont petits. Nous avions du mal à les contrôler, même s’ils étaient attachés, bien sûr. C’était vraiment drôle, ils sont très amusants ! ».

« Outre la nature, j’aime beaucoup les choses anciennes, ce qu’on appelle le vintage. J’aime aussi le rétro et le monde fantastique ».

« Il ne s’agit que de la beauté et de l’environnement naturel, mélangés à de l’amour et de la compréhension… pas de la chasse ». Olga explique que les médias étrangers qui ont publié ses photos étaient convaincus que la série de photos avec les modèles et l’ours visait à protester contre le meurtre des animaux pour leur fourrure. Olga indique que ce n’est pas le cas.

« Nous préparons une séance avec un paon blanc, un crocodile, un renard et un autre ours… J’ai beaucoup de projets, mon objectif est de parvenir à les réaliser ».

«  Le tinker est une race de chevaux très rare et très belle. Ils semblent être sortis droit d’un conte de fées, en photo, c’est de la magie instantanée.  Il y avait beaucoup de vent, donc sa crinière avait l’air encore plus chic ».

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies