Faire un somme par terre et chevaucher un animal dans les aéroports de Moscou est à nouveau autorisé

Stanislav Krasilnikov/TASS

Vous avez déjà eu le malheur de vous accorder une petite sieste avant le décollage de votre avion dans l’un des aéroports de la capitale russe, et avez reçu une amande pour cela? Soyez rassuré, c’est de l’histoire ancienne!

Les députés de la Douma (Assemblée) régionale de Moscou ont annulé la loi, votée en avril dernier, et interdisant notamment de s’allonger sur le sol et les sièges de trois aéroports locaux (Domodedovo, Cheremetievo et Joukovski), rapporte l’agence d’information TASS.

Si certaines interdictions avaient été entreprises afin de lutter contre la présence de SDF (comme celles concernant le port de vêtements malodorants), d’autres étaient destinées à empêcher divers comportements des voyageurs, tels qu’y écouter de la musique sans écouteurs, s’y déplacer à dos d’animal ou en gyropode. En outre, certaines professions fréquemment rencontrées en ces lieux avaient également été touchées, les chauffeurs de taxi ayant par exemple perdu le droit d’alpaguer les voyageurs, tout comme les voyantes et autres personnages costumés, ces derniers réclamant de l’argent contre une photographie à leurs côtés.

Pour les particuliers, l’amende pour de telles infractions pouvait alors s’élever de 100 à 500 roubles (1,30 – 6,70 euros), de 1 000 à 2 000 (13,40 – 26,80 euros) pour les hauts fonctionnaires, et de 2 000 à 4 000 (26,80 – 53,60 euros) pour les personnes morales.

Principal aéroport international de Moscou, nous vous expliquons ici comment vous rendre depuis Cheremetievo au centre-ville de la capitale.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies