Dix astuces pour réussir un entretien avec un employeur russe

Irina Baranova
Vous songez à déposer votre candidature en Russie ou avez d’ores et déjà un entretien d’embauche de prévu? Ce guide vous aidera, pas à pas, à accroître vos chances d’obtenir le job de vos rêves.

1. Avant tout, ne vous inquiétez pas trop quant à cet entretien. Alors qu’il existe d’innombrables stéréotypes au sujet des Russes, quel que soit votre interlocuteur, il est peu probable qu’il soit aussi froid, désagréable et renfrogné que ce que présentent souvent ces clichés. Toutefois, les employeurs mènent souvent les entretiens de manière directe et franche, mais cela ne signifie pas pour autant qu’ils n’apprécieront pas votre enthousiasme et votre cordialité.

2. Ensuite, il importe peu que votre entretien se déroule en face à face ou via Skype. Assurez-vous juste d’en savoir suffisamment sur la compagnie pour laquelle vous postulez. Visitez donc son site internet, renseignez-vous, et informez-vous également sur ce que les anciens et actuels employés ont à dire à son sujet. Tentez également de retenir le nom de votre interlocuteur, oublier son identité pourrait rapidement vous mettre dans une situation inconfortable.

Lire aussi : Quelles bizarreries attendent les travailleurs étrangers en Russie?

3. Si vous ne maîtrisez pas le russe, pas de soucis : si cela n’est pas requis pour le poste désiré, cela ne devrait pas être un problème. Pour mettre toutes les chances de votre côté, on ne saurait tout de même que vous recommander d’en apprendre les bases, ainsi que de vous intéresser à la culture et à l’histoire du pays, cela vous permettra de vous distinguer parmi les autres candidats étrangers.

4. Vérifiez de bien emporter avec vous tous les documents nécessaires. Avant l’entretien, demandez donc ceux qu’il est indispensable d’avoir sur soi. Vous pourriez en effet être amené à présenter votre portfolio imprimé, un papier d’identité pour rentrer dans le bâtiment, ou encore une copie de votre CV en russe ou anglais.

5. Ne négligez pas votre tenue. Au sein des entreprises russes, porter quelque chose de formel n’est pas toujours exigé, il pourrait donc être judicieux de vous enquérir à propos du dress code et de choisir des vêtements appropriés. Si la société n’a pas de règles spécifiques en la matière, optez pour une tenue habillée mais décontractée aux couleurs neutres, qui permettront d’attirer le regard de l’employeur non pas sur les tons criards de vos habits mais sur vos compétences.

Lire aussi : Attention, deadline: comment les Russes font-ils face aux délais?

6. Préparez à l’avance vos réponses aux questions communes, qui sont en Russie généralement les mêmes qu’ailleurs : « Que savez-vous de notre compagnie ? », « Que pouvez-vous nous apporter ? », « Quelles sont vos responsabilités actuelles ? », etc.

7. Si le poste implique de travailler dans des conditions stressantes, soyez prêt à affronter des questions difficiles ou étranges ayant pour but de mettre à l’épreuve votre courage. Gardez cela à l’esprit et efforcez-vous de montrer que vous pouvez supporter un tel environnement et de ne pas paraître perturbé. Les Russes apprécient les personnes aux épaules robustes. En aucun cas il ne vous faut cependant faire preuve d’arrogance et penser que vous êtes là pour apprendre des choses aux locaux, cela ferait très mauvaise impression.

8. Soyez prêt à plus qu’un seul entretien. Souvent, vous rencontrerez le directeur des ressources humaines, puis votre futur supérieur potentiel, et parfois même l’un des grands cadres de l’entreprise. Diverses évaluations peuvent également faire partie du processus de recrutement, en fonction de la société. Habituellement, cela s’applique aux entreprises internationales ou à de grandes compagnies locales accueillant de vastes flux de candidats.

Lire aussi : Quels sont les professionnels les plus recherchés en Russie?

9. Il y a un moment dans tout entretien où le candidat obtient une opportunité d’interroger à son tour l’employeur. Ne gaspillez pas votre temps à poser des questions inutiles et essayez à la place de faire preuve de professionnalisme en demandant par exemple : « Quel est le candidat idéal pour ce poste selon vous ? », « Quel genre de conseils donneriez-vous à une personne fraichement arrivée dans l’entreprise ? ». Cela démontrera à l’employeur votre intérêt pour le poste en question et, qui sait, vous donnera peut-être un avantage sur les autres postulants.

10. Après l’entretien, ne vous attendez pas à une réponse rapide. Cela peut prendre un certain temps pour que l’entreprise se décide. Il convient donc de rester en contact avec la compagnie et d’être patient. Ensuite, que votre candidature soit retenue ou non, ne perdez pas espoir, les entretiens sont une bonne expérience. Si cela ne se passe pas comme prévu, vous ferez mieux la prochaine fois, alors gardez la tête haute !

Si vous souhaitez trouver un emploi en Russie, retrouvez dans cet autre article sept questions que vous devriez absolument vous poser.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies