Le légendaire métro de Moscou inaugure sept nouvelles stations simultanément

Andrey Nokerichev/Moskva agency
Leurs intérieurs élaborés et sophistiqués surprendront les usagers : tandis qu’une station prend la forme d’une datcha avec un toit en gruyère, une autre a des allures d’autoroute futuriste. Il y en a même une proposant de télécharger gratuitement des classiques littéraires russes.

Le métropolitain de Moscou compte à présent 222 stations, réparties sur 14 lignes. En effet, le 30 août, y ont été inaugurées 7 nouvelles stations : Mitchourinski prospekt, Oziornaïa, Govorovo, Solntsevo, Borovskoïé chossé, Novoperedelkino et Rasskazovka. Leur design s’inscrit par ailleurs parfaitement dans le concept du « plus grand musée souterrain du monde ».

Mitchourinski prospekt

Son hall rouge-orangé a été réalisé en forme de fenêtre panoramique offrant une vue sur le parc voisin.

Le design fruité de la station est quant à lui un tribut au célèbre pépiniériste arboriculteur russe Ivan Mitchourine.

Lire aussi : Vingt stations du métro de Moscou, des simplement jolies aux plus stupéfiantes

Les murs de la station et le parc se complètent à merveille, ne formant d’une seule entité.

Oziornaïa

Le nom de cette station se traduit comme « du lac », et c’est précisément pour cette raison qu’elle a été décorée avec des représentations de nénuphars.

Ici, dominent des tons verts et bleus relaxants, tandis que le plafond à proximité de l’entrée rappelle les cercles présents à la surface de l’eau lorsque l’on y jette une pierre.

Govorovo

Le trait distinctif de cette station est l’éclairage en forme de labyrinthe sur le plafond noir, qui se conjugue avec des illuminations similaires dans des rainures du sol de granit.

Ce choix de mise en lumière audacieux renforce indubitablement le chic des lieux.

Lire aussi : En images: сomment le métro de Moscou a changé au fil du temps

Solntsevo

Les pavillons de cette station se dressent telles de petites maisons de campagne au toit en pente, qui devraient apaiser les esprits des habitants de cette bouillonnante mégalopole.

Dans le plafond et les murs de la station ont d’ailleurs été réalisées des ouvertures laissant pénétrer la lumière naturelle, d’où cette impression de gruyère.

Si vous avez le moral dans les chaussettes, faites-y donc un détour, il est impossible de retenir un sourire dans une telle atmosphère.

Borovskoïé chossé

Ce n’est pas une station mais une véritable autoroute !

Lignes abruptes en forme de flèches et intérieur orange vif donnent en effet une impression de vitesse, tandis que sur le plafond figurent de futuristes bolides. Un spectacle hypnotisant.

Lire aussi : Six erreurs classiques à éviter dans le métro de Moscou

Novoperedelkino

L’entrée de cette station pourrait être comparée à un décor impérial. Le plafond illuminé retombe en colonnes élégantes, ornées de reliefs rouges et blancs. Il serait aisé de rester admirer un tel décor des heures durant, n’est-ce pas ?

Rasskazovka

Cette station est un hommage à la littérature russe : à la place des murs se trouvent en effet de fausses étagères de livres, tandis que les colonnes apparaissent comme des casiers sur lesquels figurent les noms des plus illustres écrivains nationaux.

Le plus étonnant est en outre que tous les romans représentés sont consultables gratuitement. Il suffit pour cela de scanner le code QR présent dessus et de télécharger la version numérique de l’ouvrage sur son téléphone ou sa tablette.

S’il est moins connu que celui de la capitale, le métro de Saint-Pétersbourg ne manque pas d’intérêt. Découvrez dans cet article ce qui le distingue de son grand frère.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies