Pourquoi les couples russes divorcent-ils si souvent?

Getty Images
Les Russes divorcent à grande échelle, mais les scientifiques affirment que les valeurs familiales sont intactes.

En 2016, le rapport (en russe) entre les divorces et les mariages survenus la même année est de 1 à 1,6, ce qui signifie que les Russes divorcent plus souvent qu'ils se marient. Au cours des dernières décennies, plus de 60% de tous les mariages de Russie se sont soldés par une séparation officielle.

Alors que les gens accusent l'infantilisme et les conditions de vie difficiles, les scientifiques disent que cela n'a rien à voir avec tout cela. Une chose est certaine : la Russie, un pays où un mariage sur deux se termine par un divorce, domine les statistiques internationales.

Lire aussi : Les Russes et le mariage, une histoire d’amour?

Jeunes mariés infantilisés et lois libérales

« Ce [nombre élevé de divorces] est lié à l'irresponsabilité et à l'insouciance des jeunes avant qu'ils ne se marient ! Ils continuent à jouer à leurs jeux enfantins et peuvent difficilement imaginer ce qui les attend après un mariage »,a écrit (en russe) Marina sur un forum familial.

En réalité, les couples se désagrègent d'une manière moins dramatique que ne le laisse entendre ce commentaire émotif, mais il arrive parfois que les gens fassent de mauvais choix au tout début.

« Ma femme et moi nous nous sommes rencontrés quand nous étions tous les deux jeunes. Quand les jeunes grandissent, il arrive souvent que leurs points de vue sur la vie divergent. C'est ce qui nous est arrivé », a déclaré à Russia Beyond Alexander Pirogov, qui a divorcé à l'âge de 32 ans.

Lire aussi :Tout ce que vous devez savoir pour divorcer en Russie

Il est partiellement vrai que les Russes sont devenus plus indépendants dans leurs choix de vie et plus tolérants face au divorce dans les décennies qui ont suivi l'effondrement de l'Union soviétique, disent les scientifiques, mais le taux élevé de divorces dans le pays n'est pas lié à une mentalité infantile et irresponsable en matière de choix.

« Il serait erroné de comparer le nombre de divorces en Russie et dans n'importe quel autre pays puisque les procédures légales de divorce, qui ont un impact énorme sur les statistiques, varient considérablement d'un pays à l'autre », a déclaré Sergueï V. Zakharov, expert en démographie de la Haute école d'économie, à Russia Beyond.

Le principal facteur expliquant cet énorme taux de divorces est lié, selon M. Zakharov, aux lois libérales sur la famille en Russie qui permettent un divorce rapide et bon marché sans que trop de sang ne soit versé.

Lire aussi : Pourquoi les Russes portent leur alliance à la main droite?

En ligne, les Russes peuvent facilement trouver les annonces d'innombrables cabinets d'avocats offrant aux clients un divorce « clé en main ». Pour un prix aussi bas que 190 à 400 euros, des « avocats et juristes expérimentés mettront fin au mariage même sans votre présence, sans le consentement de l'épouse, même si un couple a des enfants »,stipule (en russe) une telle annonce.

La vie est dure

« La vie en Russie est difficile en général : les salaires sont bas, le travail est difficile ; les gens ne peuvent tout simplement pas profiter de la vie dans de telles conditions - c'est le revenu et non l'amour qui occupe leurs pensées »,écrit (en russe) Anastasia sur le forum.

Un grand nombre d'hommes qui ont téléphoné lors d'une émission de radio (en russe) pour discuter du divorce ont cité les problèmes financiers et les réprimandes de leurs conjointes comme raison principale de leur séparation.

Étonnamment, les scientifiques nient que l'économie ait un impact majeur sur le taux de divorce en Russie.

Lire aussi : Des entremetteurs à Tinder: comment les Russes cherchent l’âme sœur

« Le mariage et le divorce sont des choses beaucoup plus fondamentales que l'économie. Ce sont des schémas comportementaux humains de base et ils sont régulés par la vision qu'ont les gens de leur cycle de vie. Les gens ajustent les facteurs économiques à leurs besoins fondamentaux et non l'inverse », a déclaré M. Zakharov, reconnaissant toutefois que les gens se sentent généralement plus heureux lorsque l'économie se développe.

Cependant, les conséquences néfastes d'un revenu insuffisant peuvent entraîner un taux de divorce élevé dans le pays. Un sondage national montre que 40% des Russes citent l'addition à l'alcool de leur conjoint comme cause de leur rupture. Les beaux-parents intrusifs et les conditions de vie difficiles en l'absence de leur propre logement sont les raisons les plus souvent citées, respectivement 14 et 23% (en russe).

Sauver les mariages

Les enfants, les biens en copropriété et la dépendance financière de l'un des époux réduisent le risque de séparation officielle même s'ils ne garantissent guère une vie heureuse dans le mariage.

Lire aussi : Combien les Russes dépensent-ils en moyenne pour leurs enfants?

« Les enfants compliquent les choses », a confié Elena Dvouretchenskaïa, une mère de trois enfants qui a divorcé à l'âge de 30 ans, à Russia Beyond. « Trois enfants font qu'il est difficile pour une femme de trouver un bon travail ; en outre, il est plus facile de soutenir les enfants lorsque les conjoints cumulent leurs revenus », a déclaré la femme.

Bien que les enfants n'aient pas réussi à préserver cette famille en particulier, un poll (en russe) montre que 35% des couples mariés en Russie refusent de divorcer pour le bien des enfants, même s'ils ne sont pas heureux.

Pourquoi les Russes font-ils des enfants si tôt ? Trouvez la réponse dans notre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies