Comment le Russe moyen dépense-t-il son argent?

Grigory Avoyan
L'inflation a poussé le Russe moyen à économiser de l'argent en réduisant les achats de nourriture, mais malgré sa frugalité, il parvient encore à dépenser environ 586 roubles (environ 8 euros) à chaque fois qu'il va au magasin.

Le Russe typique s’appelle Alexander Ivanov; il a 40 ans et travaille dans la vente de détail ou comme chauffeur. Il a une femme, deux enfants et un chat, et vit dans une ville comptant une population de moins d’un million d’habitants.

Mais que peut-on dire de son bien-être financier ? Grâce aux données issues de diverses recherches et sondages*, nous pouvons tenter de répondre à cette question.

Lire aussi : À la rencontre d’Alexandre Ivanov: portrait-robot du Russe lambda

Dépenses quotidiennes

Le représentant du Russe typique, que nous appellerons Alexander, est quelqu'un qui ne gagne pas beaucoup - environ 39 000 roubles (560 euros) par mois, le salaire moyen dans le pays.

Comme la majorité des Russes (46%), Alexander et sa famille admettent qu'ils traversent des difficultés financières, mais ils sont néanmoins en mesure de joindre les deux bouts en achetant seulement le stricte nécessaire.

Alexander, ou Sacha de son surnom, ne possède pas de voiture parce que c'est trop cher; ainsi, il doit utiliser les transports en commun, qui sont bon marché - environ 20-30 roubles (0,2-0,4 euros) par trajet. Au travail, il mange dans un café public où il dépense environ 200 roubles (3 euros) tous les jours.

Lire aussi : Les Russes ne veulent pas d’un revenu de base inconditionnel

Après une longue journée de travail, il s'arrête souvent dans une épicerie sur le chemin du retour. Comme la plupart des Russes, Sacha préfère faire des emplettes au supermarché local parce qu’on y trouve offre une grande variété d'articles, et surtout en raison des réductions régulières. L'inflation a poussé Sacha à économiser de l'argent, même sur la nourriture, mais il parvient encore à dépenser environ 586 roubles (8 euros) à chaque fois qu'il va au magasin. Le poulet, le riz, le lait, le pain, le beurre et les légumes font partie de ses achats fréquents. Pour les occasions spéciales, il achète de l'alcool, principalement de la vodka, qui coûte au moins 200 roubles pour 0,5 litre (3 euros).

Aujourd'hui, il achète des aliments pour chats, des crayons et des cahiers scolaires pour ses enfants – le tout pour environ 300 roubles (4 euros). Habituellement, il dépense environ 3 000 roubles (43 euros) par mois pour ses enfants et son animal de compagnie. Il ne dépense pas d'argent en cigarettes parce qu'il ne fume pas (comme beaucoup de ses compatriotes), et il essaie d'économiser de l'argent sur les articles médicaux en achetant des produits génériques moins chers fabriqués dans le pays au lieu des analogues plus chers importés. Dans le même temps, il donne occasionnellement de l'argent à ceux qui sont dans le besoin : en voyant une demande de fonds de bienfaisance à la télévision, ou dans le journal, il donne jusqu'à 500 roubles (7 euros) pour une bonne cause.

Lire aussi : Dans quelle région de Russie gagne-t-on le mieux sa vie?

À la maison, Sacha partage un ordinateur avec ses enfants, et doit les chasser pour surfer sur le net. Il dépense un minimum de 400 roubles (6 euros) par mois pour sa connexion Internet.

Il va rarement dans des restaurants chics, et la plupart du temps il mange à la maison. Aller au restaurant est réservé aux occasions spéciales et il dépense un minimum de 1000-2000 roubles (15-30 euros) pour ses sorties avec sa femme et ses deux enfants.

Plans d'avenir

Après avoir dépensé une somme stupéfiante 14 000 roubles (200 euros) pour les célébrations du Nouvel an et les cadeaux pour les êtres chers, il lutte pour revenir sur la bonne voie avec son budget serré, surtout parce qu'il doit rembourser un prêt d'environ 100 000 roubles (1 425 euros) pour les deux iPhone 8S qu'il a achetés pour lui-même et sa femme (environ 50 000 roubles, ou 712 euros chacun).

Actuellement, il envisage de planifier ses prochaines vacances. Habitué à des vacances sur la mer Noire, il est généralement prêt à dépenser environ 40 000 roubles (570 euros) en vacances. Mais dernièrement, cela devient un peu difficile. Comme beaucoup de Russes (70%), Sacha n'envisage pas de prendre un autre prêt, et pense qu’économiser est la meilleure option en ce moment. Si à un moment donné il a besoin en urgence de fonds supplémentaires, il demandera à des parents et des amis plutôt qu’à la banque.

Lire aussi : Dix denrées surprenantes que la Russie exporte en quantité

Faire des investissements sur le long terme n'est pas vraiment à l’ordre du jour. Sacha a entendu parler du Bitcoin (comme 56% des Russes) et sait que n'importe qui peut y investir, mais il estime qu'il n'est pas rentable parce qu'il n’en sait toujours pas assez à ce sujet. Le meilleur investissement, à son avis, est d'acheter des biens immobiliers.

À l'heure actuelle Sacha n’a pas d'économies considérables, mais il estime qu'une somme d'environ 105 000 roubles (1 500 euros) le rendrait très heureux.

*Pour cet article, l'auteur a utilisé les données du Service fédéral des statistiques de Russie (Rosstat), du VTsIOM (Centre russe pour l'étude de l'opinion publique), du Centre de recherche ROMIR, du Centre de recherche Nafi et du Centre Levada, ainsi que des articles publiés dans Gazeta.ru, M24.ru et Rossiïskaïa gazeta.

La nourriture est-elle moins onéreuse en Russie qu’en Occident ? Trouvez la réponse dans notre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.