Ces huit choses qui surprennent immanquablement les étrangers en Russie

Getty Images
Le choc culturel ou visuel est souvent considérable lorsqu’un étranger met pour la première fois les pieds sur le territoire russe. Russia Beyond a donc interrogé différentes personnes ayant séjourné en Russie afin de savoir ce qui les avait le plus stupéfaites à leur arrivée.

1. Le réseau de transports

De nombreux étrangers sont étonnés de constater à quel point les transports en commun sont propres et organisés dans les grandes villes russes. « Le train depuis l’aéroport vers le centre de Moscou était propre, efficace et rapide. J’aimerais que nous ayons une connexion aussi efficace vers l’aéroport à Paris », affirme Boris Hawthorgh.

Le métropolitain de Moscou impressionne aussi, beaucoup. « C’est un véritable paradis – propre, pas cher, et facile à comprendre. Les stations sont grandes et certaines ressemblent à des palais, avec leurs lustres et fresques », relate Roelof Oosting.

2. La froideur de façade

Lorsque les Russes rencontrent un étranger ils ne sourient généralement pas, mais derrière cette apparence glaciale se cachent dans la majeure partie des cas de gros nounours au cœur tendre.

Lire aussi : Comment les Russes ont changé ma vie: témoignage du Français Erwann Pensec

« La femme derrière le bar, votre serveur, votre conducteur de taxi : ils donnent tous l’impression qu’on vient juste de les déranger pendant qu’ils faisaient quelque chose d’important. C’est presque comme si soupirer et avoir l’air ennuyé était un critère de recrutement. Mais une fois que vous êtes identifié comme un client régulier (ce qui peut prendre du temps), ils peuvent soudainement devenir plus amicaux et commencer à sourire », explique Oosting.

3. L’hospitalité secrète

Néanmoins, les Russes (même avec leur mine renfrognée) aident habituellement les personnes dans le besoin, sans rien attendre en retour.

« À mon arrivée à l’aéroport de Cheremetievo, j’ai pris le train express pour Moscou. J’étais assise à côté d’un Russe aux traits asiatiques. J’étais nerveuse car je n’étais pas sûre que Moscou soit le terminus. Je lui ai posé la question dans un russe maladroit, et il m’a répondu de manière simple, avec un air austère. Quand on est arrivé, il m’a proposé de porter ma valise et m’a montré le chemin vers la bouche de métro. Ce n’était pas sur sa route, mais il est même entré dans le métro et m’a acheté un ticket : il s’est assuré que j’avais bien compris où aller ensuite et n’a pas voulu que je lui rembourse. Il m’a salué et est parti. J’ai été très surprise », se remémore Suzan.

4. Le trafic routier

Lire aussi : Les erreurs typiques à éviter lors d’un voyage en Russie

Moscou est palpitante, et parfois effrayante. « J’ai été étonné de voir à quel point les routes sont larges dans le centre de Moscou. Certaines ont été construites pour que des avions y atterrissent durant la guerre. Seize voies d’embouteillages, ça ressemble à Diwali [la fête indienne des lumières], mais ce n’est pas la meilleure chose quand vous en faites partie », témoigne Rahul, originaire d’Inde. Toutefois, malgré les frustrants bouchons qu’ils affrontent quotidiennement, les Russes continuent d’acheter d’imposants 4x4 pour rouler en ville.

5. Venez comme vous êtes

« Contrairement à beaucoup de pays en Occident, la Russie est de loin le pays le moins raciste que j’ai visité. En général, votre couleur de peau, votre race, votre langage importent peu pour les Russes tant que vous vous comportez correctement avec eux », commente Saikat, également venu d’Inde.

6. La police russe et les vigiles

« Les forces de sécurité sont partout », soutient l’Autrichien Georg Drennig. Et il n’a pas tort : il y a en Russie des policiers et agents de sécurité partout, mais la plupart ne font pas grand-chose (et on sait pourquoi).

Lire aussi : Tout ce que vous mourez d’envie de demander aux Russes sans oser le faire

7. Des églises et encore des églises

En Russie, le nombre d’églises est plus ou moins équivalent à celui des établissements de santé (hôpitaux, cliniques, urgences etc). « Les églises ne sont pas la première chose qui me vient à l’esprit quand je pense à la Russie. Mais laissez-moi vous dire qu’elles sont partout dans le pays. Je ne sais pas trop pourquoi cela a été une surprise pour moi (peut-être car je savais que la religion était interdite durant la période soviétique …), mais j’ai été époustouflée par tous les magnifiques églises, cathédrales et monastères que j’ai vus en Russie », confie Amanda, originaire des États-Unis.

8. Pas que de mornes barres d’immeubles soviétiques

« Beaucoup d’Américains ont certaines idées reçues à propos de la Russie. Nous associons ce pays au communisme et à la guerre froide, et avons donc certaines visions en tête d’horribles bâtiments soviétiques et d’habitants locaux maussades », avance Harvey Smith.

En réalité, ce n’est pas tout à fait faux, vous trouverez en effet cet héritage soviétique partout à travers cette immense contrée. Mais vous pourrez y admirer également d’incroyables architectures, tant modernes qu’anciennes, aux influences des plus diverses. « À Saint-Pétersbourg, par exemple, les larges rues et les bâtiments baroques me rappellent Paris », ajoute Amanda.

Pour ce qui est de la population russe, est-elle si différente de celle des autres nations ? Nous tentons de répondre à cette interrogation dans cet autre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies