Les habitants de Iakoutsk se lancent à la recherche des lingots tombés du ciel

À Iakoutsk, capitale de la République de Sakha (Iakoutie), en Sibérie, les habitants poursuivent leur exploration dans l’espoir de dénicher l’un des lingots tombés hier, lors du décollage d’un Antonov An-12 à l’aéroport de la ville, a confié un représentant de l’administration locale à l’agence de presse RIA Novosti.

Selon lui, il ne relève en effet pas de la compétence des autorités d’informer la population quant au fait que tous les lingots ont été retrouvés, ou non. Le mystère reste donc entier quant à la présence éventuelle de lingots restés au sol.

Lire aussi : Où la Russie conserve-t-elle ses réserves d’or?

Sur les réseaux sociaux sont par conséquent apparues des vidéos dans lesquelles on peut observer des personnes errant dans les environs enneigés de l’aéroport, à l’affut de potentielles barres de métaux précieux. Certaines arpentent même ce territoire en voiture afin d’accroître leur efficacité.

Si les lingots ayant chuté contiennent en effet de l’or, ils sont en réalité principalement constitués d’argent, a par ailleurs ultérieurement précisé Stanislav Borodiouk, directeur de la représentation moscovite de la compagnie canadienne Kinross Gold, propriétaire de la marchandise.

Pour rappel, l’appareil appartenant à la compagnie Nimbus était en provenance de la mine de Koupol, en Tchoukotka, et devait acheminer sa cargaison vers une usine d’affinage de Krasnoïarsk, dans le Sud de la Sibérie. Il s’était posé à Iakoutsk dans le but de se réapprovisionner en carburant. En raison d’une mauvaise fixation de la marchandise, une trappe se serait arrachée, laissant s’échapper une partie des 9,3 tonnes de métaux.

Pour plus de détails sur cet événement insolite, retrouvez notre précédent article à cette adresse.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies