Un retraité de l’Extrême-Orient russe éblouit Instagram grâce à son look exceptionnel

Une veste en cuir Dior, un chapeau Moschino, des lunettes de soleil Prada… ce ne sont pas forcément des vêtements et accessoires que l’on associerait naturellement avec une garde-robe de retraités. Beaucoup préfèrent en effet les pantalons beiges, les sandales marrons et les ennuyantes cravates.

Néanmoins, l’un d’eux, vivant à Khabarovsk, en Extrême-Orient russe, n’a pas laissé les années altérer son sens de la mode, loin de là. Il refuse de sortir en public s’il n’arbore pas un look pimpant, reflet des dernières tendances. Il publie également ses tenues sur son compte Instagram, qui connait un nombre croissant d’abonnés. Une seule ombre au tableau : il ne sourit que rarement, mais après tout, il est russe.

Boris se tient au courant de ce que les médias disent de lui, et en partage les liens sur sa page. S’il se plaint de recevoir de nombreux commentaires négatifs de la part d’internautes russes, des utilisateurs de Chine et d’Occident lui accordent heureusement une multitude de compliments. Certains écrivent ainsi qu’il devrait contacter un photographe professionnel pour un shooting et qu’il n’a vraiment pas l’air d’un retraité russe.

Il n’a étonnamment pas toujours été intéressé par la mode, et ce n’est que durant les années 2000 que sa pension a été augmentée pour atteindre 18 000 roubles (260 euros). Après avoir combattu le cancer, il a ainsi commencé à acheter des vêtements branchés.

« Je me suis mis à m’intéresser à Versace, car il a presque le même âge que moi. Je suis né en 1945, et lui un an plus tard, en 1946. Il a un style très artistique, appelé Baroque », écrit-il sur son Instagram.

Le septuagénaire publie de nombreuses photos depuis les berges du fleuve Amour à Khabarovsk dans sa tenue de baignade. Et il faut le dire, il est plutôt bien taillé ! Cela serait en réalité dû à sa pratique de l’Agni Yoga et du Qi gong.

Une autre retraitée a également conquis la toile grâce à sa créativité ne connaissant pas de limite. Une histoire à découvrir ici !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

This website uses cookies. Click here to find out more.

Accept cookies