OK Google, que font les Russes hors de Moscou?

Grumant
Un nouveau projet lancé par Google présente la Russie sous un angle inattendu: la plate-forme crée une carte des initiatives les plus précieuses qui surgissent dans tout le pays. Le projet Beyond Capitals peut contribuer à mettre en lumière le potentiel des régions russes pour les entreprises, le tourisme et les organismes de bienfaisance. Russia Beyond sélectionne les cas les plus intéressants répertoriés par Google.

Surf dans l’Extrême-Orient

Le Kamchatka, où la température moyenne l'été dépasse rarement 15°C, n’est pas connu comme un paradis du surf. Néanmoins, un homme d'affaires et amateur de surf au nom révélateur Anton Morozov (qui signifie « gel ») a ouvert un camp de surf sur la rigoureuse côte de l'océan Pacifique.

L'école Snowave_Kamchatka promet aux amateurs d'aventure de partout dans le monde des vagues d’un mètre et plus et une température moyenne de l'eau de 12°C à 15°C, en payant la modique somme de 2 500 roubles (37 euros) pour une master-class de deux heures. Mais il faudra d'abord vous rendre au Kamchatka…

Lire aussi : Le Kamtchatka comme vous ne l'aviez jamais vu

Camp touristique dans l’Arctique

Si les eaux froides du Kamtchatka ne sont pas assez rafraîchissantes pout vous, portez votre attention sur ce camp touristique russe basé au Spitzberg, archipel de Svalbard (2 700 km au nord de Moscou). Cette île inhospitalière, où la température ne dépasse pas 5°C durant le mois le plus chaud de l'année (à savoir juillet), est l’endroit idéal pour ce que l'homme d'affaires et propriétaire de Grumant Company Tomofey Rogojine appelle le « tourisme arctique ».

Bien que l'archipel de Svalbard soit officiellement un territoire norvégien, les citoyens russes sont autorisés à y réaliser des activités commerciales et à se rendre dans les îles sans visa. Avant de vous inscrire pour cette excursion exotique, rappelez-vous que 4 000 ours polaires partagent l'île avec seulement 3 000 humains.

Lire aussi : Comment les Russes survivent sur le cercle polaire

Micros vintage

Beaucoup d'entreprises présentées par Google dans son projet sont des projets qui n’ont rien à voir avec le tourisme. Il semble que les Russes savent également exporter, et certains le font avec succès. Cette entreprise de Toula (180 km au sud de Moscou) exporte des micros vintage Soyuz vers l'Europe, l'Australie, l'Amérique du Nord et du Sud, le Moyen-Orient et l'Asie du Sud-Est. La liste des clients de la société comprend des producteurs primés Grammy comme Nigel Godrich, Justin Meldal-Johnsen et Ryan Hewitt.

Magadan360

De nombreux projets que Google présente dans sa liste sont des œuvres de bienfaisance gérées par de petits groupes ou des individus passionnés qui aiment tout simplement leur région. L'un de ces projets, Magadan360, présente une collection impressionnante de plans à 360° pris dans des endroits difficiles à atteindre pour le voyageur moyen. Il suffit de cliquer sur la carte pour voir la nature sauvage de la Russie dans toute sa splendeur.

Lire aussi : Que faire à Magadan, ville perdue dans l'Extrême-Orient russe?

Courses de traîneaux à chiens

Qu’est-ce qui peut-être plus idéal que de tenter votre chance dans une course de traîneau à chien? Tout à fait, tenter votre chance dans une course de traîneau à chiens en Russie. Quelque 200 casse-cou se rendent au village de Kabarskoïe près de Nijni-Novgorod (500 km à l'ouest de Moscou) pour vérifier la capacité de leurs chiens en matière de course. Fun et selfies avec des drôles de chiens aux yeux bleus garantis !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer