La Russie et l’URSS, un même pays?

Domaine public
Beaucoup se posent encore cette question et nous avons donc décidé d’y répondre de la manière la plus concise possible, afin que la confusion entre ces deux États ne soit plus commise.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Pour répondre à cette interrogation, il faut remonter aux XVe et XVIe siècles, lorsque la Russie s'est constituée en État indépendant. C'est à cette époque qu'elle a été connue dans le monde entier sous le nom de Tsarat de Moscou et, plus tard, de Moscovie, du nom de sa capitale, Moscou. À partir de cette période, chaque fois que l'on disait « Russie », cela signifiait un ensemble différent de territoires en fonction de la décennie, car le pays ne cessait de s'étendre.

Quand la Russie est-elle apparue en tant qu’État ?

Le nom « Russie » a commencé à être activement utilisé dans les relations internationales sous Pierre le Grand. En 1721, il est devenu empereur et le nom du pays a été officiellement changé en Empire russe, avec sa capitale à Saint-Pétersbourg. Toutefois, Moscou est restée la « vieille capitale », où les empereurs étaient couronnés et oints.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la Russie a exploré et conquis la Sibérie, qu'elle a intégrée à son territoire. À partir du début du XIXe siècle, les terres du Caucase du Nord, de l'Asie centrale et de l'Asie occidentale sont également devenues des parties constitutives de l'Empire russe.

À la fin du XIXe siècle, l'Empire russe avait incorporé l'Extrême-Orient, devenant ainsi le deuxième plus grand État du monde, derrière l’Empire britannique. En 1917, après la révolution bolchévique, l'Empire russe s'est effondré et s'est dissous en États distincts, les républiques socialistes soviétiques. Or, la République socialiste fédérative soviétique de Russie (RSFSR) était la plus grande d'entre elles.

Lire aussi : Y avait-il des élections en URSS?

Les années soviétiques

Signature de l'accord de formation de l'URSS, le 30 décembre 1922

La RSFSR est devenue la base de l’URSS (Union des républiques socialistes soviétiques) qui a été formée en 1922.

L'Union soviétique a incorporé la plupart des anciens territoires de l'Empire russe, ce qui en a à nouveau fait le second plus grand État du monde, avec pour capitale Moscou (elle deviendra le plus vaste État après la Seconde Guerre mondiale, lorsque l’Angleterre perdra la plupart de ses colonies). Les bolcheviks soutenaient que la Russie et les autres républiques soviétiques se trouvaient dans un « environnement capitaliste hostile » et devaient s'unir pour affronter l'ennemi idéologique.

En outre, la révolution n'a pas mis fin à la mobilité géographique de la population russe, mais l'a accrue. De nombreuses personnes ont perdu leur foyer dans la tourmente de la révolution et se sont déplacées à travers le pays – par exemple, de la Russie vers l'Asie centrale, de sorte que le maintien du contrôle des frontières entre les républiques aurait été une tâche difficile dans de telles conditions. L'unification des républiques en un État fédéral (ce qu'était l'URSS) permettait également d'utiliser les infrastructures et les routes commerciales créées à l'époque impériale.

En 1955, le Pacte de Varsovie a été signé entre l'Albanie, la Bulgarie, la Hongrie, la République démocratique allemande (également appelée Allemagne de l'Est), la Pologne, la Roumanie, l'URSS et la Tchécoslovaquie. L'Organisation du pacte de Varsovie a ainsi été créée, plaçant les États européens susmentionnés dans l'orbite de l'influence de Moscou.

L'après-URSS : la Fédération de Russie

En 1991, l'Union soviétique s'est dissoute, la plupart des anciennes républiques socialistes devenant des États indépendants. Après cela, la République socialiste fédérative soviétique de Russie est devenue officiellement la Fédération de Russie, connue en abrégé sous le nom de Russie.

Dans cet autre article, nous revenions plus en détail sur la fondation de l’État russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies