Aux origines de la fondation de l’État russe

Russia Beyond (Photo: PHAS/Getty Images; Archives d'État des actes anciens)
Il n’y a pas eu de réunion formelle pour décider de l’établissement d'un État russe. C’est en réalité un ensemble d’événements, de lieux et de personnes qui a naturellement jeté les fondements du pays.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Il existe plus d'une réponse à la question « Quand la Russie a-t-elle été fondée ? » car il y a eu, pour ainsi dire, plusieurs États russes différents au cours de l'histoire.

Les Ross et les premières mentions de la Russie

Constantin VII Porphyrogénète

La première date est 862, lorsque le Varègue (nom des Vikings pour l’Europe de l’Est) Riourik (et, probablement, ses frères ou aides Trouvor et Sinéous) a été invité par les habitants de Novgorod à régner sur leurs terres et à les protéger des ennemis. Les historiens font remonter l'histoire de la dynastie des Riourikides à ce moment-là.

Cependant, des chroniques étrangères désignent les habitants de la région nord de la mer Noire sous le nom de « Rosses » même avant cela. Les Annales de Saint-Bertin, qui couvrent les années 830-882, mentionnent par exemple le « peuple des Ross » et leur roi en 839. Puis, au Xe siècle, l'empereur byzantin Constantin VII Porphyrogénète (905-959) évoque les Petchenègues (peuple nomade de la région nord de la Mer Noire) faisant la guerre à la « Rossia » et attaquant sa capitale, Kiev.

Les premières mentions des « Ross » et de leurs terres font donc référence à la Rus' de Kiev, un État vaguement organisé dont la capitale était Kiev et qui a existé du IXe au XIIIe siècle, avant de s'effondrer sous la pression des Tataro-Mongols qui ont envahi son territoire. L'invasion tataro-mongole a finalement amené les princes « russes » à consolider leurs pouvoirs dans les terres du nord-est de l’actuelle Russie centrale.

L'émergence de Moscou

Daniel Alexandrovitch

Au XIIIe siècle, Daniel Alexandrovitch (1261-1303), un Riourikide, devient le premier souverain de Moscou en tant que prince. À partir de cette époque, et surtout sous le règne du fils de Daniel, Ivan Kalita (1288-1341), Moscou s’impose comme la ville la plus importante de la Rus’ du Nord-Est.

La cité commence alors à mener la lutte des principautés russes contre l'État tataro-mongol de la Horde d'or, la bataille de Koulikovo (1380), remportée par un prince moscovite, Dmitri Donskoï (1350-1389), étant la première grande victoire sur cet ennemi. Les historiens s'accordent à dire que la lutte contre la Horde d'or a été l'une des principales raisons du rassemblement des terres russes sous le pouvoir de Moscou et de la formation du Tsarat de Moscou. Il ne s'agissait toutefois pas encore de la Russie !

Lire aussi : Comment le joug tataro-mongol a-t-il causé la formation de l’État russe?

Ivan III, créateur de la Moscovie

Ivan III

Au milieu du XVe siècle, Moscou était devenue si puissante qu'elle a réussi à rassembler les princes russes et leurs forces en une seule armée qui a mené avec succès une confrontation contre celle de la Horde d'or, connue sous le nom de « grande halte sur la rivière Ougra ». Les troupes de Moscou étaient dirigées par le grand prince Ivan III (1440-1505), qui portait le titre de « gossoudar (souverain) de toute la Rus' ».

Ivan III est l'homme qui a finalisé la formation de la Moscovie par plusieurs réformes majeures. Sous son règne, le Kremlin de Moscou que nous connaissons aujourd'hui a été construit par des architectes italiens, avec notamment la création de la cathédrale de la Dormition, la plus grande et la plus richement décorée des terres russes de l'époque. C'est également sous Ivan III que le Code de loi (Soudebnik) de 1497 a été introduit, créant ainsi un environnement juridique unifié pour les citoyens de la Moscovie, et que l'aigle bicéphale a été choisi comme armoiries de cet État – il figure sur le Grand sceau de Moscou créé en 1497.

Grand sceau de Moscou de 1497

Ivan III a également été le premier souverain moscovite à utiliser le titre de « tsar » dans sa correspondance diplomatique – un titre qui était auparavant utilisé par les Russes en référence aux Khans de la Horde d'or. Ainsi, son utilisation à l’égard du grand prince de Moscou a finalisé l'apparition d'une Moscovie indépendante sur la carte politique de l'Europe.

En 1547, lorsqu'Ivan IV le Terrible (1530-1584) a été couronné tsar, son titre officiel comprenait les mots « Tsar de toute la Rus' » – on peut donc dire que la Russie en tant qu'État indépendant a été formée sous Ivan III de Moscou, et qu'elle est devenue un tsarat sous son petit-fils Ivan IV le Terrible.

Dans cet autre article, nous vous relations comment un prêtre exilé a fondé la dynastie Romanov ayant gouverné la Russie pendant 300 ans.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies