En images: l’évolution du look des hommes russes et soviétiques au XXe siècle

Kuntskamera, Alexandre Poliakov/Sputnik
La Russie a connu de nombreux bouleversements au cours du siècle dernier – trois régimes d’État s’y sont succédés. Tout cela ne pouvait qu'affecter l'apparence des citoyens.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Avant la Révolution, quand il y avait une grande variété de classes sociales en Russie, l'apparence des hommes différait grandement d’un individu à un autre. Paysans, marchands, nobles, militaires – voilà à quoi ils ressemblaient dans les dernières années de l'Empire russe :

Portrait d’homme âgé à Nijni Novgorod, années 1900
Quatre hommes dans le gouvernorat de Saratov, années 1900
A. Siniavine, sous-officier de la garde du corps du régiment Preobrajenski
Paysan du gouvernorat de Tchernigov (en actuelle Ukraine), années 1900
Grand prince Constantin Constantinovitch Romanov, 1903

Avec l'avènement du pouvoir soviétique, les nobles ont perdu leurs titres et leur fortune, tandis qu’ont débuté la dévastatrice guerre civile, la terreur rouge, puis une courte période de nouvelle politique économique et de liberté relative. À cette époque, on trouvait de nombreux militaires, mais aussi des artistes élégamment habillés. 

Cosaques du Kouban, 1927
Alexandre Blok, l’un des principaux poètes de l’Âge d’argent
Ivan Kachirine, commandant de l’Armée rouge (à gauche), et Alexeï Pavlov, membre du Komsomol (organisation de la jeunesse communiste), années 1920
Sergueï Eisenstein, cinéaste et auteur du « Cuirassé Potemkine », années 1920
Chauffeur auprès de la Direction de protection incendie de Leningrad

Avec l'arrivée de Staline au pouvoir, la collectivisation et l'industrialisation actives ont commencé, ainsi que l'une des pages les plus tristes de l'époque soviétique – le Goulag. Des photographes ont été envoyés sur les grands chantiers soviétiques, et les ouvriers et fermiers collectifs sont ainsi devenus les « personnages principaux » des chroniques.

Alexandre Rodtchenko, artiste culte d’URSS, sur le chantier du canal de la mer Blanche, 1933
Mineur-abatteur du Donbass, 1934
Pilote d’essai de Vladimir Kokkinaki avant un vol, années 1930

Selon le poète David Samoïlov, les années 40 soviétiques rimaient exclusivement avec l'épithète « funeste ». C'est la guerre, la poursuite de la répression, la famine, les évacuations, les conditions de vie les plus difficiles. Les hommes portaient des uniformes militaires, des pardessus et des vestes matelassées.

Opérateurs radios durant la Seconde Guerre mondiale, 1943
Le paysan Daniil Zernov avec ses co-villageois durant la Seconde Guerre mondiale, 1943
Valentin Starikov, commandant de sous-marin et Héros de l’Union soviétique, 1942
Milicien en Crimée, années 1940
Le compositeur Dmitri Chostakovitch, années 1940

Dans les années 1950 d'après-guerre, la vie a lentement repris son cours habituel, les pardessus militaires ont été remplacés par des costumes stricts, les hommes sont retournés à des professions pacifiques, ont continué à aménager le territoire et à explorer les recoins difficiles d'accès de leur patrie.

Lire aussi : Top 5 des accessoires de mode originaires de l'Union soviétique

Ivan Kartachev, mécanicien de l’usine Economiser, lauréat du prix Staline, 1953
Jeune bâtisseur du canal Don-Volga, 1953
Le compositeur Nikolaï Ozerov au volant d’une GAZ « Pobeda », années 1950
Compétition pansoviétique de sport motocycliste, 1951

Les années 1960 sont invariablement associées au dégel ayant suivi le rude régime stalinien. Des étudiants, le samizdat de la littérature interdite, des sourires et à nouveau la construction active d'immeubles d'habitation.

Étudiants de l’Université de Moscou, années 1960
Près du feu de camp durant une randonnée, années 1960
Deux étudiants lisant des poèmes, années 1960
L’illustre poète Evgueni Evtouchenko

Dans les années 1970, est venu le temps des stilyagi (une sous-culture subversive), des pantalons à pattes d'éléphant, des coiffures étranges et des films soviétiques cultes.

Membres du Komsomol (organisation de la jeunesse communiste), 1976
L’acteur culte et sex-symbol Andreï Mironov, 1976

La génération actuelle des plus de 40 ans est nostalgique des années 80, car c'était leur époque ! Les Jeux Olympiques à Moscou, les premières gorgées de liberté, les hippies, les énormes lunettes, le rock et les moustaches à la Freddy Mercury !

Joueur de handball, 1980
Le peintre Gouram Abramichvili, 1987
Le légendaire rockeur Viktor Tsoï, 1986

Les années 1990 sont probablement les plus singulières par rapport aux décennies précédentes. L'effondrement de l'Union soviétique, un nouveau pays, une voie ouverte vers l’Occident, les jeans délavés et le temps des expériences audacieuses, y compris en matière de look.

Boris Eltsine, premier président de la Fédération de Russie, jouant au tennis, 1992
Le chanteur Valeri Leontiev, 1992
Dans une piscine moscovite, années 1990
Premier radiocassette occidental, Moscou, années 1990

Dans cet autre article, découvrez comment le look des femmes russes et soviétiques a évolué au XXe siècle.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies