Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’orthodoxie (sans oser le demander)

Sergey Bobylev/TASS
Les touristes sont souvent fascinés par les dômes rutilants des églises russes ainsi que par leurs intérieurs sombres et chaleureux. Cependant, certains rites et caractéristiques déconcertent parfois les étrangers…

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Comment se fait-il qu'une seule religion ait donné naissance à l’orthodoxie et au catholicisme ?

Le patriarche Cyrille et le pape François en 2016

Le christianisme a été divisé en deux parties, orientale et occidentale, à la suite du grand schisme qui s’est produit en 1054. Cet événement a été le point culminant de divergences théologiques et politiques entre Orient et Occident chrétiens qui s'étaient développées au cours des siècles précédents. Depuis lors, l'Église catholique romaine a son centre à Rome et le Pape comme chef. Le centre spirituel de l’Église orthodoxe était à Constantinople jusqu'à sa prise par les Ottomans en 1453. Actuellement, les Églises orthodoxes et catholique sont en paix l’une avec l’autre.

Quelles sont les principales différences entre les rites catholique et orthodoxe ?

Le président russe Vladimir Poutine allume une bougie lors de sa visite au monastère de Valaam en Carélie (Nord-Ouest de la Russie), 2019

Il existe de nombreuses différences entre les rituels catholiques et orthodoxes. La plus évidente est le signe de croix, exécuté dans le catholicisme de l'épaule gauche à l'épaule droite, et au contraire de droite à gauche dans l'orthodoxie. Il existe également des différences considérables dans le rite du baptême, les fêtes de Noël, les fêtes de Pâques et le fait que les catholiques et les orthodoxes vivent selon des calendriers différents.

>>> Seize superbes sites orthodoxes russes situés hors de Russie

Pourquoi les icônes orthodoxes sont-elles si étranges ?

Icône Concile des Saints de Mourom, XVIIe siècle

Dans l’orthodoxie, les icônes sont perçues comme des « fenêtres sur le divin » et doivent être vénérées et respectées en tant que telles. C'est pourquoi les peintres d'icônes orthodoxes n'essaient pas de doter Dieu, la Vierge Marie, Jésus-Christ ou les saints de proportions « réelles » - les icônes orthodoxes ne représentent pas, elles symbolisent. Voici notre petit guide consacré à la « lecture » et la compréhension des icônes russes. 

Quelle est la signification des formes, des couleurs et du nombre des dômes orthodoxes ?

Formes

Il existe trois formes de dômes orthodoxes : rondes (demi-sphère), symbolisant le royaume éternel de Dieu ; semblable à un casque, symbolisant la volonté de combattre pour Dieu ; et ressemblant à une bougie allumée, symbolisant la prière et la vie éternelle dans le royaume de Dieu. Les dômes en forme de bougie (ou en forme d'oignon) conviennent particulièrement à la Russie - ce type de dôme n'a pas besoin d'être nettoyé en hiver, la neige ne pouvant tout simplement pas tenir sur un dôme de cette forme. C’est pourquoi les dômes en forme de bougie sont les plus courants.

Cathédrale de l'Annonciation, au Kremlin

Couleurs

Les dômes dorés signifient que le temple est dédié à Jésus-Christ ou aux grandes fêtes (de l'Église orthodoxe). Les dômes bleus signifient que le temple est dédié à la Mère de Dieu. Les dômes verts symbolisent le Saint-Esprit, et couronnent généralement les temples dédiés à la Sainte Trinité ou aux saints. Les dômes argentés signalent également une église consacrée à un saint orthodoxe. Les dômes sont généralement noirs lorsque le saint lieu appartient à un monastère - le noir symbolise l'obéissance monastique. Et le genre le plus rare, des dômes de différentes couleurs sur une seule église - comme la cathédrale Saint-Basile à Moscou -, symbolise la Nouvelle Jérusalem, le royaume de Dieu.

Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux de Moscou

Nombre

Il peut y avoir entre une à 33 coupoles sur une église orthodoxe. Mais vous ne trouverez pas une seule église avec quatre ou six coupoles. Un seul dôme symbolise Dieu. Deux coupoles signifient l'unité de l'humain et du divin, à l'image de Jésus-Christ. Trois coupoles symbolisent la Sainte Trinité. Cinq dômes représentent les quatre évangélistes et Jésus, sept dômes -  les sept sacrements, neuf - neuf rangées d'anges, 13 - Jésus et ses apôtres, tandis que 33 est le nombre d'années que Jésus a passées dans le royaume des mortels.

>>> Andreï Roublev, énigmatique peintre de l’image de Dieu

Pourquoi les femmes se couvrent-elles la tête à l'intérieur des églises ?

Dans de nombreuses traditions et confessions religieuses, il est obligatoire de porter des vêtements modestes lorsque vous allez au temple – ceci sous-entend qu’une fois à l'intérieur, rien ne devrait vous distraire des pensées pieuses. C'est précisément la raison pour laquelle les femmes se couvrent la tête en entrant dans une église orthodoxe (de nos jours, cette tradition a pourtant été abandonnée dans certains pays, notamment à Chypre, ndlr). En Russie, les cheveux étaient autrefois considérés comme une partie très érotique du corps et les cheveux d'une femme mariée devaient être couverts à tout moment. Vous voulez en savoir davantage ? Nous avons un article sur le sujet. 

Pourquoi les orthodoxes se tiennent-ils debout à l'église ? 

Dans une église de Kemerovo, 2010

Il n'y a pas de règle stricte selon laquelle les gens doivent se tenir debout pendant le service dans les églises orthodoxes. Dans certains lieux saints, il y a des bancs sur lesquels les personnes âgées, les malades et les handicapés partiels peuvent s'asseoir. Néanmoins, les croyants orthodoxes se tiennent debout pendant les services, qui sont parfois extrêmement longs, pouvant aller jusqu'à deux ou quatre heures. N'oubliez pas que dans l'église orthodoxe grecque, il y a des bancs et des chaises pour s'asseoir, comme dans les églises catholiques.

Cela se produit uniquement en raison de la tradition, et il y a plusieurs explications à cela. Premièrement, l'orthodoxie russe accorde une grande importance à l'exploit spirituel que chaque croyant doit entreprendre. Pendant qu'il prie à l'église, un fidèle ne doit pas se reposer, car il est en train d'adorer Dieu. De plus, les premières églises orthodoxes russes étaient très petites (sinon, il aurait été difficile de les garder chauds en hiver), et il n'y avait tout simplement pas de place pour des bancs ou des chaises.

>>> Pourquoi les Russes sont (principalement) orthodoxes?

Qui sont les principaux saints orthodoxes ?

Trois saints russes : Matrone de Moscou, Serge de Radonège, Séraphin de Sarov

Peut devenir saint ou sainte orthodoxe une personne ayant vécu une vie droite honnête et manifesté une sincère préoccupation pour son prochain. Un juste qui a contribué à la propagation de l'orthodoxie, a fidèlement servi Dieu et fait des miracles ou est devenu un martyr de la foi chrétienne peut être élevé à la sainteté par l'Église orthodoxe russe.

Les orthodoxes vénèrent Saint Jean-Baptiste et Saint-Nicolas, tout comme les catholiques, mais l'Église orthodoxe russe a aussi ses propres saints : parmi les plus vénérés figurent Serge de Radonège, Vassili le Bienheureux et d'autres. Voici notre article sur les sept saints russes les plus vénérés. 

Comment se comporter dans une église orthodoxe russe ? Trouvez la réponse dans notre article

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies