ABM et «poignée de main dans l’espace»: une décennie de détente brejnévienne en faits et images

Getty Images; Legion media
Survenue en pleine période de la «détente», qui a suivi la crise des missiles de Cuba, cette décennie a été celle de percées scientifiques et culturelles, mais aussi celle des tentatives de freiner la course aux armements, d’ériger des ponts entre la Russie et l’Occident et de coopérer dans l’espace. L’envoi des troupes soviétiques en Afghanistan, opéré à sa fin, entraînera toutefois les deux camps dans une nouvelle spirale de guerre froide.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Prix Nobel pour Alexandre Soljenitsyne

Soljenitsyne à Stockholm

Le 8 octobre 1970, Alexandre Soljenitsyne, écrivain et critique majeur de l'Union soviétique et du communisme, a reçu le prix Nobel pour la « force éthique avec laquelle il a poursuivi les traditions indispensables de la littérature russe ». Par la suite, une vaste campagne de propagande anti-Soljenitsyne a été lancée en URSS et une équipe spéciale a été même constituée au sein du KGB pour se concentrer exclusivement sur Soljenitsyne. Quatre ans plus tard, l'écrivain a été expulsé du pays.  

Premier rover sur la Lune

Lunokhod 1

N'ayant pas réussi à poser le premier humain sur la Lune, l'URSS s’est tournée vers les robots. Le 17 novembre 1970, le rover télécommandé soviétique Lunokhod 1 a atteint la surface du satellite terrestre. C'était le premier rover à se déplacer librement sur la surface d'un objet astronomique autre que la Terre, ainsi que le premier engin à roues sur un autre corps céleste.

Série du siècle 1972

La Série du siècle 1972 était la toute première compétition entre les équipes nationales de hockey sur glace d'URSS et du Canada. Le plus grand choc pour le monde a alors été la victoire inattendue des Soviétiques (7-3) lors du premier match, à Montréal. Au total, huit rencontres ont été disputées : le Canada est sorti vainqueur à quatre reprises, l'équipe soviétique par trois fois et un match s'est terminé sur un score nul.

Lire aussi : Comment des Russes ont débarqué dans la Ligue nationale de hockey

Traités SALT et ABM

Léonid Brejnev et Richard Nixon

Le 26 mai 1972, les deux superpuissances ont tenté de freiner la course aux armements et de sauver le monde d'une éventuelle apocalypse nucléaire. Les Traités sur la limitation des armements stratégiques (SALT) et sur les Missiles Antibalistiques (ABM) visaient à geler le nombre d'armes nucléaires stratégiques aux niveaux existants et à empêcher leur développement et leur déploiement futurs. Il s'agissait là de points clés de la « détente » – période d’apaisement des tensions de la guerre froide entre les États-Unis et l'Union soviétique.

Construction du BAM

Ouvriers sur le dernier tronçon du BAM

L'un des plus longs chemins de fer du monde, la Magistrale Baïkal-Amour (BAM), a été fondé en 1938, mais sa construction à grande échelle n'a commencé qu'en 1974. Tout le pays a travaillé sur ce « projet du siècle ». Aujourd'hui, le BAM, long de 4 324 km, relie de vastes territoires entre la Sibérie orientale et l'Extrême-Orient russe.

Lire aussi : Magistrale Baïkal-Amour: l’histoire d’un «rêve communiste» qui a scié tant de vies

Soyouz-Apollo

C’est le 15 juillet 1975 que le tout premier amarrage d'engins spatiaux américains et soviétiques, connu sous le nom de projet d'essai Apollo-Soyouz et de « poignée de main dans l'espace », a eu lieu. La mission conjointe du module de commandement et de service américain Apollo et de la capsule soviétique Soyouz 19 avait des objectifs à la fois scientifiques et propagandistes, devenant le principal symbole de la politique de détente.

Accords d'Helsinki

Léonid Brejnev et Gerald Ford

Le 1er août 1975, 35 pays, dont les États-Unis et l'URSS, ont signé cette déclaration dans le but d'améliorer les relations entre les mondes communiste et capitaliste. L'accord a reconnu l'inviolabilité des frontières de l'Europe après la Seconde Guerre mondiale et a engagé les 35 nations signataires à respecter les droits de l'homme ainsi que les libertés fondamentales et à coopérer dans les domaines économique, scientifique, humanitaire et autres.

Mutinerie du Storojevoï

Valeri Sabline

Le 9 novembre 1975, le capitaine de troisième rang Valeri Sabline s'est emparé du Storojevoï, une frégate anti-sous-marine de la flotte de la Baltique, et a proclamé le début d'une nouvelle révolution. Il a déclaré que les dirigeants soviétiques n'adhéraient plus à la doctrine de Vladimir Lénine et que le pays avait désespérément besoin de changements radicaux. La plupart des membres de l'équipage ne l'ont cependant pas soutenu. Sabline a été arrêtée et exécuté l'année suivante.

Les films cultes de Tarkovski

Andreï Tarkovski

Les années 1970 ont été une période extrêmement productive pour le cinéaste Andreï Tarkovski. Trois de ses films les plus célèbres sont sortis cette décennie-là : Solaris (1972), Le Miroir (1975) et Stalker (1979). En 1980, le réalisateur s'est installé en Italie, sans jamais retourner en Union soviétique.

Lire aussi : Sept films d’Andreï Tarkovski à voir absolument

Première série d’attentats à Moscou

Wagon du métro suite à l'attentat

En 1977, Moscou a subi la première série d’attaques terroristes de son histoire. Trois attentats à la bombe ont en effet ce jour-là fait sept morts et 37 blessés, la première dans le métro, les deux autres dans des magasins. Trois membres de l'organisation nationaliste arménienne Parti National Uni ont été reconnus coupables et exécutés.  

Collision aérienne de Dniprodzerjynsk

Queue de l'un des deux avions entrés en collision

La collision entre deux avions de passagers au-dessus de la ville soviétique de Dniprodzerjynsk, en Ukraine, le 11 août 1979, a été l'une des catastrophes aériennes les plus meurtrières de l'histoire. L’accident a été causé par des contrôleurs aériens débutants qui ont dirigé par erreur deux Tu-134 l'un vers l'autre. 178 passagers et membres d'équipage y ont trouvé la mort.

Intervention soviétique en Afghanistan

Régiment de chars de la Garde soviétique en Afghanistan

Au début, les dirigeants soviétiques n'avaient pas l'intention de s'engager dans le conflit civil entre le gouvernement de la République démocratique d'Afghanistan et les groupes de moudjahidines. Le contingent limité des forces soviétiques en Afghanistan s’occupait alors uniquement de sécuriser des objets stratégiques et des voies de transport importantes. Cependant, à partir du printemps 1980, l'Union soviétique a été entraînée dans des hostilités à grande échelle. L'engagement soviétique en Afghanistan a immédiatement mis fin à la période de détente dans les relations entre les États-Unis et l'Union soviétique et a donné un nouveau souffle à la guerre froide.

Dans cet autre article, nous vous expliquons pourquoi l’URSS et les USA voulaient mener une frappe nucléaire sur la Lune.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies