Ces rames du métro de Moscou à ne pas rater

Les métros de la capitale russe se ressemblent, mais si vous êtes chanceux, vous pourrez prendre une rame spéciale dédiée à l'histoire et à la culture du pays. Plusieurs de ces trains circulent actuellement dans le métro de Moscou, chacun avec ses propres décorations uniques. Découvrez-les dans noter article.

25 ans pour la vie

Le train a été inauguré en 2015 à l'occasion du 25e anniversaire du ministère russe des Situations d'urgence. L'exposition à l'intérieur du train montrait des photos et des faits rares sur l'histoire du ministère. Ce train thématique a été retiré des rails en 2017.

Train de la Victoire

Ce train a été baptisé « 70 ans de la Grande Victoire » et mis sur les rails en 2015 pour commémorer l'anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie. À l'intérieur des wagons on trouve des photos, des documents et des affiches de la guerre. En 2016, les symboles de l'anniversaire ont été supprimés et le train a reçu un nouveau nom : « Train de la Victoire ». Vous pouvez le trouver sur la ligne violette.

Express rayé

Ce train dédié aux tigres de l'Amour a été mis en service en 2015. L'intérieur a été décoré avec des images de la bête rayée, desléopards de l'Amour et de la nature de l'Extrême-Orient russe. En 2017, les rayures du train ont été retirées.

Soyouzmoultfilm

Un train spécial a été inauguré en 2016 pour célébrer le 80e anniversaire du plus grand studio d'animation soviétique et russe, Soyouzmoultfilm. Les personnages populaires des dessins-animés soviétiques, incluant le légendaire Tchebourachka, ornaient l'extérieur des voitures. À l'intérieur, vous pouviez lire des faits intéressants sur la création des films d'animation.

Passions shakespeariennes

Le train a été commandé pour célébrer l'Année de la langue et de la littérature Grande-Bretagne-Russie et le 400e anniversaire de la mort de Shakespeare en 2016. Les passagers du train prennent la ligne bleue peuvent lire les œuvres du poète sur les murs et voir des photos de personnes en costumes de l'époque de Shakespeare. Un chat British Shorthair Purebred fut le premier passager de ce train.

Lire Moscou

Un autre train dédié à la littérature peut être emprunté sur la ligne orange. Les wagons sont décorés comme des salles de bibliothèque, avec d'énormes images d'étagères. Il y a aussi des images de manuscrits, des extraits de livres et des citations d'auteurs classiques du monde entier. Les arrêts sont déclamés par Dmitri Glukhovsky, qui a écrit le best-seller Metro-2033.

Sotchi 2014

Lancé en 2014, ce train a apporté les Jeux olympiques et paralympiques de Sotchi aux Moscovites. Les mascottes olympiques étaient montrées à l'intérieur : un ours polaire, un lièvre des neiges et un léopard des neiges. Le train a été déclassé la même année.

Moscou - 870

Le train a été lancé sur la ligne circulaire pour commémorer le 870e anniversaire de la capitale russe, célébré en 2017. On peut y trouver des portraits de scientifiques, de poètes et de sportifs remarquables, etc., qui avaient un lien avec Moscou. Chaque portrait est accompagné de citations et de faits intéressants sur chaque personnage.

Train spatial

Pour marquer le 55e anniversaire du vol de Youri Gagarine dans l'espace, le « Train spatial » a été lancé en 2016 sur la line violette. Ciel étoilé, vaisseaux spatiaux et planètes ornaient l'extérieur des wagons. À l'intérieur, vous pouviez en apprendre davantage sur l'histoire du secteur spatial soviétique et russe, les spatioports, les satellites, et bien plus encore. Lorsque les portes se ferment, les passagers peuvent entendre l'emblématique « Poekhali ! » de Gagarine (« C'est parti ! »).

La Russie axée sur l'avenir

C'est le plus récent des trains thématiques, lancé le 7 novembre 2017 sur la ligne circulaire. La décoration des wagons est dédiée aux réalisations scientifiques dans l'industrie, l'écologie, l'informatique, le transport et d'autres domaines. Le train a été nommé d'après l'exposition du même nom, récemment tenue à Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.