Pourquoi des Russes refusent de croire que les Américains ont marché sur la Lune?

Apic/Getty Images
L’une des théories du complot les plus célèbres au monde, sur la mission «fictive» d’Apollo 11 sur la Lune, est toujours très populaire en Russie (vous ne pouvez même pas imaginer à quel point). Pour le prouver, des Russes mettent même la main au portefeuille…

« Un petit pas pour l'homme, mais un grand pas pour l'humanité » : la célèbre phrase de Neil Armstrong, prononcée sur la Lune, a ouvert une nouvelle ère : les gens ont dépassé les limites de leur planète et ont atterri pour la première fois sur un autre corps céleste. C'était en l’année lointaine de 1969.

Nous rêvons maintenant de faire débarquer un homme sur Mars et nous lisons les fuites de la « conférence martienne  secrète » d’Elon Musk. Mais vous savez quoi ? Après tant d'années, des Russes sont toujours incapables de croire à ce « petit pas » d'Armstrong sur la Lune. Oui, la prétendue « conspiration lunaire » a été inventée aux États-Unis, mais aucun autre pays ne croit autant à cette histoire de conspiration : une version selon laquelle le gouvernement américain aurait inventé de toutes pièces l'atterrissage sur la Lune après avoir filmé le tout à Hollywood. Pour le moment, seuls… préparez-vous… 24% des Russes ne croient PAS à ce mythe !

Lire aussi : Pourquoi les Soviétiques n’ont-ils pas marché sur la Lune? 

«Fake news» des années 1990

Cela n'a pourtant pas toujours été le cas. En Union soviétique, rien que durant cette fameuse année 1969, personne - ni les responsables politiques, ni les médias - n’a mis en doute le succès de l’équipage américain.

« Lorsque nous avons reçu des signaux de la Lune, nous les avons reçus de la Lune et non d'Hollywood », a déclaré le cosmonaute russe Gueorgui Gretchko, qui participait au programme lunaire soviétique (annulé après que la mission américaine Apollo 8 eut fait le tour du satellite de la Terre). Tous les services de renseignement soviétiques observaient alors le premier vol habité vers la Lune : leur équipement radio a reçu les signaux d’Apollo 11, l’ensemble des conversations et une image télévisée montrant la sortie des astronautes sur la surface de la Lune.

« Il n’est probablement pas moins difficile d’organiser un tel canular qu’une véritable expédition, a conclu Konstantin Feoktistov, un autre cosmonaute et concepteur de navettes spatiales, dans son livre La Trajectoire de la vie. Pour cela, vous devez d’abord envoyer une station de télévision sur la Lune, puis expédier un retransmetteur portant le nom d’Apollo 11. Et ensuite réaliser des dizaines de fausses installations pour la fabrication de vaisseaux spatiaux. Et aussi - pour imiter l'atterrissage sur Terre... Trop difficile. Même pour la course à l'espace entre superpuissances ».

Mais à la fin des années 1990, la « conspiration lunaire » mondiale est arrivée en Russie et a pris racine dans le pays. Selon les contemporains, la Russie jeune et fragile avait alors besoin de concepts pseudo-patriotiques, comme le fait que les Américains avaient trompé tout le monde, y compris l'Union soviétique, qui était toujours la première en tout. Une autre question consiste à savoir pourquoi la « conspiration lunaire » est toujours vivace.

«Grand mensonge américain»

L’histoire russe de cette théorie du complot a commencé avec la publication du livre Anti-Apollo. Le mensonge lunaire des USA du publiciste Iouri Moukhine. Il y raconte comment l'argent destiné au programme lunaire aurait été volé et les « scènes d'atterrissage » auraient été filmées par Stanley Kubrick, auteur du film culte 2001: l'Odyssée de l'espace. De plus, selon Moukhine, des communistes et certains scientifiques soviétiques ont participé au complot (contre rémunération, bien sûr).

Mais le « grand mensonge américain » n’aurait guère gagné en renommée s’il n’avait pas trouvé des relais chez des personnalités plus célèbres et les médias.

Le journaliste russe Alexandre Gordon a réalisé deux documentaires sur le « complot lunaire ». En 2007, un article publié dans la revue scientifique Les problèmes actuels de la science moderne « prouvait » que la fusée n’aurait pas pu atteindre la Lune à la vitesse à laquelle elle évoluait. Autre exemple : en 2018, le PDG de Roskosmos, l’agence spatiale russe, Dmitri Rogozine, a annoncé la préparation d’une expédition russe sur la Lune. Y compris avec un but particulier : « Nous nous sommes fixé cette tâche : voler pour vérifier si les Américains y étaient ou s'ils n’y étaient pas (...) Ils disent qu’ils y étaient, nous allons vérifier ».

Et tout cela en dépit du fait que l'Académie des sciences de Russie reconnaît officiellement le « complot lunaire » comme pseudo-scientifique et que le président russe, Vladimir Poutine, le qualifie de « délire ».

Lire aussi : Conquête de la Lune: une nouvelle fusée Made in Russia verra le jour 

Le spectacle continue

D'après les mêmes sondages, 65% des personnes qui ne croient pas au débarquement de l'équipage américain en 1969 n'ont suivi qu'un enseignement secondaire. Et fait intéressant, le désir d’apprendre la « vérité » dépasse de loin la simple curiosité : certains Russes sont même disposés à faire don de leur propre argent.

En 2015, la plateforme de financement participatif Boomstarter a commencé à collecter des fonds pour un projet de microsatellite doté d’un bon appareil photo pour vérifier le site d'atterrissage d'Apollo 11. Il a été ouvert par un blogueur fasciné par le thème de l'espace. La somme récoltée a atteint 218% des 800 000 roubles (10 400 EUR environ) réclamés.

Qui donne pour ce genre de projets ? Probablement des personnes impliquées dans des débats de plusieurs pages sur des forums Internet consacrés à des complots (croyez-moi, il y en a beaucoup). On y trouve des commentaires comme celui-ci : « Si vous pensez que les Américains sont des charlatans, alors je suis d’accord (...) Il y a beaucoup de preuves. Par exemple, l'empreinte [apparemment, les pieds d'Armstrong], ou le drapeau qui ne flotte pas comme il le devrait, et bien plus encore. Par exemple, le clip du groupe Rammstein America en est la preuve, ou le jeu GTA Vice City - il y a un plateau de tournage sur une île et on y trouve une réplique de la surface lunaire sous un dôme. C’est là qu’ils ont tourné le vol sur la Lune ».

Pour savoir pourquoi l’URSS a envoyé des cosmonautes étrangers dans l’espace, consultez cet autre article

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies