Zapekanka soufflée: une nouvelle version d’un petit-déjeuner russe très sain  

Victoria Drey
Pas de beurre, pas de pâte et presque pas de sucre - ce dessert fromager cuit au four pourrait bien devenir votre plaisir préféré…  

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Je déguste la zapekanka au petit-déjeuner depuis aussi longtemps que remontent mes souvenirs - c'est la meilleure façon de commencer la journée, avec une bonne portion de protéines naturelles et de nombreux autres composants nutritifs. Les ingrédients clés sont toujours les mêmes : des œufs et du tvorog - un produit laitier traditionnel slave au goût futile avec une texture douce de fromage blanc et une touche légèrement acidulée. En parlant de tvorog, je le trouve absolument unique et sans égal – je vous donc conseille d’aller en acheter dans un magasin d'alimentation russe, ou sinon d’utiliser du cottage non salé ou de la ricotta, voire de la faisselle, car ces produits sont très proches.

La zapekanka est traditionnellement associée à un mode de préparation « paresseux », lorsque vous mélangez simplement tous vos restes en utilisant le minimum d'ustensiles de cuisine et laissez le plat au four pendant environ une heure – ce qui n’est pas le cas pour un soufflé. Comme toute recette avec une consistance de soufflé aérée et tendre, il faut un peu plus de temps pour fouetter correctement les œufs et mélanger les ingrédients. Mais chaque minute en vaut vraiment la peine.

>>> Pourquoi les Russes raffolent de tvorog? 

Cette recette m'a fait comprendre que la zapekanka au tvorog n'est pas seulement un petit-déjeuner mais aussi un dessert. C'est une sorte d'alternative hypocalorique et vraiment saine au cheesecake. Utiliser du tvorog au lieu du fromage à la crème de type Philadelphia donne au soufflé zapekanka une texture fondante plus légère, et ce goût aigre-doux caractéristique.

Ingrédients :

  • 500g de tvorog / fromage cottage non salé / ricotta /faisselle
  • 3 gros œufs
  • 200g de crème aigre
  • 70g de sucre en poudre
  • 2 cuillères à soupe de fécule de maïs
  • 1 cuillère à café de sucre vanillé/extrait
  • une pincée de sel
  • yaourt nature/miel/lait concentré pour servir
  • baies pour la décoration

Préparation :

Dans un bol, mélangez le tvorog, les jaunes, la crème aigre et le sucre vanillé ou l'extrait ; travaillez avec un mixeur pour obtenir une consistance lisse et soyeuse sans grains. Pour rendre la zapekanka encore plus saine, n'hésitez pas à ajouter pour moitié de la crème aigre (100g) et pour moitié du yaourt nature (100g).

Ajoutez la fécule de maïs, mélangez à nouveau et réservez.

Dans un autre grand bol, mettez les blancs d'œufs avec une pincée de sel. Fouettez avec un mixeur : lorsque le mélange devient blanc et aéré, incorporez progressivement le sucre en poudre.

Fouettez pendant environ 5 à 7 minutes jusqu'à ce que des pics très rigides apparaissent - votre belle meringue brillante est prête.

Il est maintenant temps d'ajouter la meringue au mélange de tvorog. Ne vous précipitez pas : ajoutez et remuez la meringue avec des mouvements très doux à l'aide d'une spatule en petites portions - sinon, la pâte retombera et vous perdrez votre délicieuse texture de soufflé.

Placez délicatement la pâte dans un moule de cuisson - couvrez le fond et les côtés avec du papier sulfurisé pour qu'il soit plus facile de retirer la zapekanka devenu tendre du moule.

Cuisez au four à 170°C pendant environ 50 minutes, jusqu'à ce que le dessus soit légèrement doré. Sortez du four, laissez refroidir. Puis retournez le moule et retirez soigneusement la zapekanka.

Servez votre soufflé de tvorog avec du yaourt nature (miel ou lait concentré pour les gourmands), ainsi que des baies fraîches de votre choix.

Priatnogo appetita !

Dans cette publication découvrez sept petits déjeuners russes pour bien commencer la journée.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies