Les meilleurs restaurants de Sotchi: où se requinquer après le ski?

Service de presse
Si vous n'êtes pas partis dans les Alpes, et que vous avez opté pour les pentes russes de Krasnaïa Poliana, lisez la suite pour savoir où profiter d’un délicieux déjeuner, dîner dans une ambiance cosy et boire du vin chaud.

Restaurant «Red Fox»

Sotchi, Krasnaïa Poliana, station de ski de Roza Khoutor, 3, quai Lavanda

C’est l'un des plus célèbres restaurants de Krasnaïa Poliana. Les politiciens et célébrités russes aiment manger ici. Rien de surprenant, la cuisine d'auteur de l'un des meilleurs chefs russes, Vladimir Moukhine, ne laissera personne indifférent.

Le menu du Red Fox comprend les hits du Lapin Blanc, un restaurant Moscou qui occupe la 23e place dans le classement des 50 meilleurs restaurants du monde The World's 50 Best Restaurants. Les plats sont réalisés à partir d'une sélection de produits locaux de saison : poissons de la mer Noire, fromages de la ferme, volaille, herbes et baies des forêts de la réserve naturelle du Caucase. On peut aussi commander dans le restaurant des fruits de mer d'un aquarium avec de l'eau de mer.

Le soir, on allume un feu de cheminée, et un dress-code est de mise : une tenue de soirée est exigée. Pour avoir une table, il est préférable de réserver à l'avance.

L’addition moyenne est de 3 000 roubles.

Lire aussi : Vidéo: Comment passer un week-end à Sotchi à moindres frais?

Restaurant «Khmeli Ice Suneli»

Krasnaïa Poliana, Roza Khoutor, Roza Pik, altitude 2320 m, troisième station Caucase Express

« Khmeli Ice Suneli » est situé sur la cime de la montagne, parmi les sapins et les épicéas. Vous pourrez y goûter la cuisine authentique de Sotchi : khatchapouris selon la recette de l'Adjarie, fromage soulougouni fermier avec marmelade de pommes de pin et mandarines abkhazes, poulet grillé de l'Adygué. Tout cela dans l’interpétation d'auteur des cuisines caucasienne et russe du jeune chef russe Timour Agzamov. Le restaurant possède une salle confortable dans un style alpin, en bois, et une terrasse extérieure.

« Un bon endroit sur les pentes. J'ai été séduite par les hauts plafonds dans le restaurant et la vue magnifique depuis la terrasse », confie Marina.

L’addition moyenne est de 1 500 roubles.

Restaurant «Altitude 2320»

Krasnaïa Poliana, Roza Khoutor, sommet Roza Pik, hauteur 2 320 mètres, 3ème station du téléphérique Express Caucasien

Comme l’indique le nom du restaurant, pas difficile de comprendre qu’il est situé sur le point culminant de la station Roza Khoutor, tout en haut de la station de téléphérique « Caucase express ». Des fenêtres panoramiques offrent la meilleure vue possible sur la crête principale du Caucase.

Lire aussi : La chambre de Staline à Sotchi mise en location

Il vaut la peine de goûter ici le caviar de brochet avec du pain grillé et de la mousse de crème au raifort, et le fromage soulougouni frit avec de la confiture de feijoa, le tout accompagné d'un excellent vin chaud. On dit que le chef ramasse en personne les herbes dans les montagnes pour le préparer.

L’addition moyenne est de 1 000 roubles.

Restaurant-bar «Groucha»

Sotchi, Village olympique de montagne, Roza Plato, rue Medoveïa, 8/1

La poire tcherkesse est une carte de visite de la région, et donne son nom à l’établissement. Le chef inclut la poire dans de nombreux plats du menu, donc si vous voulez essayer des combinaisons de saveurs inhabituelles avec ce fruit, vous êtes au bon endroit. Pizza aux poires, raviolis à la confiture de poire, cidre de poire, sauce aux poires, dessert aux poires cuites... La question visant à savoir quoi cuisiner avec les poires est inutile ici. Tout est possible.

« Un bon endroit pour boire de la bière entre les descentes et les remontées, des liqueurs ou toute autre chose faite maison », estime Alexeï.

L’addition moyenne est de 1 500 roubles.

Restaurant «Tcho? Khartcho!»

Sotchi, Krasnaïa Poliana, station de ski Roza Khoutor, Mzimta dvor

Il faut aller au restaurant « Tcho? Khartcho! » avec un grand groupe d'amis bruyants pour manger des repas cuits sur le grill. Agneau et bœuf des fermes locales de Krasnodar, poissons et fruits de mer de la mer Noire, et autres épices parfumées constituent la base de son menu.

Lire aussi : Entrer sur le marché noir, tomber amoureux et se redécouvrir sur la côte de la mer Noire

Parmi les hits de l'établissement figurent également les khinkali (gros raviolis à la viande) et le khachapuri (galette feuilletée et fourrée), préparés selon des recettes maison. Tout cela à des prix abordables.

L’addition moyenne est de 1 500 roubles.

Auberge «Trikoni»

Sotchi, Krasnaïa Poliana, 1, rue Mitchourina

Dans le petit restaurant Trikoni spécialisé dans la cuisine européenne il faut essayer les en-cas au saumon sauvage sur des tranches de pain rustique, la salade tiède « Renard malin », qui soit dit en passant est louée par les visiteurs, et le borchtch local baptisé Krasnopolianski. La carte des plats de poisson est aussi conforme à l'esprit de la cuisine locale : rouget, murex et moules, tous en provenance de la mer Noire.

« Nous avons organisé un dîner de famille ici dans une atmosphère agréable accompagnée de musique au piano », a indiqué Victoria, partageant ses impressions sur sa visite au Trikoni.

L’addition moyenne est de 1 000 roubles.

Lire aussi : À la découverte des torrents et chutes d'eau des montagnes de Sotchi

Restaurant «Sakhaline»

Sotchi, Krasnaïa Poliana, station de ski Roza Khoutor, 3, quai Lavanda

À Roza Khoutor, il est possible de faire un voyage gastronomique dans une autre région de la Russie et d’essayer des fruits de mer de l’Extrême-Orient : le crabe, les crevettes de Sakhaline, les coquilles Saint-Jacques, le buccin, le saumon rouge, et le rap.

« La première chose que nous avons vue dans le restaurant c'est un grand glacier avec des reptiles marins », raconte Natalia. En effet, on trouve sur ce tas de glace divers types de crevettes, huîtres de Sakhaline, coquilles Saint-Jacques de l'Extrême-Orient, escargots et oursins de mer.

Outre l'assortiment du raw-bar, les clients peuvent déguster le menu d'auteur du chef de la marque Vladimir Moukhine et du chef Alexander Viakherev. Le riche éventail de vins du restaurant complètera à merveille ces plats succulents.

L’addition moyenne est de 2 000 roubles.

Restaurant «Luciano»

Sotchi, Krasnaïa Poliana, station de ski Roza Khoutor, place de l'Hôtel de Ville, 35, rue Olympique

Lire aussi : Nouveau record: une foule en bikini à l’assaut des pistes de Sotchi

Dans ce restaurant, vous vous sentirez comme en Italie. Le Luciano est situé dans la mairie sur la place centrale de Roza Khoutor. Pizza, bruschettas, pâtes - tous vos plats italiens préférés sont au menu. Et, bien sûr, le tout accompagné d'un excellent café et de succulents desserts.

Au milieu de la saison de ski, on boit ici du vin chaud en faisant la queue pour le télésiège et on y déjeune après avoir dévalé les pistes.

L’addition moyenne est de 2 000 roubles.

Brasserie «Endemic»

Sotchi, district de Krasnopolianski, village Medoveïevka, rue Medoveïevskaïa, 17

Il faut se rendre à l'Endemic Mountain Bewery soit en excursion, soit spécialement pour déguster une bière artisanale. Cette brasserie artisanale est située dans le village de montagne de Medoveïevka, à 700 mètres d'altitude, entre la station de ski de Krasnaïa Poliana et la côte orientale de la mer Noire.

Lire aussi : Terre de merveilles et de réalisations sans fin: pourquoi la Russie est-elle si impressionnante?

Ici, entre autres choses, vous pouvez tester des bières de type Mountain Ale, qui rappellent la bière blonde américaine, avec un arrière-goût de conifère et des notes de thé vert, ou la bière Red Polyana IPA avec ses notes d'agrumes et un goût d'aiguilles de pin.

Le transfert par la route de montagne depuis Chvijeps prendra 15 minutes. La facture moyenne est de 1 500 roubles.

Envie de découvrir plus en profondeur la scène culinaire moscovite ? Voici un article qui devrait vous permettre d’en apprendre plus.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies