Le top 5 des startups russes aux ambitions mondiales

iFarm

iFarm

https://ifarmproject.ru
Logistique intelligente, agriculture verticale, commerce 2.0: ces jeunes pousses russes ont toutes quelque chose à offrir aux marchés internationaux.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Pour cette liste, nous avons sélectionné les startups russes ayant le meilleur rapport investissement/perspectives de succès sur le marché. Chacune d'entre elles est relativement nouvelle (la plus ancienne a été fondée en 2015) et a des ambitions mondiales. Voyons cela de plus près.

Intelligence Retail

Intelligence Retail

Alors que l'industrie du commerce se remet lentement de la crise du coronavirus, les solutions pour la surmonter pourraient venir de la technologie commerciale sur laquelle de nombreux détaillants fondent leurs espoirs. Des startups comme Intelligence Retail sont prêtes à répondre à la demande.

La startup propose à ses clients un modèle de marchandising numérique basé sur les technologies de l'information, qui comprend des solutions impliquant la vision par ordinateur, l'intelligence artificielle et l'Internet des objets. Comme le souligne l'entreprise, son produit réduit les coûts d'audit de la vente au détail, stimule les ventes, augmente la rentabilité et fidélise même la clientèle.

Le système recueille des données sur les performances des produits sur le marché et aide les responsables du merchandising à obtenir des informations en ligne sur les parts de marché, la distribution, les promotions, etc.

Ces solutions sont déjà utilisées en Russie, dans les pays de la CEI, dans l'UE, au Moyen-Orient et en Amérique latine. En 2020, Intelligence Retail a levé 1,5 million de dollars pour poursuivre son développement et son expansion.

Lire aussi : Quatre «business women» russes qui ont réussi aux États-Unis

Fura

Fura

Fura se concentre sur la logistique et les poids lourds. Il s'agit d'une plateforme technologique qui offre un contrôle et une optimisation par le biais d'un réseau d'utilisateurs.

L'entreprise propose deux produits principaux : Fura Navigator et Fura Trace. Le premier est une application de navigation qui est, selon la société, déjà utilisée par 140 000 chauffeurs de camions. Les utilisateurs peuvent trouver des itinéraires, en savoir plus sur l'infrastructure routière environnante, partager des messages vocaux, etc. L'autre, Trace, est un produit B2B qui permet de contrôler les livraisons, de suivre la position des chauffeurs et d'optimiser les processus.

Fura affirme que la plate-forme permet d'accélérer la logistique de 60% et de faire économiser de l'argent aux clients. Des marques comme AB InBev, Coca-Cola, Miratorg et Danone comptent parmi ses clients.

La société a été fondée en 2017 par deux étudiants, Filipp Gazmanov et Artour Jajoïan. Selon Rusbase, ils ont déjà reçu un million de dollars d'investissements et envisagent de pénétrer le marché américain.

Sizolution

Sizolution

Si vous aimez le shopping mais détestez les cabines d'essayage, vous apprécierez Sizolution, un moteur de prédiction de taille piloté par une IA et développé par trois diplômés de l'Institut de physique et de technologie de Moscou.

Le système analysera vos mensurations pour vous proposer les tailles de vêtements qui vous conviennent. Vous pouvez choisir de remplir un questionnaire ou simplement de faire un « selfie » de votre corps entier, pour ensuite effectuer vos achats sans aucun tracas. L'entreprise assure que, de cette façon, ses clients n'auront jamais de vêtement de taille inadaptée et, par conséquent, jouiront d’une meilleure expérience d'achat.

Sizolution est également un moteur qui peut être facilement intégré dans des sites web et des applications. KupiVIP, Bask, Decathlon et Ostin sont parmi les premiers à avoir adopté cette technologie. En 2019, l'investissement total dans l'entreprise était estimé à 500 000 dollars et en 2020, Sizolution faisait partie des 20 startups russes sélectionnées par Microsoft pour rejoindre le programme Global Pilots, qui vise à aider les projets innovants à pénétrer le marché mondial.

Lire aussi : Comment transférer de l'argent depuis et vers la Russie?

iFarm

iFarm

iFarm a été fondée à Novossibirsk (Sibérie) en 2017, à une époque où le terme d'agriculture verticale n'était pas aussi connu qu'aujourd'hui. L'idée simple – mettre des plantes sur des étagères et les laisser pousser – s'est avérée être un grand succès commercial.

En 2019, iFarm a levé un million de dollars. La startup se développe rapidement et prévoit d'ouvrir de nouvelles installations en Finlande, en Biélorussie et au Kazakhstan. Par ailleurs, la société a récemment ajouté à son catalogue la iFarm Cropper, une mini-ferme pour les restaurants et les cafés.

Dans les années à venir, iFarm ambitionne de cultiver plus de 200 espèces de plantes dans des fermes verticales au Moyen-Orient, en Europe et aux États-Unis. La stratégie de développement de l'entreprise prévoit également l'ouverture de nouveaux bureaux de vente et la modernisation des installations actuelles. Selon sa stratégie, en 2025, iFarm disposera de plus d'un million de mètres carrés de fermes verticales.

Wasteout

Lorsque les technologies de l'information rencontrent le marché de la gestion des déchets, elles apportent des avantages à la fois économiques et écologiques. Wasteout, l'une des startups les plus innovantes dans ce domaine, s'occupe de l'optimisation et du contrôle du marché des déchets.

Elle propose à ses clients un système de poubelles intelligentes et une plateforme en ligne pour le contrôler. Les opérateurs peuvent voir la température, l'angle et d'autres paramètres de n'importe quelle poubelle, même via une lente connexion 2G/GPRS, et recevoir des notifications lorsque la poubelle est pleine.

Une plateforme en ligne est également connectée aux camions poubelles, proposant ainsi l'itinéraire le plus efficace. Cette approche est rentable et plus respectueuse de l'environnement, grâce à l'optimisation et à la gestion des ressources.

Wasteout est soutenu par des investisseurs russes locaux et a permis de collecter 2,5 millions de roubles (environ 28 600 euros) en 2018. Elle dispose aussi maintenant de projets pour pénétrer les marchés étrangers.

Dans cet autre article, nous vous présentons cinq sociétés spatiales russes qui pourraient un jour concurrencer SpaceX.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies