La Russie double les États-Unis dans les exportations vers l'Europe de gaz naturel liquéfié

Global Look Press

En 2018, la Russie a dépassé les États-Unis en termes d’exportations de gaz naturel liquéfié (GNL) vers l’Europe, apprend-t-on dans le rapport annuel du Groupe international des importateurs de GNL.

En effet, sur ce marché, la Russie a fourni l’an dernier 4,43 millions de tonnes de cette ressource (0,15 en 2017), contre 2,7 pour les USA (1,81 en 2017). La Russie se place toutefois derrière le Qatar (16,42 millions de tonnes), l’Algérie (9,29 millions) et le Nigeria (9,07 millions).

Pour la France, ces chiffres se portent à 1,09 million de tonnes de GNL russe et à 0,29 million de tonnes de GNL américain.

>>> GNL: la Russie a le Liban dans la ligne de mire

À noter que la Russie était d’ores et déjà en avance sur le marché asiatique, et qu’elle a maintenu ses positions l’an dernier. Elle s’y classe ainsi au quatrième rang, avec un résultat de 12,86 millions de tonnes, derrière l’Australie (66,54 millions), le Qatar (56,78) et la Malaisie (24,66), mais devant les États-Unis (10,73).

Au niveau mondial, Washington conserve toutefois l’avantage, avec un total de 20,65 millions de tonnes (12,24 en 2017, en croissance de 66,67%), contre 18,33 pour la Russie (11,49 en 2017, soit une hausse de 63,64%). Cette dernière occupe par conséquent la sixième place du classement général, devancée également par le Qatar (76,79), l’Australie (66,66), la Malaisie (24,66) ainsi que le Nigeria (19,68).

Cet essor des exportations russes s’explique par le développement de ses projets dans l’Arctique, et notamment de l’usine Yamal LNG, dont Total est l’un des principaux actionnaires.

Dans cet autre article, nous vous dévoilons dix denrées surprenantes que la Russie exporte massivement, contre toute attente.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies