L’Arabie saoudite pourrait procéder à l’acquisition de 30% des parts de l’usine Arctic LNG-2

Le producteur de gaz naturel russe Novatek se dit prêt à étudier la possibilité d’acquisition par la compagnie pétrolière saoudienne Saudi Aramco d’un total pouvant aller jusqu’à 30% des parts de son projet Arctic LNG-2, révèle la presse nationale, s’appuyant sur les propos du dirigeant de la société, Leonid Mikhelson.

Selon ce dernier, un tel accord aurait en effet été évoqué lors d’une rencontre avec le ministre saoudien de l’Énergie, de l’Industrie et des Ressources Minières, Khaled al-Faleh.

Pour rappel, le géant pétrolier français Total, actionnaire de Novatek à hauteur de 19,4%, avait précédemment été autorisé à acheter 10% des parts de ce projet, un taux qui pourrait être porté à 15% en cas de décision de Novatek de revoir à la baisse sa propre participation.

La première ligne de production du site d’Arctic LNG-2, second projet de Novatek après l’usine Yamal LNG, devrait être opérationnelle à l’horizon 2022-2023.

Dans cet autre article, nous nous penchons sur dix denrées inattendues que la Russie exporte.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies