Novatek ambitionne de bâtir un complexe de transbordement de GNL au Kamtchatka

La compagnie russe Novatek, dont Total est actionnaire à hauteur de 19%, projette de construire un complexe de transbordement maritime de gaz naturel liquéfié sur la péninsule du Kamtchatka, en Extrême-Orient russe, informe le journal économique Vedomosti, s’appuyant sur une ordonnance gouvernementale confirmant ce projet.

Il s’agira là d’un site d’une capacité de 20 millions de tonnes par an et qui devrait être opérationnel à l’horizon 2022-2023, pour un coût total estimé à près de 108 milliards de roubles (1,48 milliard d’euros). À noter qu’il sortira de terre dans la baie Betchevinskaïa, à environ 78 kilomètres au nord-est de Petropavlovsk-Kamtchatski, la capitale régionale.

Un dossier-projet devra toutefois être présenté par Novatek avant fin octobre, afin de faire l’objet d’une expertise gouvernementale. D’après les projections, en cas d’approbation, le chantier devrait être lancé dès le début de l’année prochaine.

Dans cet autre article nous nous penchons sur l’avenir de la Russie en tant que principal exportateur d’énergie dans le monde.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies