Combien les Russes prévoient-ils de dépenser pour les fêtes de fin d’année 2018?

Lori/Legion Media

Pour célébrer le Nouvel an et Noël, les Russes comptent dépenser en moyenne 16 900 roubles (224 euros), avance le journal Vedomosti, se référant à une étude du cabinet d’audit Deloitte. L’an dernier, cette estimation préalable était de 17 600 roubles (259 euros, selon le cours du rouble en décembre 2017), mais les dépenses réelles avaient en réalité été inférieures : 16 000 roubles (232 euros). À souligner néanmoins que ces chiffres sont étonnamment supérieurs à ceux d’avant crise (14  200 roubles en 2013, soit 315 euros selon le cours d’alors).

À titre d’information, le salaire moyen en Russie s’établit actuellement à environ 42 000 roubles (555 euros), à près de 82 000 roubles à Moscou (1 083 euros), à 59 000 roubles à Saint-Pétersbourg (779 euros) et à 34 000 à Kazan (449 euros).

Lire aussi : Ces moyens simples de donner une touche russe à votre fête

Par ailleurs, en moyenne, 47% du budget des Russes pour les fêtes seront alloués à la nourriture et aux boissons, 42% aux cadeaux, et les 11% restants aux loisirs.

Du côté des présents, si les plus convoités sont l’argent, les voyages, les smartphones et les articles de parfumerie, les plus reçus seront toutefois les chocolats et les cosmétiques. Pour compenser cela, 80% des femmes et 74% des hommes ont par conséquent prévu de s’offrir des cadeaux à eux-mêmes.

Il est cependant intéressant de constater que le choix des présents dépend en réalité de la région étudiée. À Saint-Pétersbourg, capitale culturelle du pays, les livres sont par exemple en seconde position par popularité, tandis que dans l’ensemble du pays ils se trouvent au 5e rang. Dans le Sud du territoire russe, les produits « de beauté et de santé » jouissent d’une forte popularité, tandis qu’à Ekaterinbourg (Oural), c’est l’électronique qui se démarque le plus.

Retrouvez, en suivant ce lien, notre guide de survie du Nouvel an en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies