Cinq raisons de visiter le musée Pouchkine de Moscou

Artyom Geodakyan/TASS
Le 31 mai, le célèbre Musée des beaux-arts Pouchkine fête ses 105 ans. Voici au moins 5 raisons d’aller le visiter.

Crédit : Artyom Geodakyan / TASS Crédit : Artyom Geodakyan / TASS

L'ouverture au public du Musée des beaux-arts de l'empereur Alexandre III auprès de l'université moscovite impériale a eu lieu le 31 mai 1912. En 1932, à l'époque soviétique, il devient le Musée national des arts figuratifs, et à l'occasion des 100 ans de la mort du grand poète en 1937, on lui donne le nom d’Alexandre Pouchkine.

Aujourd’hui, le musée renferme, avec l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, la plus grande collection russe d’œuvres d’art de différentes époques, de l’antiquité à nos jours. Il est situé à quelques pas du Kremlin et d'une autre grande institution, le Musée d'art Multimédia. Tout au long de l’année ont lieu des expositions d’art ancien et contemporain, des visites guidées en anglais, français, allemand, espagnol, italien et chinois. Mais bien entendu, on vient du monde entier visiter ce musée pour les trésors qu’il renferme.

1. Voir dans un seul lieu le Parthénon d'Athènes et le David de Michel-Ange

Crédit : Sergeï Bobylev / TASSCrédit : Sergeï Bobylev / TASS

Le musée Pouchkine a été créé comme un centre d'enseignement et d'étude pour les artistes et les étudiants, c'est pourquoi, avant même sa construction, on commanda dans les meilleurs ateliers d'Europe des répliques des chefs d'œuvres de la sculpture et de l'architecture mondiale. Ceux-ci ont été réalisés directement à partir des originaux et en taille réelle. On peut ainsi admirer des marbres du Parthénon et le porche de l'Érechthéion dans la cour grecque du musée et comparer trois versions datant de la renaissance de la sculpture de David avec la tête de Goliath dans la cour italienne : celles de Michel Ange, de Donatello, et de Le Verrocchio. On peut également étudier le portail de l’église romaine Notre Dame de Trèves de Freiberg et la copie du baptistère de Florence. 

2. Admirer une des meilleures collections d'œuvres impressionnistes et postimpressionistes hors de France

Danseuses bleues par Edgar Degas. Crédit : Le musée des beaux-arts Pouchkine de MoscouDanseuses bleues par Edgar Degas. Crédit : Le musée des beaux-arts Pouchkine de Moscou

Au début du XXe siècle, les industriels et mécènes russes Sergueï Chtchoukine et Ivan Morozov ont généreusement acheté des peintures à des marchands d'art parisiens, rassemblant une immense collection. Après la révolution de 1917, celle-ci fut réunies au Musée d'art nouveau occidental ; en 1948 les autorités soviétiques le fermèrent et partagèrent les pièces entre le musée Pouchkine et l'Ermitage. À Moscou, on retrouve des chefs-d’œuvre tels que La rêverie de Renoir, les Danseuses bleues de Degas, des travaux fondamentaux de Monet (du boulevard des Capucines aux meules, la cathédrale de Rouen et les nénufars), La vigne rouge de Van Gogh, Le café de nuità Arles et les Tahitiennes de Gauguin, Poissons rouges de Matisse et La fille sur la balle de Picasso.

3. Faire le lien entre passé et présent

Un nouveau programme lancé par le musée, « Pouchkine XXI », présente des expositions d'art actuel et des exposition-interventions, durant lesquelles les salles d'art classique sont recouvertes de papiers peints ou de travaux d'artistes contemporains du même contexte. Dans le cadre de ce programme ont eu lieu des expositions des œuvres de Wim Delvoye et Yasumasa Morimura entre autres. Et lors de la Biennale de Venise qui se tient actuellement, le musée présente pour la première fois sur la scène internationale une exposition rassemblant des artistes contemporains. 

4. Visiter cinq musées en un

Au cours des dernières années, le musée Pouchkine a élargi sa collection et ses murs. Actuellement, les visiteurs peuvent admirer le bâtiment principal avec son portique classique, où sont exposées des œuvres du monde antique jusqu’au XIXe siècle, la galerie d’art européen et américain des XIXe et XXe siècles, le département des collections privées, le musée d’études d’art avec des copies et l’appartement mémorial du pianiste de renom Sviatoslav Richter.

5. « Louvre moscovite »

Crédit : Le musée des beaux-arts Pouchkine de Moscou; Société d’architecture MeganomCrédit : Le musée des beaux-arts Pouchkine de Moscou; Société d’architecture Meganom

La collection d'œuvres originales du musée Pouchkine embrasse plusieurs millénaires d'histoire de l'art, de l'Égypte antique et ses momies et sarcophages aux créations contemporaines en passant par les travaux de Botticelli et Véronèse. Comme d'autres musées géants comme le Louvre et l'Ermitage, le musée Pouchkine ne peut être visité en un jour. Et d'ici 2024, un village-musée sera construit autour de celui-ci, rassemblant des bâtiments historiques et contemporains et des dizaines de milliers de pièces de différentes époques. L'exposition sera alors deux fois plus grande.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer