Moscou se refait une beauté sous l’œil avisé d’urbanistes du monde entier

La capitale russe est le théâtre de la plus grande vague de rénovation de son histoire. Des dizaines de rues, de places et de parcs ont subi un massif, et parfois controversé, ravalement de façade. Les architectes sont-ils parvenus à faire de cette ville un meilleur endroit pour tous?

La liste des prestigieux cabinets d’architecture ayant participé au chantier est impressionnante : Irène Djao-Rakitine (France), West 8 (Pays-Bas), Topotek 1 (Allemagne), Plan B (Russie), et bien d’autres encore. Les rénovations du centre-ville de Moscou ont débuté en 2015 et, selon le journal économique Vedomosti, 50 milliards de roubles (723 millions d’euros) ont été alloués en 2017 à ce projet. Si le chantier durera jusqu’en 2020, comment le visage de la principale ville de Russie a-t-il d’ores et déjà changé depuis le lancement des travaux ?

La place Khokhlovskaïa

Durant plus de 20 ans cette fosse déserte était vouée à devenir un parking souterrain. Durant la construction, des vestiges des murs défensifs de la « Cité blanche » médiévale de Moscou ont été découverts (aujourd’hui l’Anneau des boulevards parcourt l’ancien tracé de la muraille de cette fameuse Cité blanche). Grâce aux rénovations, qui ont été réalisées selon les plans d’Irène Djao-Rakitine et de Strelka KB, la place est à présent un petit parc archéologique doté d’un amphithéâtre.

Lire aussi : Il y a 50 ans, Moscou ressemblait à un village!

La place Tverskaïa Zastava

Située en face de la gare de Biélorussie, elle était auparavant sujette à d’interminables embouteillages, en grande partie à cause des voitures qui s’y garaient. Aussi, décidant de remédier à ce problème, West 8 a suggéré de créer des places, des bancs et une zone piétonne.

La rue Tverskaïa

La principale avenue de Moscou a été rénovée en deux étapes : en 2016 et 2017. Elle est la toile de fond des célébrations nationales de premier rang, il était donc d’autant plus important de la rendre plaisante pour le public. Par exemple, les arbres qui avaient été coupés dans les années 90 ont retrouvé leur place sur les trottoirs. « Il vaut mieux planter les arbres en automne, lorsqu’ils sont prêts pour la période hivernale. Il est par ailleurs préférable de planter des arbres de taille moyenne, ils ont donc tous plus de 15-20 ans », a précisé à Russia Beyond les architectes du cabinet Strelka KB.

Lire aussi : Cinq lieux à ne pas manquer sur la rue Tverskaïa

La nouvelle rue Arbat

Les axes centraux, avec leurs cafés, boutiques et cinémas attirent toujours les touristes. Contrairement à l’Ancienne rue Arbat, qui est piétonne, le Nouvel Arbat était constamment encombré de voitures en stationnement. Les architectes ont donc pris la décision d’élargir les trottoirs, d’installer de nouveaux bancs (y compris le plus long de Moscou : 300 mètres) et de planter des érables rouges et des tilleuls.

La ruelle Romanov

Cette petite ruelle située entre les rues Bolchaïa Nikitskaïa et Vozdvijenka abrite plusieurs bâtiments de la fin du XIXe siècle et une église datant du XVIIe. Elle était néanmoins difficile à longer en raison d’étroits trottoirs et d’un faible éclairage. Strelka KB s’est donc là aussi efforcé d’élargir les trottoirs avec des dalles de granit et d’installer des lampadaires, ainsi que des bancs pour permettre aux passants de s’y reposer quelques instants. Les façades sont quant à elles en cours de restauration.

Lire aussi : Dix magnifiques églises de Moscou et sa région pour trouver l'inspiration

La rue Malaïa Dmitrovka

Avec ses vieux manoirs, son théâtre du Lenkom, ainsi que ses nombreux cafés, cette rue est grandement appréciée des Moscovites pour sa valeur historique et culturelle. Grâce aux travaux effectués, les trottoirs ont été élargis et équipés de nouveaux bancs, pour le plus grand plaisir des passants.

La rue Vozdvijenka

Cette rue comporte la Bibliothèque nationale de Russie, le Detski Mir (Magasin central pour enfants), et une multitude de cafés. Cependant les trottoirs trop étroits laissaient peu de place aux piétons. À présent, on y trouve trois zones publiques, tandis que des arbres ornent les trottoirs récemment élargis.

Lire aussi : Urbanisme: comment Moscou a fait peau neuve

L’Anneau des Jardins

Cet axe figurant parmi les plus fréquentés de Moscou a été rénové en 2016 et 2017. Onze cabinets d’architectes russes et étrangers se sont penchés sur ce chantier. Les trottoirs ont été élargis, le nombre de voies réduit et de nouvelles intersections créées. Grandement apprécié des Moscovites pour les promenades qu’il offre, l’Anneau des Jardins rénové devrait ravir le plus grand nombre.

La place Tourguenievskaïa

Cet immense carrefour près de la rue Miasnitskaïa peut se targuer d’abriter un théâtre, une station de métro et de nombreuses boutiques. Les embouteillages y étaient cependant par conséquent monnaie courante. À présent, un îlot piéton de verdure y a vu le jour, aux côtés de nouvelles places de parking et d’arrêts pour les transports publics.

Lire aussi : Le centre-ville de Moscou prend un coup de vert

La place de la station de métro Krasnye Vorota

Ce lieu était auparavant noyé sous les voitures et était un véritable casse-tête pour les piétons cherchant à rejoindre l’autre côté de cette gigantesque route aux multiples voies. Suite à la reconstruction, le parking а laissé place à une large zone piétonne permettant une vue dégagée sur les environs.

Lire aussi : Comment Moscou est devenue championne du monde de développement urbain

Toutes les photos ont été réalisées par Strelka KB

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies