12 volcans actifs de Russie

Crédit : Lori / Legion Media

Crédit : Lori / Legion Media

L'Extrême-Orient russe comporte de nombreux volcans. Parmi eux figure le plus grand volcan d'Eurasie. Présentation des douze volcans géants de Russie, qui font partie de la Ceinture de feu du Pacifique.

Volcan Klioutchevskoï (Kraï du Kamtchatka)


Crédit : Lori / Legion Media

C'est le plus haut volcan actif d'Eurasie. Ce volcan de 4 850 m d'altitude a près de 7 000 ans.

Au cours des 270 dernières années, il s'y est produit plus de 50 éruptions violentes.

Lors des éruptions de 2004-2005, la colonne de cendres a atteint une altitude de 8 000 m. La dernière éruption s'est produite en 2009.

Le Klioutchevskoï attire un grand nombre d'alpinistes et de touristes, mais c'est aussi lui qui détient le triste record du plus grand nombre de victimes par rapport aux autres volcans du Kamtchatka. En 1978, une bombe volcanique s'est abattue sur la tente de jeunes glaciologues. Un des scientifiques est mort.

}

Volcan Koriakski (Kraï du Kamtchatka)


Crédit : Alamy Images

Le volcan atteint 3 456 m. Au sommet du volcan se trouve un cratère moderne de 180-200 m de diamètre. Le volcan est situé à 35 km de Petropavlovsk-Kamtchatski et fait partie du panorama de la ville.

En 1996, le volcan a été ajouté à la liste des 16 volcans (en anglais Decade Volcanoes) qui, de l'avis de la Commission spéciale des Nations Unies (International Association of Volcanology and Chemistry of the Earth's Interior) doivent être particulièrement étudiés en raison de l'histoire active de leur développement et de leur proximité avec des villes.

Fin décembre 2008, le Koriakski a émis une colonne de vapeur et de gaz clairement visible sur les photographies réalisées depuis l'espace. La dernière éruption enregistrée a eu lieu en 2009.

}

Volcan Avatchinski (Kraï du Kamtchatka)


Crédit : Lori / Legion Media

Le volcan atteint 2741 m. Diamètre du cratère : 400 m.

L'Avatchinski est un des volcans les plus visités du Kamtchatka, en raison de son emplacement relativement accessible, de sa proximité avec Petropavlovsk-Kamtchatski, la capitale du Kamtchatka, et à une ascension assez aisée. Au sommet du volcan se trouve un sentier. Le temps moyen d'ascension du volcan est de 6 à 8 heures. Durant l'été, la montée ne nécessite aucune formation ou équipement particuliers.

La dernière éruption remonte au 5 octobre 2001.

}

Volcan Tiatia (région de Sakhaline)


Crédit : Lori / Legion Media

Ce volcan de 1 819 m d'altitude se trouve sur l'île de Kounachir, qui fait partie de l'archipel des grandes Kouriles.

On observe souvent de la fumée au sommet du volcan et des émissions de gaz toxiques ont lieu depuis le cratère latéral. C'est une des causes de la faible population du nord-est de Kounachir, où se trouve le Tiatia.

Dans la langue des Aïnous, le peuple autochtone de l'île, le volcan s'appelle Tchatcha-Napouri ou « montagne-père ». Les japonais l'ont appelé Tiatia-yama, ce qui a donné lieu au nom russe Tiatia (« père »), ce qui correspondait bien avec le nom aïnou originel.

Le Tiatia est un des symboles de Kounachir. La population locale le considère comme le plus beau des volcans et on le trouve représenté partout dans la région : c'est le symbole officieux des îles Kouriles.

Le Tiatia est un des volcans les plus actifs des îles Kouriles. Sa dernière éruption remonte à 1981.

}

Volcan Karymski (Kraï du Kamtchatka)


Crédit : Corbis / Foto S.A

Il mesure 1 536 m d'altitude. C'est un volcan très actif. Depuis 1852, plus de 20 éruptions ont été enregistrées, beaucoup ont duré plusieurs années. L'éruption qui a débuté en 1996 a duré plus de cinq ans. Elle s’est produite au même moment qu’une éruption sous-marine dans le lac Karymsky, qui est situé à 6 kilomètres du pied du volcan vers le sud. Cette éruption a duré une vingtaine d’heures. Pendant cette durée, le lac a connu plus de 100 explosions sous-marines, accompagnées d’un tsunami de 15 mètres de haut. Le lac bouillait littéralement : sa température a brusquement augmenté, et la teneur en sels et acides a rapidement atteint une concentration telle qu'elle a tué tous les animaux et les plantes qui y vivaient.

La dernière éruption a été enregistrée en 2010.

}

Volcan Joupanovski (Kraï du Kamtchatka)


Crédit : Lori / Legion Media

Situé à 70 km de Petropavlovsk-Kamtchatski, il atteint 2 958 m d'altitude et a commencé à se former il y a 50 000 ans. Actuellement, c'est un massif en forme de crête reliant quatre cônes recouvert de glaciers et de neiges éternelles. Le cône occidental  atteint 2 500 m et il est couronné par un cratère d'environ 500 m de diamètre.


L'éruption de 1957 a duré quatre mois. La dernière éruption a été enregistrée en 1959.

}

Moutnovski (Kraï du Kamtchatka)


Crédit : Getty Images

Ce volcan, un des plus grands du sud du Kamtchatka, comprend une structure complexe et une longue histoire de développement. Il atteint  2323 m d'altitude. Le cratère central mesure 2 km sur 1,5 km.

Non loin du volcan fonctionne la centrale géothermique Moutnovskaïa.

En avril 2008, le parachutiste Valeri Rozov a réalisé un saut dans le cratère du Moutnovski.

Le volcan est entré en éruption au moins 16 fois. L'éruption la plus violente a eu lieu en 1848. L'éruption la plus récente remonte à 2000. Après cette dernière, un lac a été formé. Actuellement, il est presque toujours recouvert de glace, même en été.

}

Volcan Alaïd (région de Sakhaline)


Crédit : Getty Images

C'est le plus septentrional et le plus haut volcan des îles Kouriles. Il atteint 2 339 m d'altitude et se situe sur l'île d'Atlassov. L'île dans son ensemble constitue la partie émergée d'un cône volcanique.

Un trait caractéristique du volcan est la présence d'un grand nombre de cônes (plus de 30), situés à la fois à sa base, et sur ses pentes, concentrés en plusieurs groupes. Avec le volcan sous-marin Grigoriev, il forme un massif volcanique unique.

Les éruptions ont lieu tous les 30-40 ans. La dernière remonte à avril 1996.

}

L’Académie des sciences (Kraï du Kamtchatka)


Crédit : Service de presse

Hauteur du volcan : 1 180 м.

Le nom du volcan a été attribué par le célèbre vulcanologue Vladimir Vlodavtsev en 1939.

Sur le flanc nord du volcan est situé le lac Karymskoïe d'une profondeur d'environ 70 m et un diamètre d'environ 3,5 km. Entouré par des pentes élevées, le lac est très pittoresque. Au sud de ce dernier se trouve le volcan Karymski et ses fumerolles. Du côté opposé s'élève la chaîne de l'Académie des sciences. Son sommet en forme de dôme ponctué de roches s'abaisse de façon symétrique dans les deux sens et rappelle une chauve-souris déployant ses ailes.

La dernière éruption remonte à 1996.

}

Bezymianny (Kraï du Kamtchatka)


Crédit : Service de presse

Il mesure 2 882 m d'altitude et son cratère 1,3 km sur 2,8 km.

Son nom lui a été attribué suite à la célèbre éruption du 30 mars 1956. Les scientifiques soviétiques ont qualifié ce type d'éruption d' « exposion dirigée », ou de « type Bezymianny », expression qui a, par la suite, été repris dans la vulcanologie mondiale.

L'éruption de 1956 a commencé avec une puissante émission de cendres s'élevant à 7 km d'altitude. Après cette explosion grandiose, qui a secoué les environs, un énorme nuage de cendres tourbillonnant a grimpé à une hauteur de 35 km. Le sommet du volcan a été détruit, et à sa place, un cratère d’1,5 km de diamètre a vu le jour. Le volcan a alors perdu 250 m d'altitude.

L'éruption de 1956 est considérée comme une des plus puissantes qu'ait connues la Terre.

Les arbres situés jusqu'à 25 km du volcan ont été abattus ou brûlés, les buissons ont été recouverts. Les cendres brûlantes, le sable et les débris ont recouvert d'une épaisse couche une superficie d'environ 500 km carrés, détruisant toute végétation.

La dernière éruption remonte à 2009.

}

Volcan Sarychev (région de Sakhaline)


Crédit : Getty Images

Le volcan, de 1 496 m d'altitude, se trouve sur l'île Matoua des Grandes Kouriles. Matoua signifie en langue aïnou « petits golfes brûlants ». Le nom du volcan a été donné en 1805 par le capitaine Ivan Kruzenshtern en l'honneur de l'amiral Gavriil Sarychev (1763-1831). Sarychev était navigateur, explorateur polaire, géographe et ingénieur hydrographe, membre honoraire de l'Académie de Saint-Pétersbourg. Il a réalisé des cartes de la Sibérie orientale, des mers de Tchoukotka et de Béring, des îles Kouriles et Aléoutiennes, de l'Alaska. Kruzenshtern a donné le nom de Sarychev à ce pic car, participant en 1785-1793 aux expéditions de Billings. Il a le premier déterminé avec une grande précision la position de l'île sur laquelle se dresse ce pic.

Le pic Sarychev est un des volcans des Kouriles les plus actifs. Le volcan fume constamment et émet de temps à autre des coulées de lave, qui dévalent le cratère par la pente nord-est.

La dernière éruption remonte à 2009.

}

Chiveloutch (Kraï du Kamtchatka)


Crédit : Lori / Legion Media

Altitude : 3 283 m.  C'est le plus septentrional des volcans actifs du Kamtchatka et un des plus grands volcans de la presqu'île. A sa base, son diamètre est de 40 x 50 km.

Une des plus fortes éruptions récentes fut l'éruption du 12 novembre 1964, quand le volcan a jeté une colonne de cendres haute de 15 km. Les coulées de boue et de fragments de roches volcaniques ont parcouru 20 km.

La dernière éruption remonte à avril 2012.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.