À l'affiche en novembre 2021: les événements culturels à ne surtout pas manquer

Natalia Nosova
Premier film tourné dans l'espace, Baïkal vu par Jacques Cousteau, Bolchoï sur grand écran... Malgré le fait que la pandémie fasse toujours rage dans le monde, certains événements liés à la culture russe sont toujours à la disposition des résidents de France.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Si vous êtes amateur de ballet russe, deux événements inoubliables vous attendent en novembre. De plus, vous pourrez admirer cet art non seulement au théâtre, mais aussi... au cinéma. Choisissez le format qui vous convient !

Ballet Spartacus en direct du Théâtre Bolchoï de Moscou

Date : le 7 novembre à 16:00

Fleuron du répertoire du Théâtre Bolchoï, le spectacle Spartacus ouvrira la saison 2021-2022 du Ballet du Bolchoï au cinéma lors d’une retransmission en direct de Moscou, la première après un an et demi d’absence sur les écrans en raison de la crise sanitaire. Avec plus de 800 000 spectateurs séduits depuis le lancement du programme (près de 4 millions dans le monde), les diffusions du Ballet du Bolchoï au cinéma demeurent des plus populaires auprès du public français.

Spartacus et sa femme Phrygie sont réduits en esclavage à Rome sous la coupe du terrible Crassus et de sa concubine Egine. Se retrouvant gladiateur, Spartacus tue malgré lui un de ses compatriotes : poussé par un ardent désir de liberté et la volonté de retrouver sa femme, Spartacus mène une révolte contre l’Empire... Pièce phare du répertoire de la compagnie, Spartacus s’impose comme l’un de ses ballets de référence. C’est un spectacle à la chorégraphie souple et athlétique dans le style inimitable du Bolchoï ; la partition éclatante signée Aram Khatchatourian porte en elle l’aspect épique de la narration, inspirée de la célèbre histoire du gladiateur, tandis que la danse de Iouri Grigorovitch se révèle sensuelle et romantique, soutenue là aussi par la musique.

Pour cette retransmission en direct dans les cinémas, le ballet sera porté par quatre danseurs confirmés du Bolchoï qui interpréteront sur scène les quatre protagonistes archétypaux autour desquels est construite l’histoire : Igor Tsvirko dans la peau de Spartacus, le héros au grand cœur, Svetlana Zakharova en Égine voluptueuse et machiavélique, Anna Nikoulina en Phrygie loyale et déterminée, et Artemi Beliakov en Crassus fier et assoiffé de pouvoir.

Ce programme sera proposé en HD et son 5.1 dans plus de 150 cinémas, dont de nombreux cinémas indépendants partout en France.

La saison 2021-2022 du Ballet du Bolchoï au cinéma se poursuivra avec quatre autres titres iconiques de la maison : Casse-Noisette (19 décembre), Joyaux (23 janvier, en direct), Le Lac des cygnes (6 mars) et La Fille du Pharaon (1er mai, en direct).

Carmina Burana par l'Opéra national de Russie (Opéra de Tcheliabinsk)

Date : les 16, 17, 19 et 30 novembre

Evénement musical et chorégraphique, Franceconcert présente Carmina Burana, l’un des chefs d’œuvres les plus célèbres du XXe siècle.

Fondée sur un recueil de poèmes lyriques, Carmina Burana a été composée par Carl Orff entre 1935 et 1936. Présentée pour la première fois en 1937 à l’Opéra de Francfort, cette pièce magistrale fascine depuis toujours et ne laisse pas indifférent le grand public. Le mouvement le plus célèbre, O Fortuna, repris à la fin de l’œuvre, est aujourd’hui mondialement connu.

Interprétés avec passion et puissance par les chœurs et les solistes, ces chants profanes et latins nous racontent une histoire de vie, de mort, de destin et surtout d’amour. Près de 100 artistes chantent la joie du retour du printemps et les plaisirs de l’alcool, jouent avec la roue du destin, dansent l’amour et la luxure. Cette nouvelle production s’empare avec sensualité et émotion de ce phénomène musical pour montrer que la musique, le geste et la parole sont inséparables.

Grand succès du XXème siècle joué dans le monde entier, ce spectacle original et plein de fougue ira à la rencontre du public pour une grande tournée européenne à partir de novembre 2020.

En Russie, il n'existe pas qu'un seul opéra « national ». Ce rôle est partagé par tous les théâtres d'État du pays. Cela peut sembler inhabituel pour les fans d'opéra et de ballet européens, mais ne vous inquiétez pas – situées dans différentes villes, ces institutions se distinguent par leur originalité et, en même temps, sont fidèles aux traditions de l'école russe d'opéra et de ballet, qui est si appréciée dans le monde entier.

Les festivals de cinéma russe vous manquent probablement ? L'un d'entre eux commencera très bientôt, ce qui est à 100% digne de votre attention. De plus, grâce à une exposition parisienne, vous avez la possibilité d'en apprendre plus sur la première équipe de tournage dans l’espace ! Enfin, une projection à Paris vous permettra de vous familiariser avec le destin de l'éminent peintre Constantin Korovine.

Projection du film Okhotino-Paris: l’impressionnisme d’une âme russe dédié au peintre Constantin Korovine

Date : le 22 novembre à 18:00

À l’occasion du 160e anniversaire de l’illustre peintre russe Constantin Korovine, célèbre, notamment, pour avoir immortalisé l’agitation nocturne des rues parisiennes, sera proposée, au Centre spirituel et culturel orthodoxe russe de Paris (1 quai Branly), une projection du film Okhotino-Paris: l’impressionnisme d’une âme russe (2017), du réalisateur Andreï Nikichine.

Cette œuvre retrace le parcours de ce virtuose du pinceau, entre son village de cœur Okhotino, dans la région de Iaroslavl, qu’il transformera en véritable carrefour culturel et artistique de grande renommée, et Paris, ville où il émigrera et qui l’inspirera grandement, avant qu’il n’y meure en 1939. À noter que ce long métrage a été traduit en français par des étudiantes de l’Université pédagogique d’État de Iaroslavl, cité où se tiendra une autre projection le 26 de ce mois, jour d’inauguration d’une exposition locale consacrée à Korovine, et ce, en présence de Fabrice Rousseau, conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France en Russie. 

Cet événement parisien est organisé par la délégation russe de l’association Renaissance française et sera animé par Zoya Arrignon, sa présidente, en compagnie d’Alexeï Korovine, petit-fils du peintre.

Une inscription préalable est obligatoire, en contactant le CSCOR par mail à l’adresse : cscor@ambrussie.fr

Plus d’informations sur le site de la Renaissance française.

Exposition photo documentaire Le Défi - la première équipe de tournage dans l’espace

Date : du 1 au 30 novembre

Récemment, les médias russes et internationaux ont traité du premier film tourné dans l’espace, intitulé Le Défi, par une équipe russe composée du réalisateur Klim Chipenko et de l’actrice Ioulia Peressild, assistés par les cosmonautes à bord de l’ISS et revenus sur Terre en octobre. Il s’agit là d’une première mondiale et d’un événement majeur dans l’industrie cinématographique. Ce mois-ci, il vous sera possible de visiter une exposition consacrée à cette prouesse au sein du Centre de Russie pour la science et la culture, à Paris.

Ouverture de la 10e édition du Festival Soirées du cinéma russe de Bordeaux

Date : le 27 novembre

Le Festival Soirées du cinéma russe de Bordeaux est une fenêtre cinématographique qui s’ouvre pour le public français sur la Russie actuelle, avec ses habitants ordinaires et extraordinaires, leur quotidien, leur histoire et leurs inspirations. Il propose : projections de films, conférences de critiques de cinéma, concours de courts-métrages, rencontres avec des professionnels du cinéma, et d’autres événements encore, culturels et éducatifs.

Le festival a été créé en 2009 à l'initiative de l'Université Bordeaux Montaigne et de la Ville de Bordeaux, dans le cadre de la coopération de la cité avec Saint-Pétersbourg. Cette année, les Soirées du cinéma russe de Bordeaux fêtent leur 10e anniversaire et s'inscrivent au programme officiel de l'Année croisée de la coopération interrégionale entre la Russie et la France.

Un premier rendez-vous préalable au programme principal du Festival, qui s'étendra quant à lui du 8 au 14 décembre, sera la projection, le 27 novembre, du film La Grande voie du Nord de Leonid Kruglov, en coopération avec le Théâtre du Versant, le cinéma Le Royal de Biarritz et la Société russe de géographie. L'événement se tiendra au sein de ce cinéma biarrot.

Pour en savoir plus sur le programme de l'événement, cliquez sur le lien.

La sortie d’un livre tant attendu sur l'art russe du XIXe siècle, une conférence-concert liée à l'exposition de la Collection Morozov à la Fondation Louis Vuitton de Paris, projection d’un film sur le célèbre impressionniste russe Constantin Korovine et ses liens avec la France... Sans aucun doute, les amateurs de peinture russe n'auront pas le temps de s'ennuyer ce mois-ci.

Présentation du livre L'art et la réalité russe. Regards contemporains sur la peinture russe du XIXe siècle

Date : le 3 novembre de 16:00 à 17:30

La Maison russe des sciences et de la culture à Paris vous invite à une conférence consacrée au livre sur l'art russe du XIXe siècle qui vient de paraître aux Nouvelles Éditions Place. C'est un grand projet devenu possible grâce à son coordinateur, Igor Sokologorski, docteur en philosophie, chef du département russe du laboratoire Labex COMOD au Centre national de la recherche scientifique (CNRS, Lyon) qui, de 2003 à 2014, a travaillé au sein de l'Ambassade de France à Moscou. Le livre contient des œuvres de peintres russes du XIXe siècle, accompagnées d'essais d'historiens de l'art et d'écrivains de Russie, de France, d'Ukraine, d'Allemagne, ainsi que des œuvres et des textes d'artistes contemporains.

La peinture russe du XIXe siècle est peu connue en France. Alors que les toiles d'Ilia Répine sont exposées au Petit Palais de Paris, l'édition de « L'art et la réalité russe » et la rencontre organisée par la Maison russe visent à montrer que cette peinture est une clé, non moins importante que la littérature, pour la compréhension de la civilisation russe. Elle nous permet non seulement de plonger plus profondément dans la réalité de l'époque de l'Empire russe, mais aussi de nous rapprocher de l'esprit de la Russie moderne. Aujourd'hui, la peinture russe du XIXe siècle reste l'un des principaux repères pour tous les acteurs de l'art.

Au cours de l'événement, vous pourrez rencontrer le coordinateur du projet, l'artiste Erik Boulatov, l'écrivain Viktor Erofeïev et l'éditeur de livres Cyrille Zola, descendant du classique français.

Exposition de peinture Sergei Chepik. Rétrospective

Date : du 4 au 28 novembre de 14:00 à 19:00

L'œuvre de cet artiste d'origine russo-ukrainienne est familière à beaucoup par ses illustrations du roman de Mikhaïl Boulgakov La Garde blanche, ainsi que par ses peintures La Maison des morts et l'Ange blanc de Paris. Sergei est né en URSS, a étudié à Kiev et à Leningrad, mais sa peinture n'était pas compréhensible pour ses compatriotes. À la fin des années 1980, l'artiste a donc décidé d'émigrer sur le territoire de l'Hexagone, où vivait sa bien-aimée, Marie-Aude Albert, professeur à la Sorbonne, slaviste, spécialiste de l'œuvre de l'artiste russe Maximilian Volochine. Cependant, en France, où à l'époque le public préférait l'avant-garde, les œuvres de Sergei n'étaient pas non plus appréciées et l'artiste a dû exposer ses toiles en Angleterre.

« Un voyant sensible » et « l'un des plus grands artistes russes contemporains », c'est ainsi que Sergei était appelé par les médias. Si vous aussi souhaitez découvrir ses peintures, n'hésitez pas à visiter l’exposition organisée par le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe de Paris.

Concert-conférence La Collection Morozov et les avant-gardes russes consacré à l’exposition La Collection Morozov. Icônes de l’art moderne

Date : le 10 novembre à 19:00

Cet automne, la Fondation Louis Vuitton de Paris accueille la deuxième exposition de la série « Icônes de l’art moderne » cette fois consacrée aux deux frères mécénats russes Mikhaïl et Ivan Morozov et à leur collection présentée pour la première fois hors de Russie. L’exposition réunit plus de 200 chefs-d’œuvre d’art moderne français et russe, dont des toiles majeures de Cézanne, Gauguin, Van Gogh, Renoir, Monet, Matisse, Picasso, Vroubel, Malevitch, Répine, Larionov, Serov et d'autres.

L'importance de cet événement pour les échanges culturels franco-russes ne peut guère être surestimée. Le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe de Paris vous invite à un concert-conférence qui vous permettra de vous immerger dans l'univers de l'art créé par cette exposition. Vous aurez l'occasion non seulement de profiter de la musique de piano et de violon, mais aussi d'écouter les commentaires de l’historien d’art français Jean-Claude Menou.

Présentation du film Okhotino – Paris : l'impressionnisme d'une âme russe sur Constantin Korovine

Portrait de Constantin Korovine par Valentin Serov

Date : 22 novembre 18:00

La vie et l'œuvre de l'un des artistes russes les plus célèbres de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, Constantin Korovine, étaient étroitement liées à la France, où il a passé environ les 20 dernières années de sa vie et a été enterré. C’est en 1887 que le jeune artiste est venu pour la première fois sur le territoire de l'Hexagone et depuis lors, il a réussi à le visiter plusieurs fois avant la Révolution de 1917. Le cœur de l'artiste a été conquis par Paris, qu'il a représentée à de nombreuses reprises sur ses toiles. À cette époque, le public russe était captivé par les peintures des Ambulants, qui établissaient certaines normes en peinture, mais Korovine était un admirateur des impressionnistes français, qui ont ensuite eu une grande influence sur son œuvre. Pour vous en raconter plus sur tout ce qui lie Constantin Korovine et la France, le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe de Paris organise une présentation spéciale d'un film sur ce grand artiste, consacré à son 160e anniversaire.

Il semble qu'il soit temps de faire des découvertes géographiques... Et elles n'ont pas besoin d'être grandes pour vous captiver complètement ! Pour ceux qui aiment les sciences naturelles, le mois de novembre réserve également un événement à leur goût !

Rencontre scientifique populaire pour les écoliers Science autour de nous

Date : le 2 novembre de 19:00 à 20:30

La Maison russe des sciences et de la culture à Paris continue de familiariser les enfants et les adultes avec les scientifiques et leurs réalisations. Cette fois, elle vous convie à une rencontre avec le mathématicien Viktor Kleptsyne (CNRS, Université de Rennes-1 et Centre de formation mathématique continue de Moscou), qui fait beaucoup pour vulgariser la science en Russie et en France. Ainsi, il a donné des conférences au centre éducatif russe Sirius, et a également agi en tant que mentor dans le projet français MATH.en.JENS. Pour les participants de la rencontre, il a préparé des expériences scientifiques fascinantes, dont il parlera dans un langage simple.

Dictée géographique, en français, en russe et en anglais

Date : le 14 novembre à 10:30

La Maison russe des sciences et de la culture à Paris et le Centre de la Société russe de géographie en France vous invitent à participer à la Dictée géographique 2021. Cette action internationale se tient annuellement dans plus de 100 pays à travers le monde pour vulgariser les connaissances géographiques.

Les participants répondront à des questions intéressantes sur la géographie de la Russie, ses attractions touristiques, ainsi que sur les célèbres découvreurs et voyageurs russes. Les formulaires de dictée seront disponibles en russe, anglais et français.

Ceux qui viendront à la Maison russe rencontreront le célèbre voyageur français Jean-Louis Gouraud, membre de la Société française de géographie, auteur du livre Le Pérégrin émerveillé, consacré à son voyage à cheval de 75 jours de Paris à Moscou. Après la dictée, une cérémonie du thé russe attend les invités.

Pour vous inscrire à l'événement, cliquez sur le lien

Projection du film Lac Baïkal. Derrière le Miroir

Date : le 30 novembre à 19:00

À l'occasion du 25e anniversaire de l'inscription du lac Baïkal sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, la Maison russe des sciences et de la culture à Paris a préparé pour vous la projection d'un film consacré à « l'Odyssée » du légendaire explorateur océanographique français Jacques Cousteau vers ce trésor naturel russe. En étudiant la flore et la faune locales, son équipe a filmé le Baïkal à différentes saisons de l'année. Malheureusement, cette œuvre est devenue la dernière de la vie de Cousteau.

Il est prévu que l'événement se fasse en présence de Francine Cousteau, présidente des associations française et américaine Cousteau depuis 1997, de membres de l'équipe Cousteau, de chercheurs et scientifiques français et russes qui ont personnellement connu le célèbre explorateur.

En ce dernier mois d'automne, la nostalgie règne dans nos cœurs, que l'on peut soigner en assistant à un concert de bonne musique. Ne manquez pas ces événements !

Conférence-concert Les grands compositeurs russes pour 4 mains

Date : le 23 novembre à 19:00

La Maison russe des sciences et de la culture à Paris vous présente un concert-conférence au cours duquel vous pourrez entendre les œuvres des compositeurs russes Sergueï Rachmaninov, Sergueï Prokofiev et Igor Stravinsky interprétées par le duo franco-russe Hands. L'événement sera animé par le maestro Andreï Chevtchouk, qui aidera les auditeurs à mieux comprendre la musique et à en apprendre davantage sur ses origines.

Concert de gala Violon entre les mains d’un Maître

Date : le 25 novembre de 19:00 à 20:30

Nous vous invitons à célébrer, avec la Maison russe des sciences et de la culture à Paris, l'anniversaire du célèbre violoniste russe Vladislav Halapsis, qui fête ses 75 ans.

Le violoniste est né et a grandi en Sibérie, a étudié aux conservatoires de Kiev et de Moscou, et a été soliste de l'organisation qui planifiait des tournées de tous les artistes soviétiques – le Bureau national des concerts et des tournées de l'URSS Soyouzcontsert. Aujourd'hui, sa vie est liée à la Grèce, mais il donne des concerts dans le monde entier. Le répertoire de Vladislav comprend presque toutes les œuvres célèbres écrites pour violon.

Le concert sera également mené sous la participation du pianiste Igor Lazko, du violoniste et chef d'orchestre Alexandros Halapsis, et de la violoncelliste Polina Streltsova.

Récital pour piano par Iakov Aïvaz. Cycle des chefs-d’œuvre de la musique romantique des XVIII-XX siècles. Les œuvres de Robert Schumann

Date : le 16 novembre à 19:00

En novembre, le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe de Paris accueillera un concert du pianiste virtuose, lauréat de nombreux concours internationaux, Iakov Aïvaz. L'artiste est né en 1946 en Crimée dans la famille d'un compositeur et pianiste soviétique. Des concerts avaient souvent lieu dans sa maison, le garçon a donc été immergé dans le monde de la musique dès son enfance. À l'âge de 8 ans, il est parti pour Leningrad (aujourd'hui Saint-Pétersbourg), où il a étudié à l'école de musique pour enfants surdoués du Conservatoire, puis au légendaire Institut de musique Gnessine. Après de nombreuses tournées internationales, Iakov s'est installé en France. Beaucoup considèrent Aïvaz comme l'un des meilleurs interprètes de la musique de Ludwig van Beethoven, Sergueï Rachmaninov, ou encore Franz Liszt. Dès les premiers accords, il sait captiver le public !

On peut dire que ce mois d'automne est consacré à l'œuvre de deux écrivains russes – Léon Tolstoï et Fiodor Dostoïevski, mais pas seulement. La sortie d'un livre sur les trésors de l'Ermitage, ainsi qu'une conférence de l'auteur d'un livre sur le chef français des trois empereurs russes vous attendent également.

Conférence Chacun à sa manière

Date : le 11 novembre à 19:00

En l'honneur du bicentenaire de la naissance de Fiodor Dostoïevski, la Maison russe à Paris organise une conférence vidéo sur les adaptations mondiales de sa nouvelle Les Nuits blanches. L'objectif de l'événement est de démontrer la diversité de perception de l'œuvre du grand écrivain russe à travers le prisme des autres cultures.

Projection en ligne du spectacle Les Démons, en russe

Date : le 9 novembre de 18:00 à 19:30

Voici un autre événement de la Maison russe dédié à l'œuvre de Fiodor Dostoïevski. Vous êtes invités à la projection en ligne du spectacle d'après la pièce de l'écrivain Les Démons du théâtre expérimental russe L'Atelier de Brousnikine.

Ce film a été tourné dans le bâtiment de l'Union des travailleurs du théâtre de Russie, situé en plein centre de Moscou. Il s'agit d'un loft moderne, où des artistes russes contemporains se produisent en dehors de la scène habituelle. Comme dans la pièce de Dostoïevski, le spectacle raconte l'histoire de jeunes gens qui ont voulu tout détruire pour construire un monde nouveau, plongeant peu à peu dans la folie.

La représentation de l'Atelier de Brousnikine, dont la troupe s'est formée à partir de diplômés de l'École-studio du Théâtre d'Art académique de Moscou, est une tentative de trouver un point d'intersection entre les dernières tendances théâtrales et la lecture traditionnelle du roman.

Conférence Musée-domaine de Léon Tolstoï Iasnaïa Poliana 100 ans

Date : le 24 novembre de 18:00 à 19:30

Iasnaïa Poliana est un domaine situé dans la région de Toula, où est né, a vécu et travaillé le célèbre Léon Tolstoï. 11 ans après la mort de l'écrivain, un musée y a été ouvert et cette année l'institution fête ses 100 ans. Pour faire découvrir au public français son histoire intimement liée à la vie de Tolstoï, la Maison russe des sciences et de la culture à Paris organise une conférence spéciale, à laquelle sont conviés plusieurs experts et descendants de l'écrivain. Ainsi, Dimitri Tolstoï, qui vit en France, est également invité à participer à la conférence.

L'invité d'honneur de cette rencontre sera un membre de l'Académie française, l'écrivain français Dominique Fernandez, qui a visité Iasnaïa Poliana en 2008. Ce voyage lui a permis de créer le livre Avec Tolstoï, paru en 2010, dans lequel il partage sa vision sur l'œuvre du père de Guerre et Paix.

Les actrices Anne Lefol et Aloysia Delahaut, auteures de la pièce La vie dans l'art, mise en scène à partir des journaux intimes de l'épouse de l'écrivain, Sophie Tolstoï, prendront également part à l'événement.

Pour en savoir plus sur les autres invités de la conférence, cliquez sur le lien.

Spectacle d’après les mémoires de Sophie Tolstoï Ma vie dans l’art avec Anne Lefol et Aloysia Delahaut

Date : le 23 novembre à 19:30

Ce n'est pas facile d'être l'épouse d'un génie ; pour cela, il faut être une personne de la même envergure. De nombreuses études ont été écrites sur le rôle joué dans la vie de l'auteur par sa femme, Sophie, mais il est préférable de l'apprendre directement d’elle-même, à partir de ses journaux intimes. Cette représentation théâtrale, que vous pourrez observer au Centre spirituel et culturel orthodoxe russe de Paris, vous dévoilera de nombreux secrets sur la relation de Léon Tolstoï et sa femme, qui, malgré les désaccords, a pu devenir non seulement l'amour de toute sa vie, mais aussi une amie et une assistante fidèle.

Sortie du livre Trésors de l'Ermitage chez Les éditions Macha, édition française fondée par une expatriée russe

Date : le 10 novembre

Ce beau livre illustré présente la collection de bijoux, de vaisselle et d’objets personnels de tsars conservée par le plus grand musée du monde et dont certaines pièces n’ont jamais été exposées au grand public. À travers les textes accompagnant les magnifiques photos de ces chefs-d'œuvre, on découvre l’intimité et les secrets des souverains de Russie. Chaque objet est une occasion d’éclairer la vie amoureuse et familiale de ces grands monarques et montre l’Histoire officielle sous un autre jour.

Сonférence de Nicolas de la Breteche sur son livre À la table des tsars

Date : le 26 novembre à 19:00

L'auteur du livre À la table des tsars, Nicolas de la Breteche, donne une conférence à la médiathèque E. Delacroix (29 rue du Maréchal Leclerc, 94410 Saint-Maurice). Vous pourrez y écouter l'incroyable histoire du chef cuisinier des trois derniers empereurs de Russie, Pierre Cubat

En novembre, vous aurez également l'occasion de mieux comprendre l'un des événements les plus tragiques du XXe siècle – la Seconde Guerre mondiale.

Exposition photo Impossible d’oublier consacrée aux victimes civiles de la Seconde Guerre mondiale

Date : du 1 au 30 novembre de 14:00 à 19:00

Le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe de Paris vous invite à visiter l'exposition historique et documentaire sur les crimes commis par les nazis et leurs complices contre la population civile pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle rappelle les souffrances subies par les civils en URSS et en France.

L'une de ses sections est consacrée au procès des principaux responsables du Troisième Reich à Nuremberg. Notamment, sont présentées des références et témoignages documentaires : matériels d'archives, rapports, directives, ordres, notes officielles, photographies, lettres et mémoires personnelles.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies