Les dix meilleures chansons soviétiques sur la Seconde Guerre mondiale

TASS
Ces chanson sont toujours très appréciées dans la Russie moderne et transmettent parfaitement les sentiments des personnes qui ont survécu à la guerre la plus brutale de l'histoire humaine.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

1. Nous ne sommes pas rentrés à la maison depuis longtemps

À l'origine, cette chanson, écrite en mai 1945, comprenait des paroles telles que: « En Allemagne, en Allemagne, dans un pays maudit ». Cependant, après la fin de la guerre, il a été décidé de remplacer « maudit » par « lointain ».

2. Marche des artilleurs

Cette chanson, consacrée au « Dieu de la guerre » - l'artillerie - a été écrite en 1943 et est devenue instantanément très populaire. Après le début du processus de déstalinisation en URSS, les paroles « Artilleurs, Staline a donné l'ordre » ont été remplacées par « Artilleurs, les ordres sont exacts ».

3. Il est temps de prendre la route

La chanson a été écrite spécialement pour l'un des films soviétiques les plus appréciés, Le Lent voyageur du ciel (1945). Il raconte l'histoire de trois pilotes, officiers et meilleurs amis, qui jurent de ne pas tomber amoureux jusqu'à la fin de la guerre. Mais leurs plans sont ruinés après avoir rencontré un escadron d'aviation féminin.

>>> Pourquoi l'Armée rouge n'est-elle pas parvenue à capturer Hitler dans son bunker?

4. Smouglianka

Considérée comme l'une des chansons soviétiques les plus populaires de la Seconde Guerre mondiale, Smouglianka (« la brunette ») a en fait été écrite… avant la guerre ! Elle est apparue en 1940 et raconte l’histoire d’une jeune fille moldave qui rejoint les partisans pendant la guerre civile russe (1918-1922). Cependant, elle correspond aussi parfaitement à l'époque de la Grande Guerre patriotique. La deuxième « renaissance » de sa popularité a eu lieu en 1973, quand elle a résonné dans l'un des meilleurs drames de guerre, Seuls les anciens vont au combat

5. Flamme éternelle

Cette chanson a été écrite en 1971 pour le film patriotique soviétique Officiers et évoque plusieurs générations d'une même famille qui ont consacré leur vie à servir la patrie. Dans le film, elle était interprétée par le réalisateur adjoint du film, Vladimir Zlatooustovski, qui n'était pas un chanteur professionnel. Malgré cela, son interprétation est devenue emblématique.

6. La Guerre sacrée

La Guerre sacrée est apparue trois jours après le début de l'invasion allemande. Cette chanson a fortement motivé les soldats à défendre leur patrie et a donc été considérée comme le chant principal de la première période de la guerre, la plus difficile. La chanson a été traduite en plusieurs langues, dont l'allemand, le hongrois et le polonais. Il existe deux versions polonaises, avec mention de l'Union soviétique et sans.

>>> Comment l'Armée rouge a libéré l'Europe durant la Seconde Guerre mondiale

7. Ah, les chemins...

Cette chanson a été écrite après la guerre, à l'automne 1945, pour une représentation théâtrale. Cependant, sa popularité est allée bien au-delà du spectacle et elle est toujours appréciée de nos jours.

8. Sombre est la nuit

Cette chanson a été écrite en plein milieu de la guerre, en 1943, pour le film Deux combattants, où elle a été interprétée par l'artiste populaire Mark Bernes. Selon les enquêtes menées par le magazine Roussky Reporter en 2015, ses paroles occupent la 25e place dans le top 100 des œuvres poétiques les plus populaires en Russie. Sombre est la nuit est le thème musical principal de Cendres et diamants d'Andrzej Wajda, du film israélien Dark Night et du film d'horreur suédois Frostbite.

9. Katioucha

Tout comme Smouglianka, Katioucha (diminutif du prénom « Ekaterina ») a été écrite avant la guerre, en 1938, mais a connu un immense succès pendant le conflit. La chanson est à l'origine du surnom d’une puissante arme soviétique - le lance-roquettes BM-8, BM-13 et BM-31 Katioucha. Les Russes, selon l'enquête de 2015 du magazine Roussky Reporter, ont placé ses paroles à la 13e place des œuvres poétiques les plus populaires du pays.

>>> Par-delà le courage: souvenirs d'anciens combattants

10. Jour de la Victoire

Cette chanson a été créée par le compositeur David Toukhmanov en 1975 à l'occasion du 30e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie et est devenue un véritable symbole de la Grande Guerre patriotique. Aucune célébration du Jour de la Victoire n'est organisée en Russie sans qu’elle ne résonne. Dans le sondage susmentionné de Roussky Reporter, ses paroles occupent la 5e place. Comme l'a dit le compositeur Vladimir Chaïnski, « la chanson semblait avoir remonté le temps. Bien qu'écrite trois décennies après la guerre, il semble maintenant que c'est cette chanson qui nous a aidés à remporter la Victoire ».

Dans cet autre article découvrez les quatre ruses de guerre des soldats russes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies