Cinq chansons russes récentes et (totalement) sous-estimées

Шарлот/youtube.com
Ces morceaux entêtants n’ont pas connu le succès qu’ils méritaient, noyés parmi tant d’autres hits russes. Sortons-les donc de l’ombre pour leur donner une seconde chance. Augmentez le volume!

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Charlot – Navetchno Molodoï (« Jeune pour toujours »)

Edouard Charlot (véritable nom de l'interprète) a commencé sa carrière avec des reprises, mais s’est ensuite découvert un talent de compositeur. Sa musique se résume à sa voix super claire et à un accompagnement au piano. Cependant, bien qu'il se dise pianiste et non poète, le meilleur de ses chansons sont les paroles :

« Je suis dans le bus depuis le petit matin

Je mets mes écouteurs et n’entends pas les gammes

À ce moment rien n’existe

La vérité est unique et est seulement celle dans ma tête »

Verbee – Nenoujny (« Non désiré »)

La première chanson du jeune musicien Evgueni Verbitski de Saint-Pétersbourg intitulée « Zatsepila » (« Elle m'a mis le grappin dessus ») a été entendue sur littéralement toutes les ondes radio en Russie. Cependant, son nouveau titre a rencontré un succès bien plus modeste,  malgré une qualité toujours au rendez-vous.

« On ira dans la pénombre, là où l’on ne nous trouvera pas

Les personnes similaires mentent tout le temps à propos de quelque chose

Je veux tellement prendre et rayer tout cela

Les personnes similaires racontent tout le temps des sottises »

Lire aussi : De Gilbert Bécaud à Rammstein: les dix meilleures chansons étrangères sur Moscou

Liza Gromova – Douratchok (« Imbécile »)

Avec sa voix sensuelle, Liza Gromova est souvent comparée à une autre jeune chanteuse populaire appelée Monetotchka. Liza n'est néanmoins pas satisfaite de cette comparaison, affirmant qu’elles ne partagent pas la même scène, mais juste le monde de la musique. Les critiques russes qualifient son style de « néo-pop russe » : romantique, jeune et chic.

« Tu es le Soleil du Nord, tu te souviens qu’il te reste peu de temps à vivre

Je suis le lait, on me boit comme du jeune sang d’enfant

Tu te souviens l’argent des yeux étrangers et l’acier de mon cœur

Tes rêves piétinent mes pensées comme des chevaux foulent le cristal des montagnes »

Lire aussi : Cinq chansons russes devenues des mèmes sur Internet

Shortparis - Tak zakalialas stal (« C’est ainsi que s’est forgé l’acier »)

Ce groupe de Saint-Pétersbourg est célèbre pour ses performances scandaleuses (dans des endroits comme une chaufferie abandonnée ou dans une épicerie) et ses paroles « extravagantes ». Cette chanson est une allusion à l'album « Grajdanskaïa Oborona » du groupe du même nom. Au sens figuré, tout au long de la chanson, un personnage se cogne la tête contre un mur, tandis que les musiciens proposent au public de réfléchir à l’identité de cette personne.

« C’est ainsi qu’on construit pendant des siècles

C’est ainsi qu’on met la table

C’est ainsi que le docteur regarde l’ennemi

En faisant une piqure »

DAASHA –Vspychkami (« Par flashs »)

Daasha a pris part à la version russe de l’émission The Voice Kids. Elle n'a pas remporté la compétition, mais a gagné le cœur de beaucoup de gens. Maintenant, elle compose des morceaux portant sur les premières relations amoureuses et les problèmes y étant liés. Il semble qu'avec cette approche mélancolique, elle pourrait bien devenir une nouvelle idole pop pour adolescents !

« Oublie-moi quelques secondes

Je regarderai comment tu es là-bas,

Perdu dans les archives des poètes »

Dans cet autre article, retrouvez cinq tubes russes qui ont résonné dans le pays durant l’été 2019.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies