Tours Choukhov: comment les paniers en osier ont inspiré la création de bâtiments légendaires

Boris Elshin/Sputnik, Archives
L'une des découvertes architecturales les plus spectaculaires de l'ingénierie russe a été les tours Choukhov. Où voir ces designs aériens, mais incroyablement durables? Et qui les a inventés?

L'auteur de la tour Choukhov est le célèbre ingénieur russe Vladimir Choukhov, véritable génie de son temps. Il a acquis une renommée mondiale grâce à des inventions novatrices dans le domaine des oléoducs et du transport par pipeline. Mais la principale « carte de visite » de l'ingénieur était l'héroïne de notre article.

La tour Choukhov est une structure dite hyperboloïde. C'est une tour en métal ajourée avec un plan a sol rond et des côtés concaves symétriques. Cette conception associe une incroyable fragilité externe à une très grande résistance, le tout avec un grand attrait visuel et des possibilités d’application industrielle étendues.

Difficile à croire, mais en créant une structure d'ingénierie aussi inhabituelle, Vladimir Choukhov s'est inspiré des paniers en osier russes. Malgré le fait qu’ils soient constitués de tiges de bois fragiles, ils peuvent supporter un poids considérable. On le sait dans le peuple : un grand panier renversé peut assez bien supporter le poids d’une personne grâce à son tissage unique.

>>> Cinq faits étonnants sur Vladimir Choukhov, le Gustave Eiffel russe

La première tour Choukhov a été présentée au public lors d'une exposition industrielle à Nijni Novgorod en 1896. Là, le public russe a découvert les inventions d'ingénierie les plus intéressantes et les plus avancées de l’époque.

Cette tour n'était pas seulement une pièce d’exposition intéressante. Elle servait de château d'eau et fournissait de l'eau pour toute l'exposition industrielle. En outre, une plateforme d'observation a été installée au sommet de la tour Choukhov, où tous les exposants et visiteurs ont été invités à monter.

En passant, lors de l'exposition de Nijni-Novgorod, l'ingénieur Choukhov a présenté non seulement une tour, mais également d'autres structures, par exemple un pavillon ovale avec une surface en suspension d’acier maillé. Un peu plus tard, la Russie a commencé à ériger des édifices superposés à l'aide de la technologie de Choukhov. L'un des principaux exemples de cette technique d'ingénierie est visible dans le grand magasin Goum de Moscou.

La première tour de Choukhov au monde a immédiatement trouvé un propriétaire. C’était l’aristocrate, industriel et philanthrope russe Iouri Netchaïev-Maltsov. Il est entré à jamais dans l'histoire de la Russie en tant que l'un des fondateurs du musée des beaux-arts Pouchkine à Moscou.

>>> Cinq technologies mises au point en Russie

Netchaïev-Maltsov a acheté la tour Choukhov à Nijni Novgorod et l'a apportée dans son domaine de Polibino. Là, elle servait de château d’eau et de plateforme d’observation. Selon certaines informations, l'écrivain russe Léon Tolstoï, la poète Anna Akhmatova et le grand scientifique et acteur culturel russe Ivan Tsvetaïev, père du poète Marina Tsvetaïeva, ont gravi la tour à différents moments.

Désormais, le manoir Netchaïev est situé sur le territoire de la région moderne de Lipetsk. La première tour Choukhov a été miraculeusement conservée à Polibino : elle se trouve derrière le manoir principal. À l'époque soviétique, la tour a failli disparaître, mais la société d'histoire locale a réussi à la sauver. Aujourd'hui, la tour a été restaurée et les touristes peuvent y accéder, comme il y a plus de cent ans.

La Russie a également conservé plusieurs tours de Choukhov de premier plan. Il s’agit bien entendu de l’ancienne tour de télévision de la rue Chabolovka et de la tour sur l’Oka, située non loin de la ville de Dzerjinsk et constituant le seul support multi-section hyperboloïde de lignes électriques au monde.

On trouve des tours et des structures de cet ingénieur russe exceptionnel dans de nombreux pays du monde. Grâce à l'invention de Vladimir Choukhov, des tours de télévision sont apparues à Sydney et à Guangzhou, et son invention a inspiré l'Aspire Tower à Doha et la Kobe Port Tower au Japon, qui a été détruite lors du tremblement de terre de 1995.

>>>Les cinq plus impressionnants chefs-d’œuvre de Fiodor Schechtel, le «Gaudi russe»

Les technologies de Choukhov sont activement utilisées en Russie. Aujourd'hui, l'invention de l'ingénieur éminent est notamment utilisée pour la construction de l'une des principales tours dominant la capitale, les gratte-ciel du complexe Moscow-City.

Dans cet autre article nous vous dévoilons cinq faits étonnants au sujet des Sept Sœurs de Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies