Fabergé des temps modernes: les visages de la haute joaillerie russe actuelle

Service de presse
Nous présentons sept noms qui font rayonner les traditions de la joaillerie russe.

Ilgiz Fazulzyanov

Ce bijoutier jouissant d’une renommée mondiale a commencé sa carrière dans les années 1990. Au début, il travaillait sur des vitraux et du batik et, à 26 ans, il a ouvert son propre atelier de bijouterie. La gloire est arrivée il y a dix ans : à deux reprises, Ilgiz a remporté le Grand Prix du concours International Jewellery Design Excellence Awards, qu’on qualifie souvent d’« Oscar de la joaillerie ». Et en 2016, une exposition personnelle de cet artisan exceptionnel s'est tenue dans les musées du Kremlin à Moscou.

Sous la marque Ilgiz F., le maître crée des bijoux uniques, qui sont notamment vendus aux enchères internationales par Christie’s et Sotheby’s.

Ses techniques personnelles sont l’émail chaud et les inserts en vitrail. La joaillerie mêlée avec de l’émail est une fierté particulière du joaillier : c’est une technique complexe avec des connotations historiques, utilisée dans les pays musulmans, dont les traditions joaillières inspirent la créativité de Fazulzyanov. Dans les interviews, le bijoutier se compare souvent à un peintre : en effet, ses œuvres colorées et plastiques rappellent des miniatures fascinantes.

>>> Fabergé... et les autres: ces joailliers qui fournissaient les tsars

L'année dernière, Ilgiz Fazulzyanov a ouvert une galerie à Moscou (il a également une boutique à Paris, dans le faubourg Saint-Honoré), destinée non seulement à ses propres bijoux, mais également à des expositions d'œuvres de joaillerie contemporaine russe.

Leonid Agafonov

Cette année, l'atelier Agafonov fête un quart de siècle. Il a été fondé par le bijoutier Leonid Agafonov, qui en a légué les rênes à sa fille Maria. L'atelier est réputé pour ses produits en émail et en os sculpté. Pour travailler avec des pierres précieuses, ses bijoutiers impliquent des tailleurs de diamants de renom, en particulier Dmitri Samoroukov, maître jouissant d’une célébrité mondiale.

La fierté de l'atelier est un coffret à bijoux fabriqué à partir de noyer américain et d'os de mammouth sculptés, né de l'imagination du maître et réalisé grâce aux efforts de tout l'atelier. Le travail sur cette œuvre a pris presque quatre mois.

Edouard Nikitine

Les œuvres du joaillier primé peuvent difficilement être uniquement qualifiées de bijoux. Les critiques d'art voient dans ses œuvres des métaphores joaillières pétries de profondes nuances philosophiques.

Ainsi, en créant les broches du Jeu des licornes, Edouard, originaire de l’Oural, un lieu où Est et Ouest se rencontrent, souligne le lien entre différentes traditions culturelles et strates historiques. Et dans sa composition Chasse royale, il reprend l'éternel thème de la confrontation entre l'homme et le temps.

>>> Cinq mystères entourant les bijoux des tsars russes

Le symbolisme complexe de l'œuvre est souligné par la subtilité de l’exécution : Edouard est un perfectionniste et chaque bijou est mené à l'absolu artistique. Le bijoutier reste fidèle à lui-même et se cantonne à un genre réduit, transformant même des accessoires, par exemple des broches-jabot en or, en miniatures complexes.

Zakhar Borissenko

La marque de Borissenko, Epic Jewellery, est une jeune marque au style détonnant et non conventionnel. C’est la seule en Russie qui travaille avec le carbone et crée des anneaux en or en forme de trombones conçus pour les cols blancs, un clin d’œil non dénué d'humour.

Zakhar a misé sur un design original, impliquant la collaboration de célèbres scénographes et illustrateurs. Depuis cinq ans, la marque est représentée à Hong Kong et participe à des salons internationaux de joaillerie.

Epic Jewellery a fait parler de lui avec ses produits transformables et ses bijoux sur le thème de l’ingénierie, par exemple la série de bagues et de boutons de manchette Turbines ou une série utilisant du bois d’ébène.

>>> Breguet: l’exactitude est la politesse des montres

Iaroslav Argentov

La marque ArgentoV est spécialisée dans la création de bijoux uniques. Le propriétaire est convaincu que la fabrication de bijoux ne devrait pas être une mode avec des tendances, mais un véritable savoir-faire. La maison de bijoux est réputée pour ses œuvres glyptiques : des intailles et des camées créés par des maîtres russes, ainsi que des bijoux miniatures taillés dans la pierre et encadrés avec des décors tout à fait fonctionnels.

Iaroslav travaille avec les meilleurs tailleurs du pays, notamment avec Vladimir Popovitch, dont les travaux ont été reconnus bien au-delà des frontières de la Russie. Vladimir est à juste titre considéré comme membre du cercle étroit des meilleurs maîtres de l’intaille picturale au monde. Créer une composition artistique selon la technique de la sculpture en relief nécessite des soins et des compétences particulières, nés de nombreuses années d'expérience avec la pierre. En particulier, ArgentoV présente fièrement le travail de Vladimir sur le cycle Saisons russe – l’intaille Carnaval avec l’image des danseurs légendaires Vaslav Nijinski et Lydia Lopoukhova, réalisée sur une topaze bleue.

Igor Uchevatov

>>> Dix marques russes de cosmétiques écoresponsables

Ce bijoutier de Krasnoïarsk, en Sibérie, utilise des matériaux avec lesquels il est difficile de travailler. En particulier, une série de bijoux en titane lui a valu une grande popularité. Igor cumule les compositions complexes et sculpturales recourant à des éléments travaillés en filigrane : des pièces métalliques anodisées présentant une couleur inhabituelle, des inserts en émail et une dispersion de pierres précieuses.

L'année dernière, les œuvres d'Uchevatov ont été remarquées au niveau de l'État avec sa partition à l'exposition « Meilleurs artistes de Russie 2018. Art décoratif et appliqué ».

Sergueï Izmestiev

La marque Izmestiev Diamonds lance des collections thématiques mettant l'accent sur les pierres précieuses. La marque dispose de son propre catalogue de produits : la bague Dragon avec un magnifique saphir de Ceylan, la broche Raisin avec des perles des mers du Sud et la broche Lierre avec un élégant pavé de démantoïdes et de diamants.

La nouvelle collection de la marque, baptisée Jardin japonais, est consacrée aux motifs naturels de ce pays lointain. La vedette de la collection est la broche Vent dans le jardin avec des rubis, des spinelles du Pamir, des diamants, des morganites et des émaux.

Dans cet autre article, nous vous révélons les secrets bien gardés des femmes russes pour entretenir leur légendaire beauté.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies